Interview Sébastien Gimbert - Son Bilan, Ses Objectifs !
Toujours plus haut !


Sébastien Gimbert  - Photo : Esprit-Racing
Sébastien Gimbert Photo : Esprit-Racing


Interview Sébastien Gimbert - Son Bilan, Ses Objectifs !

Sébastien Gimbert

Aujourd’hui nous vous proposons Sébastien Gimbert à cœur ouvert... Sébastien revient sur sa saison 2007 d’Endurance et nous parle de ses ambitions futures !


Esprit-Racing : 2007 marque une formidable victoire au Bol d'Or pour le GMT, quelles expériences retires-tu de cette saison 2007 ?

Sébastien Gimbert : Pour 2007, nous voulions faire bonne figure, le meilleur résultat possible sur les 2 courses de 24 heures au Mans et sur le Bol d’Or !
Je veux garder en mémoire les 2 au même niveau. Ces 2 courses sont importantes, très belles et sont très difficiles à gagner !

Le Mans, je repars précipitamment des stands, un souci avec le bouchon de radiateur, de l’eau dans le carénage… Je chute... Cela arrive, c’est l’endurance !

Le Bol restera bien sûr comme un moment fort pour moi et tout le team. Dès les essais nous avons travaillé pour la course en faisant l’impasse sur la pôle. Nous avions besoin de travailler sur la course, nous savions que l’on avait du retard dans la préparation par rapport aux teams disputant l’intégralité du championnat et malheureusement les essais pré-Bol se sont déroulés sous la pluie… Nous nous sommes donc fixé comme objectif la course, la course et que la course !

Certes, nous n’étions pas devant aux essais, mais tout le team était sûr de sa force ! Malgré la chute d’Olivier on a rien lâché ! Nous sommes des compétiteurs et la victoire était notre seul objectif ! Ce fut un beau et grand moment pour moi, tout le Team GMT et Yamaha !

Ces courses sont de plus en plus dures à gagner et quand tu y arrives, tu savoures !


E.R : 2008, tu repars en Endurance pour les 24H00 du Mans et le Bol d'Or avec David CHECA & Steve PLATER, quels sont les objectifs du team ?

S.G : Les objectifs sont les mêmes que tous les autres Top Team, le doublé bien sur !

Mais le niveau monte d’année en année. Cela va de plus en plus vite et cela rehausse encore notre (et ma) motivation pour faire le meilleur résultat possible !

L’endurance sur les dix dernières années a fait un bond en performance. C’est de plus en plus compliqué de faire un excellent résultat. Mais c’est encore meilleur quand on gagne car on oublie les moments durs où à 4 heures du matin ce qu’on fait là !!

L’année prochaine cela va encore progresser : le SERT, les Kawa sont de mieux en mieux... C’est encore plus motivant ! On fera le maximum sur les 2 courses !
Le GMT est une famille ! Nous sommes soudés et tous nos efforts vont dans le même sens !


E.R : David et toi vous vous connaissez bien, mais comment allez-vous accueillir Steve pour former un bon équipage ?


S.G : J’ai déjà croisé Steve lors des journées de présentation presse. Nous avons le même tempérament tous les 3. Il est comme David et moi, il ne se prend pas la tête. Il est volontaire et rapide ! C’est un très bon pilote !

Il a de l’expérience en Endurance comme sur des courses différentes (TT, Macao…) et à également l’expérience des Pirelli …
Son intégration au sein du team se fera naturellement, c’est le pilote que l’on cherchait. Notre équipage sera rapide et homogène !



E.R : Christophe Guyot ne compte pas sur un retour du GMT sur l'intégralité du Championnat du Monde mais toi personnellement à long terme c'est un challenge que tu aimerais à nouveau relever ?

S.G : Personnellement c’est sûr et certain j’y retournerais !

L’endurance m’a fait devenir ce que je suis en ce moment, j’aime profondément cette compétition, et je suis très fier de ça !
Je ne sais pas quand, mais j’y retournerais !
Pour le moment je veux continuer l’aventure avec le GMT et Yamaha encore longtemps !

Même après mon titre mondial, mes victoires aux 24 Heures et au Bol d’Or, j’aimerais en gagner encore et encore.

L’endurance m’a permis de devenir pilote Superbike, j’en suis très fier. J’ai parié et pris des risques sur ce parcours et je ne regrette rien !

Mais c’est sûr j’y retournerais un jour !


E.R : Justement, la FIM vient d'annoncer la fin de la catégorie « Superbike » en Mondial Endurance, quel est ton point de vue sur ce changement ? Cela va-t-il modifier quelque chose ?

S.G : C’est une bonne chose ! Mais cela ne changera pas grand-chose car pour des raisons de fiabilité les motos "Endurance" ne sont pas préparées comme des machines "Superbike" !
Bon maintenant avec un peu de recul, une Superproduction n’est plus très loin d’une Superbike 250 cv … 200 cv
Ca glisse, ça pousse ça bruite c’est très sympa et surement très plaisant pour le public!

Mais, je me souviens d’un tour magique au Mans, une vraie Superpôle. J’avais un moteur SBK, les pneus SBK, j’ai fait le tour parfait ce jour là... (Sébastien en perd ses mots)… 1’38… Jouissif !


E.R : Avec ton expérience, que penses-tu des modifications récentes sur les calendriers, l'arrivée du Qatar. L'annonce puis le retrait d'une épreuve au Portugal ou la réduction de l'épreuve d’Oschersleben de 24 heures à 8 heures ?

S.G : Je pense que tout cela montre que ce Championnat évolue dans le bon sens, que pour une évolution saine c’est un passage obligé.
Certes il se cherche mais cela indique qu’il veut grandir, s’affirmer par rapport aux autres championnats mondiaux !

Quelque soit la durée, tout le monde le sait, 6 heures… 8 heures c’est de l’endurance !


E.R : Tu fais ton retour en Mondial Superbike, cela va-t-il être un atout ou un désavantage d'être de nouveau sur une 1000 pour tes objectifs en Endurance ?

S.G : Cela devrait maintenant présenter un bon avantage !

Dans les 2 compétitions nous aurons le même package technique une 1000, des pneus Pirelli (le GMT94 retourne chez Pirelli pour 2008).

Tout le travail que le team fera sur la Yamaha R1 dans l’une des compétitions servira dans l’autre. Les avancées seront communes, ce que l’on n’a pas pu faire l’année dernière. Mais je pense que cela sera très bénéfique sur les 2 tableaux !



E.R : Quels objectifs te donnes-tu en Superbike ?

S.G : Je ne sais pas vraiment, j’ai du mal à me juger par rapport à l’ensemble du plateau. Il va falloir un petit peu de temps pour se juger et s’évaluer. Je ne veux pas me mettre dans la tête des objectifs tout de suite.

Le début de saison sera assez hard, encore plus de motos sur la grille de départ, encore plus de machines officielles, certains teams « tournent » déjà !

Mais je suis serein. Avec le rapprochement du package, le dévouement de tout le team et en ayant maintenant une équipe technique de ce niveau, cela devrait payer dès Valence !

En 2007 les objectifs du team étaient les 2 courses de 24 heures et le top 10 en Supersport pour atteindre le Superbike.
Nous avons gagné une des 2 courses d’endurance, gagné notre place en Superbike. Je suis donc confiant sur la réalisation d’une bonne saison 2008 !


E.R : Que penses-tu des différentes évolutions du Championnat de France ?

S.G : Depuis quelques temps, je regarde çà de loin mais ce championnat évolue très bien et dans le bon sens !
Il prend de l’ampleur, c’est maintenant un championnat vraiment très sympa !

2 courses, la Superpôle (exercice que j’adore) ces évolutions sont formatrices et très plaisantes à vivre pour le pilote comme pour le spectacle offert !

En endurance, comme en championnat de France, je suis sûr que si les pilotes français pouvaient décrocher des tops guidons, les résultats seraient excellents. Mais ils ont toujours des soucis pour se vendre…

D’ailleurs moi-même je vais tenter d’accentuer ma communication à des supports variés et même sur des sujets différents du monde de la moto … Donc à bientôt !


ER : Merci Sébastien pour ton accueil, ta sympathie et ta disponibilité, nous te souhaitons le meilleur pour cette nouvelle saison que se présente à toi !


Sébastien Gimbert c’est par ici : www.sebgimbert.com

Et le GMT par là : www.gmt94.fr





Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Fred14 - 12/01/2008 00:06:55