Yamaha France GMT 94 S’impose Sur Le Fil En Qualifications
24 Heures du Mans - Championnat du Monde d'Endurance

Avec deux de ses trois pilotes, Sébastien Gimbert et David Checa, sous la barre du 1’38 au tour, Yamaha France GMT 94 s’impose de peu en seconde séance de qualifications aux 24 Heures du Mans.

Yamaha France GMT 94 Le troisième pilote de cette Yamaha officielle, Erwan Nigon, a aussi amélioré son chrono ce matin en bouclant un tour en 1’38.172.

Yamaha France GMT 94 devance la Honda France de Matthieu Lagrive, Sébastien Charpentier et Steve Plater. Sur cette Honda, Matthieu Lagrive, qui est le seul en 1’37, a fait une chute sans gravité ce matin en tentant d’améliorer son meilleur temps.

Meilleur team permanent, la Honda Michelin Power Research Team reste bien accrochée dans le trio de tête grâce à un équipage assez homogène mené par Hugo Marchand crédité d’un tour en 1’37.610 suivi de près par William Costes et Josep Monge.

Visiblement, Suzuki France France Endurance cherche encore les meilleures solutions sur sa toute nouvelle GSX-R 1000. Légèrement retardé par une chute sans gravité de Barry Veneman, le SERT défend pourtant son rang avec une quatrième place à l’issue de ces qualifications devant la Kawasaki GSR et la Yamaha Austria Racing Team.

Le top 10 de ces essais comprend aussi la Honda National Motos, la Kawasaki Bolliger Switzerland, l’étonnante Yamaha Loïc Moto Racing de Cyril Brivet, Patrick Piot et David Morillon et la Suzuki du RT Racing Team Moto Virus.

La grille n’est pourtant pas encore jouée entre ces équipages. Les dix premières places au départ seront redistribuées cet après-midi lors de la Superpole. Chaque équipage doit désigner son meilleur pilote pour aller chasser individuellement le meilleur chrono. Début du spectacle Superpole à 16 h 10 au Mans si la météo se maintient sans pluie. La Superpole sera en effet annulée sur la piste est humide.

Le Junior Team Suzuki LMS, onzième et deuxième Superstock de ces qualifications, ne prendra donc pas part à cet exercice particulier. Il devance la Yamaha BK Maco Moto Racing Team, qui avoue manquer de roulage, la Suzuki Team 18 Sapeurs Pompiers, la Suzuki Rac 41-City Bike et la Suzuki AM Moto Racing qui défend fièrement son nouveau statut de team permanent au Championnat du Monde FIM Qtel d’Endurance.

Quelques chutes ont retardé certains équipages comme la Honda RMT 21, 16e de ces essais, la Suzuki Endurance Moto 45, 23e, ou encore les Italiens du MCS Racing, 32e, dont deux des trois pilotes découvrent cette semaine le circuit Bugatti au Mans.

En catégorie Superstock, la Yamaha LTG 57 Zone Rouge prend la troisième place derrière le Junior Team Suzuki et Loïc Moto Racing. La Honda Select Machines, dont l’un des pilotes n’est autre que Michael Pichon, double Champion du Monde de Cross reconverti à la piste, est 18e juste devant la Suzuki Qatar Endurance Racing Team.

Perdue en 20e position sur la grille, la Yamaha Phase One Endurance se débat toujours avec les réglages de sa nouvelle R1.

Parmi les curiosités de cette 32e édition des 24 Heures du Mans, la Metiss JLC Moto est celle qui tire le mieux son épingle du jeu avec une 22e place sur la grille de départ. L’autre machine engagée en Open, la Honda RC 30 Moto Journal Matmut, se classe bonne dernière sans pour autant démériter. Star des circuits il y a vingt ans, la RC 30 a encore sa place en piste.

Après la Superpole cet après-midi, le public pourra découvrir les stands ce soir à partir de 18 heures.

Communiqué FIM



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Ducat53 - 17/04/2009 15:56:14