MAGNY-COURS : L’OUVERTURE TANT ATTENDUE !
Championnat de France d'Endurance

Une fois la date confirmée, il a fallu encore patienter quelques mois pour ce rendez-vous tant attendu par les Teams du CFE. Alors un grand merci au circuit de MAGNY-COURS, au Conseil Général de la Nièvre qui ont soutenu cette épreuve. Sans leurs efforts, nous n’aurions pas eu les moyens d’y organiser l’ouverture du CFE, qu’ils en soient à nouveau remerciés. Merci également au Moto Club de Nevers et à l’ensemble des bénévoles qui ont répondu présents pour offrir au CFE cette ouverture.

Podium [C. Bruneau]
44 équipages se sont ainsi inscrits, sachant que le circuit de Magny-Cours peut en accueillir en Endurance en course jusqu’à 57. A noter que pour les autres épreuves Ledenon (29-30/08) affiche complet avec 44 équipages inscrits sur une capacité maximum de 48, Pau (26-27/09) est au complet avec 38 équipages.

Ce week-end CFE accueillait également les motos anciennes avec le Championnat de France de Vitesse de Moto Ancienne, les Pro-Classic, avec motos solos et side-car. Quelle que soit la génération à laquelle on appartient, c’est toujours avec émotion que l’on voit courir ces machines qui ont fait l’histoire de la moto. Et c’est encore un autre plaisir de pouvoir les découvrir sur leur béquille, les Ducati, Norton et consorts.

Bref tous les ingrédients réunis pour satisfaire les passionnés de belles mécaniques, actuelles comme historiques.


MISE EN PLACE
Dés le jeudi, sous un soleil estival, les teams s’installent., ainsi que la structure PIRELLI Compétition qui équipe l’ensemble du plateau CFE. Quelques 1 000 pneumatiques sont prévus pour ce week-end, avec 2 gammes distinctes et 2 choix de gomme : Diablo Supercorsa SC2, le pack perfomance, et Dragon Supercorsa Pro SC2, le pack économique.

En effet, en accord avec la FFM le pneumaticien propose 2 offres, l’une pour les teams les plus aguerris qui seront à même d’exploiter la performance (selon PIRELLI un gain d’1,5 secondes au tour), l’autre pour les teams qui font un choix économique et qui doivent se concentrer capricieuse.

sur les autres paramètres de la course avant de pouvoir pleinement profiter de ce + performance. Il ne faut pas oublier les pneus pluie Diablo Rain, indispensables en cas de météo capricieuse.

Dés le début d’après midi, la structure PIRELLI est à la disposition des pilotes pour les conseils sur les pressions, le choix de train en fonction de la demande du team. 1 semie remorque avec auvent, un camion porteur, 5 monteurs, 2 responsables techniques, c’est la logistique que déplace le partenaire pneumaticien sur l’ensemble du Championnat. C’est la même structure qui officie en Mondial Superbike. Nous aurons l’occasion d’en reparler à l’issue de l’épreuve.

Le vendredi place aux séances d’essais libres qui permettent aux teams de se roder. Et malheureusement, le pilote du team Cross Road (KTM) Stéphane PAUL chute lourdement mais réservoir percé, pas de pièce de rechange, pas de solution de dépannage, le Team est contraint de déclarer forfait.


LES ESSAIS DE SAMEDI
C’est sous une météo encore estivale que débute la journée qui s’achèvera dans les mêmes conditions. Une piste donc à 50°, un bon grip mais trop d’optimisme peut nuire, certains en feront les frais. C’est notamment le cas de Yann LUSSIANNA – Team Defi 23 (YAMAHA) qui ne peut éviter le rétrogradage violent d’un concurrent et le percute. Bilan, 2 vertèbres tassées, une côte fracturée, le reste du week-end est compromis. Il laisse le soin à ses 2 coéquipiers de faire le job pour le reste du week-end. Le Team obtiendra le 5ème temps.

Avant de faire le point sur les pilotes les plus rapides aux essais, une parenthèse pour saluer 2 initiatives à caractère social. C’est également cela le monde de la moto, solidarité et générosité. Le Team Défi 23 soutient l’association Grégory LEMARCHAL (du nom du jeune chanteur décédé le 30 avril 2007) qui lutte contre la mucoviscidose. Son objectif : apporter du rêve à ces jeunes enfants qui, quand ils ne peuvent pas venir sur les courses, ce que s’attache à faire Thierry SAEZ, le Team Manager, suivent attentivement les résultats du team.

C’est également l’occasion de nous sensibiliser à l’importance littéralement vitale du don d’organes. Le décès de Grégory aura au moins permis de sensibiliser l’opinion publique puisque en 2007, 167 203 personnes ont fait leur demande de carte de donneur d’organes, contre 54 130 en 2006.

Une belle progression mais qui reste cependant insuffisante. André LUSIANNA, le père de l’autre, ancien pilote émérite de vitesse et notamment d’Endurance, maintenant Team Manager de son Team ASPI RACING en Championnat d’Europe Stocksport, qui a vu la passion de ces jeunes à l’avenir incertain, a voulu donner un coup de main au DEFI 23. Ceci afin que les gamins qui regardent les résultats du Team puissent être fiers. Et pour casser avec la « scoumoune » de 2009, il faut que ca marche, parole de Dédé.

Une autre initiative à relever, celle du team VILTAIS RACING DIVISION. VILTAIS est le 1er acteur social du département de l’Allier.
Son Directeur Yannick LUCOT est également le team manager. Pour l’anecdote (ndlr : merci Jean-Claude), le numéro du team, le 333, c’est celui de l’Allier (03), répété 3 fois, soit « l’Allier 3 fois mieux » dixit le Team Manager. VILTAIS c’est tout de même 80 salariés, avec comme objectif la réinsertion des jeunes défavorisés. Certaines de ses actions prennent comme support le sport moto. La FFM a d’ailleurs passé une convention avec VILTAIS pour tenter de démultiplier ce type d’initiative. Le Team a ainsi invité ce week-end 150 enfants, une action financée par le Conseil Général de l’Allier, Bernard POZZOLI le Vice Président était d’ailleurs présent sur l’épreuve.

Retour à la course, pour connaître les plus rapides des essais. Sans grande surprise le Team MCP STARTEAM 67 (SUZUKI) – N° 67 occupe la 1ère place, 2 pilotes sur les 3, Claude LUCAS et Fabrice Auger signant les 2 meilleurs temps des essais qualificatifs. Petit rappel de règlement, est pris en compte pour déterminer la place du team au départ, le cumul des 2 meilleurs temps réalisés par les pilotes en essais qualificatifs.

On retrouve en 2ème position le Team V2 (SUZUKI) – N°171, avec Etienne MASSON et Dylan BUISSON, le Team ayant fait le choix de 2 pilotes uniquement.

En 3ème position, MOTO AIN RACING TEAM (YAMAHA) – N°9, Pierre CHAPUIS se révélant le plus rapide des 3, Clément MARMONT complétant le duo du temps qualif.

En 4ème position, REPAIR MOTOS 41 (YAMAHA) – N°41, le team Champion de France Endurance 2008, avec les mêmes pilotes. Les auteurs des 2 meilleurs temps, Cyril HUVIER et Alexandre GIBET.

En 5ème position, DEFI 23 (YAMAHA) – N°23, désormais privé de la rapidité de Yann, limité à 2 pilotes qui remplissent leur contrat.

En 6ème position, ENDURANCE CANNES RACING (HONDA) – N°19, avec au guidon Lionnel RICHIER qui a fait ses armes en Promosport, le titre lui ayant échappé de peu et évoluant en Championnat de France Superbike 2009, auteur du meilleur temps pour le team, David TOSOLINI inscrivant le 2nd meilleur temps.

En 7ème position, X-TREM BIKE (YAMAHA) – N° 176, avec au guidon David DUMAIN, le rédacteur en chef de MOTO JOURNAL, le titre partenaire du Championnat de France d’Endurance. David outre son métier qui évidemment l’amène à réaliser nombre d’essais est un véritable pilote de circuit. Auteur du meilleur temps pour son équipe, Jérémy ESNAULT inscrit le 2ème temps du team.

Le 1er Team de la catégorie Supersport n’est autre que le Team VILTAIS – N°333 dont nous parlions plus haut. Loïc BARDET et Christophe ROCHET sont les 2 plus rapides du team qui occupe la 11ème place de ses essais.


Le CFE est un mix entre des teams qui ont de la bouteille, une expérience, des pilotes qui envoient du lourd et des teams plus amateurs qui viennent réaliser une part de rêve. Les épreuves reines de l’Endurance que sont le Bol d’Or et les 24h du Mans ne leur sont pas encore accessibles estiment-ils, du moins pas tout à fait. Alors le CFE est une excellente école de formation pour se roder. Donc on crée une équipe, une bande de potes passionnés par la course, des pilotes qui savent enrouler du gaz et on se lance. Esprit 100 % Endurance.

Parmi les nouveaux venus de cette saison, on trouve le TEAM A LA QUETE DU BOL (YAMAHA) – N°31 et LA BOUTIQUE DU MENUISIER (YAMAHA) – N°119 qui est loin d’être un team en bois contrairement aux mauvais esprits qui auraient tôt fait de faire ce mauvais trait d’esprit. A l’issu des essais LA BOUTIQUE pointe 22ème, et A LA QUETE DU BOL 36ème place.

En ce début de soirée, les nuages inquiétants montent, le staff PIRELLI se concerte, et demain matin de bonne heure, cela ne fait pas de doute, il faut préparer dés le warm up les DIABLO RAIN, la météo annonçant des orages pour la fin de la journée. Alors comme l’endurance façon CFE c’est 8h, de 11h à 19h, il y a de forte chance pour que la météo soit moins clémente que ce samedi.

Pour le moment, place à la détente avec le BBQ géant organisé pour l’ensemble des bénévoles, avec une pensée pour les commissaires, qui vont devoir rester en poste pendant plus de 8H demain. On peut les remercier tous les week-ends de leur passion pour la course et de leur engagement. Et si vous vous posez « la question pourquoi pas moi ? « Et bien n’hésitez pas vous serrez toujours les bienvenus, et vous n’êtes jamais de trop. Contactez votre club moto le plus proche (toutes les infos sont sur le www.ffmoto.org).


LA GRANDE COURSE DU DIMANCHE
Le plafond est bas, gris, temps chaud et lourd au programme. Comme prévu, le staff PIRELLI s’affaire, les premiers teams arrivent pour apporter les roues destinées à recevoir les pneus pluie. Rien de sûr pour le moment, mais si précipitations il y a, être prêt il faudra !

Warm-up, rien à signaler, dernières mises au point. 11h, après la procédure de départ, les 2 tours de chauffe, les motos sont rangées en épis dans l’ordre des qualifs, le long du mur de la voie des stands, tenues par les équipes techniques ; à l’opposé les pilotes, dans les starting blocks. Le Directeur de course donne le signal du départ, les pilotes courent vers leur destrier, c’est parti pour 8 heures pendant lesquelles il va falloir composer entre vitesse et régularité.

Le Hole-Shot est pour Fabrice AUGER au guidon de la 67 (Team STARTEAM 67), appliquant ainsi le slogan cher à notre partenaire Officiel FRANCE EQUIPEMENT « toujours devant, jamais derrière ». FRANCE EQUIPEMENT est le partenaire local de l’épreuve, son siège social est en effet à Varennes Vauzelles à 30km du circuit. La N°9 du MOTOAIN RACING TEAM pointe en 2ème position, suivi de la N°19 ENDURANCE CANNES RACING. DEFI 23 se place 4ème, talonné par la 41 de REPAIR MOTO piloté pour ce 1er relai par Alexandre GIBET. David DUMAIN – MOTO JOURNAL emmène la 176 d’X-TREM BIKE en 8ème position. En revanche le TEAM V2 – N° 171 loupe son départ et se situe en milieu de peloton.

1er rebondissement, au bout de 30 minutes de course, chute d’Alexandre GIBET, sans gravité, mais il doit ramener la moto au stand où le staff s’active. Mais le temps passe. Avant la fin de la 1ère heure de course, la moto pourra repartir, mais pointera en 38ème position. A l’inverse, la 171 du Team V2 remonte vite sur la tête de la course, effaçant le souvenir de ce mauvais départ, et parvenant à revenir fort sur les 3 premiers.

A l’issu de la 1ère heure de course, le STARTEAM 67 occupe la tête, les 5 premiers étant dans le même tour: 1er :STARTEAM 67 – 2ème ENDURANCE CANNES RACING - 3ème TEAM V2 – 4ème MOTOAIN RACNG TEAM – 5ème DEFI 23. Le 1er de la catégorie Supersport, le team VILTAIS est en 13ème position. X-TREM BIKE est alors 8ème. Cette 1ère heure de CFE de leur histoire pour les Teams A LA QUETE DU BOL et LA BOUTIQUE DU MEUNUISIER est vécu différemment : LA BOUTIQUE n’a pas pris un très bon départ et doit céder du terrain, position 29. LA QUETE DU BOL conserve sa place de départ, l’essentiel étant de finir et de ne rien casser. A noter le 1er abandon, celui du team VOLAKANIC ENDURANCE (YAMAHA) – N°12, auteur d’une plus qu’honorable 16ème place en qualification.

Nouveau rebondissement dans cette 2ème heure : Après 1h40 de course, un incident sur la STARTEAM 67 toujours en tête, la machine rentre à la poussette, direction les stands.

Logiquement la N°19 d’ENDURANCE CANNES RACING en profite, mais pas pour longtemps, elle est repassée par la n°171 – TEAM V2. La remontée de cette 2ème heure est à apporter au crédit du TEAM TMS RACING (SUZUKI) – N°27, qui avait signé le 8ème temps des essais, en 7ème position au bout d’une heure, pour après 2 heures de course figurer en 3ème position. En 4ème on retrouve DEFI 23 qui passe la N°9 de MOTOAIN.

1/4 de la course est passé, rien n’est fait puisque les 5 premiers sont toujours dans le même tour, avec le même écart d’une minute entre les 2 premiers et les 3 derniers. La moto du STARTEAM parvient également à rejoindre le stand mais pointe en 40ème position au bout de 2 heures, soit un scénario identique à celle du team REPAIR MOTO 41 en 1ère heure, qui effectue une courageuse remontée et figure en 31ème position, soit 7 places de gagnées dans l’heure, mais un écart de 5 tours avec la tête.

Vers 14h, la pluie tant attendue arrive. Après 3 heures de courses, de grosses gouttes tombent sur la piste, pas suffisamment pour monter les pluies, et bien si quand même. A ce moment les positions sont les suivantes : le Team V2 occupe toujours la tête et a sérieusement creusé l’écart avec la 2ème position, plus de 30’’ d’écart.

En 2ème on retrouve DEFI 23, qui a profité des déboires d’ENDURANCE CANNES RACING désormais 11ème à 3 tours, et du TMS RACING, contraint de renter au stand. Il finit par repartir avant 14h, mais pointe 39ème.

Il sera disqualifié peu après, suite à une manoeuvre contraire au règlement survenue dans le début de la 2ème heure de course. En revanche, même effet d’ascenseur que pour DEFI 23, pour le Team MOTOAIN qui occupe la 3ème place. Les 3 premiers restent dans le même tour.

Bonne opération pour le Team VILTAIS – n°333 qui progresse dans cette heure de la 10ème à la 4ème position au scratch et toujours 1er de la catégorie Supersport.

Le TEAM RACING 85 (KAWASAKI) complète le top 5. Le Team MOTO REPAIR 41 poursuit sa remontée en mettant du gros gaz, c’est le team le plus rapide en course sur cette heure. Abandon dans cette 3ème heure de AVEYRON VITESSE (SUZUKI) – N°10. Après son incident dans la 2ème heure, le STARTEAM 67 parvient à remonter à la 34ème place. Cependant il ne parviendra pas à remonter d’avantage, il rétrogradera par la suite jusqu’en dernière position pour finalement être contraint à l’abandon dans la dernière heure de course.

La 4ème de course, après la grosse ondée du début d’heure, laissant une piste mouillée, est consacrée à la valse des changements de pneus. Les précipitations ne durent pas, leur fréquence diminue, pour s’arrêter au bout d’une heure. A la mi-course, les 2 premières places sont toujours occupées par le TEAM V2 et DEFI 23, mais le TEAM V2 creuse d’avantage l’écart, plus efficace dans les temps de passage au stand, il gagne plus de 1’20’’ dans l’heure, bénéficiant ainsi à la mi-course d’une marge de sécurité de 1’55’’. Le Team VILTAIS passe MOTOAIN, le 1er team de la catégorie Supersport occupe ainsi la 3ème place au scratch, pour le plus grand bonheur des jeunes de l’Allier. Les 2 teams sont distancés de 1 tour.
Cette 4ème heure est marquée par le retour en 5ème position d’ENDURANCE CANNES RACING, le TEAM RACING 85 a perdu du temps et se retrouve 10ème. Le vainqueur 2008, le TEAM MOTO REPAIR 41poursuit sa remontée et pointe à la mi-course à la 23ème place, mais 9 tours en 4 heures, il va falloir quand même s’accrocher.

Le Team X-TREM BIKE quant à lui est 19ème, après avoir progressé de la 11ème à la 8ème position une heure auparavant, le Team occupe désormais la 19ème position, moins à l’aise sur cette piste changeante.

Quant à nos outsiders, le team A LA QUETE DU BOL s’accroche, il pointe en dernier à la micourse. LA BOUTIQUE DU MEUNUISIER engrange de l’expérience, ne commets pas d’erreur, et cela paye, le team est en 21ème position.

Durant la 5ème heure, la piste est bien séchante, il n’y a pas d’autre choix possible, il faut repasser en slick. Durant cette période, A LA QUETE DU BOL est contraint à l’abandon, on espère les retrouver sur les autres épreuves et à l’arrivée. Pas de changement sur les 4 premières places, mais les écarts se creusent. En revanche sur la 5ème place, incident pour la N°19 – ENDURANCE CANNES RACING, qui est reléguée en fin de classement à la 36ème position.
Et c’est le TEAM RACING 85 qui reprend sa 5ème place qu’il occupait 2 heures avant. Cependant là où il n’était qu’à 1 tour du premier, ce sont 6 tours qui les sépare alors que TEAM V2. X-TREM BIKE poursuit sa remontée, désormais 15ème et encore 4 places de gagnées. Quant au team MOTO REPAIR, il effectue le gain de places le plus spectaculaire depuis la fin de la 1ère heure, 10 places de gagnées, désormais il est en 13ème position.

A l’issue de la 6ème heure, les positions sont quasiment figées, A l’exception de la N°9 MOTOAIN qui passe la N°333 de VILTAIS RACING DIVISION, qui est maintenant à 3 tours de la 3ème place, toujours en tête de la catégorie Supersport. X-TREM BIKE gagne encore une place, 14ème, 7 tours le séparent encore de la 5ème place, et nous sommes rendus au ¾ de la course.

Encore une place de gagnée pour REPAIR MOTOS 41, 12ème, mais plus que 2 heures de course. Les 2 teams qui tournent les plus rapidement : DEFI 23 et REPAIR MOTOS 41, 1/4 seconde plus vite que le leader, mais qui gère sereinement son avance.

7ème et avant dernière heure, pas de changement pour les 2 premiers, un même écart de 2 tours les sépare, même si rien n’est jamais fait dans la course avant le drapeau à damier, à une heure de l’arrivée, les jeux semblent faits. En revanche nouveau changement en 3ème position puisque VILTAIS reprend l’avantage. Il était à 3 tours et en une heure, il parvient à se mettre à l’abri en distançant son principal rival pour le podium, le MOTOAIN RACING TEAM en le distançant de 3 tours. Le Team MOTO 85 se maintien en 5ème position. Mais il est en danger puisque 4 team sont dans le même tour : Derrière lui, le TEAM 74 ZONE ROUGE (YAMAHA) en 6ème et en 7ème le team REPAIR MOTOS 41.

Jusqu’à l’arrivée, les 4 premiers tiendront leur position. En revanche c’est la bataille pour la 5ème place, MOTO AIN RACING TEAM (YAMAHA) – N°9 a beau résisté, REPAIR MOTOS 41 (YAMAHA) – N°41 passe et tient sa 5ème place, 33 places de gagnées en 8 heures, belle exemple de ténacité. X-TREM BIKE (YAMAHA) – N°176 terminera à la 18ème place, et pour sa 1ère participation au CFE, LA BOUTIQUE DU MENUISIER (YAMAHA) – n°119 termine sa 1ère course à une très honorable 23ème position. Soulignons encore une fois la performance du VILTAIS RACING TEAM (YAMAHA) – N°23.

A noter également la participation des TEAMS suivants :
- MOTO PLANETE RACING TEAM – N°14 sur MV AGUSTA – Michael MECENE / Julien FERRE / Nicolas BERNICOT, qui pour sa meilleure position en course est passé 5ème. Le team termine 15ème et repart avec un point.
- PROMOREST – N°34 sur DUCATI – Eric PICQUOT / Didier LABRUNIE / Jean- LABRUNIE, le seul team de la catégorie twin a finir cette épreuve, l’autre membre de la catégorie le team CROSS ROAD sur KTM contraint à l’abandon dès le vendredi.
- EMPP RACING TEAM (KAWASAKI) qui engage 2 teams, le N°38 et le n°138, l’EMPP JUNIOR TEAM, avec au guidon Ludovic GIREAU et Slvain CORNU.


Les podiums de cette épreuve :


SCRATCH :
1er – TEAM V2 (SUZUKI) N°171 – Etienne MASSON / Dylan BUISSON
2éme – DEFI 23 (YAMAHA) N°23 – Pascal PICAUX / Gérald MUTEAU
3ème - VILTAIS RACING DIVISION (YAMAHA) N°333 – Loïc BARDET / Christophe ROCHET / Sylvain LAFARGE


SUPERBIKE
1er – TEAM V2 (SUZUKI) N°171 – Etienne MASSON / Dylan BUISSON
2éme – DEFI 23 (YAMAHA) N°23 – Pascal PICAUX / Gérald MUTEAU
3ème - MOTO AIN RACING TEAM (YAMAHA) N°9 – Jean-Philippe JOUVENT / Pierre CHAPUIS / Clément MARMONT


SUPERSPORT (sous réserve de 10 teams engagés dans la catégorie d’ici à la fin de saison conformément aux dispositions prévues par le règlement FFM)
1er - VILTAIS RACING DIVISION (YAMAHA) N°333 – Loïc BARDET / Christophe ROCHET / Sylvain LAFARGE
2ème – EMPP RACING TEAM (KAWASAKI) N°38 – REYNAUD PALIGOT / Maxime VANDAELE.
3ème - 3 A RACING TEAM (YAMAHA) N°18 – Adrien PERNOUD / Jean-Baptiste SALLES

Une épreuve réussie et passionnante, nous vous donnons donc rendez-vous à Ledenon fin août pour la 2ème épreuve du CFE.

Retrouvez le résumé TV de 26 minutes de cette épreuve sur MOTORS TV dans l’émission Wheelies du Vendredi 19 juin à 20H, ainsi que sur SPORT + dans l’émission Motards du samedi 20 juin à 10h.

D’ici là Pour ceux qui souhaitent s’inscrire (pour Ledenon quelques places disponibles, pour Pau uniquement sur liste d’attente), télécharger le formulaire d’engagement ment sur le site de la FFM, www.ffmoto.org, ou pour tout renseignement, vous pouvez les demander directement auprès du Service Sportif de la FFM.
Stéphanie Roide – Tél. 01.49.23.77.25 - e-mail : sroide@ffmoto.com ou Roland Bernard – Tél. 01.49.23.77.08 - e-mail: rbernard@ffmoto.com



Le Service Communication

Fédération Française de Motocyclisme
74, Avenue Parmentier – 75011 PARIS
Tél. : 01.49.23.77.00
Fax : 01.47.00.08.37
E-mail : ffm@ffmoto.com
Web : www.ffmoto.org





Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Webteam - 17/06/2009 07:19:52