48 Motos Sélectionnées !
Championnat du Monde d'Endurance 2009


Michelin Power Research Team - Photo : Esprit-Racing
Michelin Power Research Team Photo : Esprit-Racing

Toutes les photos des essais des 24H00 du Mans Moto sont sur www.world-endurance.com

A un mois de la 32e édition des 24 Heures Moto, les 18 et 19 avril sur le circuit Bugatti, 48 motos ont été retenues par l’ACO.

C’est légèrement moins qu’en 2008, mais la liste des motos, comme celle des pilotes, est un beau mélange d’inattendus et de purs talents...

En cette période morose qui frappe le marché de la moto en France, les 24 Heures Moto s’annoncent comme une bouffée d’espoir. Première épreuve de la saison du championnat du Monde d’endurance 2009, c’est un véritable révélateur de la tendance sportive de l’année à venir. Et le premier constat fait plaisir à voir : ces 24 Heures Moto ne sont pas désertées par les grands teams, ni par les privés, bien au contraire.
Certes, il y avait 56 motos au départ en 2008, mais les 48 demandes d’engagements retenues par l’ACO pour cette édition 2009 sont d’un très bon cru, et c’est ce que retiendra le spectateur, après avoir goûté le spectacle qui s’annonce…

17 teams permanents… et les autres
La répartition des machines est de 22 motos en catégorie EWC, 24 en Superstock, et 2 en Open. Un bel équilibre des forces dans lequel se répartissent les teams permanents du championnat du monde d’endurance 2009 : sur les 19 inscrits à l’année, 17 seront présents au Mans, ce qui situe la course à un très haut niveau de performance.
Parmi eux, citons un team nouveau venu qui n’aura pas de problème de pneus : le Michelin Power Research Team qui engage une Honda CBR 1000 en EWC (n°63) avec Costes/Marchand/Monge pour développer les pneumatiques en conditions de course... et prendre les bonnes places à l’arrivée.
Gagner, c’est l’objectif des teams privés, parfois soutenus par des importateurs européens, comme Yamaha Austria Racing Team (Autrichien, n°7), ou Diablo 666 Bolliger (Anglais, Kawasaki n°666), RMT 21 Racing Team (Allemand, Honda n°21), National Motos (Français, vainqueur en 2006, Honda n°55), Junior Team Suzuki (Français, n°72), etc.
Ceci dit, puisque cette année les constructeurs ont réduit leur aide financière aux top-teams, ceux-ci n’engagent qu’une moto au lieu de deux. En conséquence, 2009 pourrait être l’année des teams privés… si la chance veut bien leur sourire.


Mickaël Pichon, le crossman passe à l’endurance
Mais même « amoindris », les teams d’usine qui représentent les 4 grandes marques japonaises ont de la ressource et des pilotes de premier plan. Exemple du SERT, double vainqueur sortant qui met sa Suzuki GSX-R (n°1) aux mains du rapide trio Philippe/Dietrich/Veneman.

Chez Yamaha France-GMT 94, la Yamaha R1 (n°94) est pour Gimbert/Checa/Nigon. Kawasaki France, qui a confié la gestion de son team compétition à GSR, fournit une ZX-10R (n°11) à Da Costa/Andrews/Foray. Quant au Team Honda France, la CBR 1000 très affutée (n°111) revient à un équipage aussi efficace que prestigieux : Matthieu Lagrive, quadruple champion du monde d’endurance, Sébastien Charpentier (double champion du monde Supersport et vainqueur des 24 Heures Moto 2000), et Jean-Michel Bayle (double champion du monde de moto cross, triple champion de Supercross US, vainqueur des 24 Heures Moto 2002, entre autres…).

Un autre champion du monde de moto cross profite d’ailleurs de ces 24 Heures Moto pour relever le défi de passer de la terre à la piste : le Sarthois Mickaël Pichon, double champion du monde de moto cross fait ses débuts en endurance sur la Honda Superstock (n°56) du Team Select Machines Honda Dream.
Preuve en est que même pour des pilotes consacrés, émérites, et adulés, les 24 Heures Moto génèrent encore des rêves de victoire…


La première KTM RC8R en endurance
S’il faut décerner la palme de l’originalité à un team avant même le départ de la course, elle revient à Infini Team. Cette équipe de purs amateurs créée en 1993 a terminé 4e des 24 Heures Moto 2007 avec une Suzuki EWC, et elle revient cette année, toujours en EWC, mais avec une KTM RC8R (n°10), pilotée par Nystrom/Gaillard/Dubus ! Du jamais vu puisque cette KTM n’a jamais couru en championnat du monde d’endurance, et a fortiori au Mans.


Une Honda de 1988 au départ
Une autre originalité est à voir dans la catégorie Open : outre la Metiss (n°45) qui attire depuis plusieurs années tous les regards sur sa suspension avant sans fourche (principe JBB), cette année ce sera une Honda RC30 de 1988 (n°30) qui va créer la surprise.
Une moto totalement inattendue mais parfaitement éligible en Open, et engagée par la passion que lui vouent les journalistes de Moto Journal qui vont se partager les relais. Un challenge audacieux avec une moto qui gagna tout en son temps (dont les 24 Heures Moto 1988, 1989 et 1990) mais qui souffre désormais d’un déficit de puissance face à des motos de 21 ans ses cadettes…


Un spectacle complet
La course des 24 Heures Moto 2009 s’annonce donc flamboyante puisque les hommes comme les machines auront à prouver leur performance dans un tourbillon de rivalité…

Une course haletante en perspective, qui sera le point d’orgue d’un programme savamment dosé pour que les spectateurs des 24 Heures Moto aient le moins de répit possible. Ainsi, en prélude des 24 Heures Moto, il est prévu une manche du championnat de France de side-car, une course de la série International Classic Grand Prix (ICGP), et la Roadster Cup.

Quant à la nuit des 24 Heures, elle devrait être rythmée par l’ambiance de la fête foraine et de ses manèges à sensation, sans oublier le concert rock gratuit du « cultissime » groupe français Trust, le samedi soir à 21 h !


Infos et tarifs billetterie 0 892 69 72 24 (0,34€/mn) et sur www.lemans.org



Toutes les photos des essais des 24H00 du Mans Moto sont sur www.world-endurance.com





Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Webteam - 19/03/2009 19:56:41