Première Victoire Pour Yamaha Austria Au Mans !
24 Heures du Mans Moto 2009

Yamaha Austria Racing Team vainqueur au Mans

Yamaha Austria Racing Team d’Igor Jerman, Gwen Giabbani et Steve Martin décroche sa première victoire aux 24 Heures du Mans.

Yamaha Austria Racing Team vainqueur au Mans YART fait retentir l’hymne autrichien au Mans et hisse les couleurs Yamaha au Mans. Team permanent, YART prend une bonne option dans la chasse au titre en Championnat du Monde FIM Qtel d’Endurance 2009.

YART s’impose avec sept tours d’avance sur la Honda France de Sébastien Charpentier, Matthieu Lagrive et Steve Plater et onze tours d’avance sur la Suzuki Endurance Racing Team de Vincent Philippe, Guillaume Dietrich et Barry Veneman.

Durant 24 heures et souvent sous la pluie et sur une piste détrempée, ces trois marques japonaises ont livré un combat comme on n’en avait pas vu depuis longtemps. Yamaha Austria l’emporte grâce aux talents de ses pilotes qui ont échappé à la chute. Les Michelin équipant la YART semblaient dans ces conditions parfaitement adaptés.

Ni Honda France, ni Suzuki Endurance Racing Team n’ont échappé aux chutes sur une piste piégeuse. Honda France a même débuté la course en fond de classement après la chute de Matthieu Lagrive. Au SERT, on avoue que le manque d’essais et de réglages avec les pneus Dunlop est pour beaucoup dans ce résultat. Dominique Méliand annonce d’ores et déjà sa revanche au Bol d’Or.

La Suzuki RT Racing Team Moto Virus de Jean-Louis Devoyon, Frédéric Jond et Raphaël Chèvre décroche une superbe quatrième place après une course claire et sans erreur. Ce team permanent enregistre l’un des meilleurs résultats de sa courte carrière et se place aussi dans la course au titre 2009.

Les deux premières machines Superstock apparaissent dès les cinquième et sixième rangs. Après un duel soutenu en fin de course, Suzuki Junior Team LMS (Kenny Foray, Cédric Tangre, Louis Bulle) s’impose finalement de vingt secondes seulement sur la Suzuki Qatar Endurance Racing Team (Mashel Al Naimi, Masahiro Shinjo, Anthony Delhalle). Le QERT se place donc au mieux pour reconquérir la Coupe du Monde FIM Superstock. L’équipe qatarie remporte aussi le prix ESCRA décerné à la meilleure assistance mécanique. La Suzuki TRT 27 Bazar 2 la Bécane (Mathieu Andrieu, Sébastien Pruhlière, Geoffrey Gnemmi) complète le podium Superstock.

La GSR Kawasaki prend la huitième place au classement scratch. La ZX10R officielle de Julien da Costa, Kenny Foray et Fred Moreira a été retardée par des chutes et un problème d’arrivée d’essence. La Kawasaki Bolliger Switzerland de Patric Muff, Horst Saiger et Rico Penzkofer sauve des points en terminant septième en EWC et dixième au scratch après plusieurs chutes.

Très beau succès public aussi pour cette 32e édition des 24 H Moto au Mans. Plus de 92 000 spectateurs étaient au rendez-vous 2009 soit une augmentation de 10% par rapport à l’an dernier.

Les premières heures sont très mouvementées. Animateur des premières minutes de course, Yamaha France GMT 94 abandonne sur surchauffe et casse moteur après 36 minutes de course. Une pierre a percé le radiateur de la R1 officielle. La Yamaha Phase One lâche sur surchauffe moteur peu après 17 h.

Les abandons ne s’arrêtent pas là. La Honda Michelin Power Research Team, très bien placée en début d’épreuve, a plongé au classement en raison de problèmes électriques à répétition assortis de quatre chutes avant d’abandonner peu avant 9 heures du matin. La Honda National Motos s’arrête suite à plusieurs chutes vers 3 heures du matin.

Les abandons sur chute sont nombreux. La Suzuki AM Moto Racing, pointée en quatrième position à 21 h, est stoppée net, cadre cassé à 1 heure du matin. Pointée 14e vers 10 h, la Suzuki Team 18 Sapeurs Pompiers disparaît du classement. La Yamaha BK Maco Moto Racing Team, calé dans le top 10, quitte aussi le classement à 3 heures du matin sur une grosse chute de Jason Pridmore. La Yamaha LTG 57 Zone Rouge s’est retirée après une deuxième chute vers 6 heures du matin. La Suzuki MCS Racing a lâché en début de soirée sur chutes multiples. La Honda Select Machines du crossman Michael Pichon disparaît elle sur casse moteur en début de nuit.

En catégorie Open, la Metiss JLC Moto faisait une belle course en milieu de tableau jusqu’à sa chute et son abandon vers 2 heures du matin. La RC 30 Moto Journal Mamut est la seule Open encore en course malgré une nuit émaillée de problèmes mécaniques et d’une chute.

Prochaine épreuve le 31 mai avec les 8 Heures d’Oschersleben en Allemagne.

Communiqué FIM



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Ducat53 - 19/04/2009 19:53:46