Abg Performance Sur Le Podium D'albacete !
Un long voyage mais une belle satisfaction !


Le Team ABG Performance - Photo : Esprit-Racing
Le Team ABG Performance Photo : Esprit-Racing


ABG PERFORMANCE monte sur la 3eme marche du podium de la coupe du monde d’endurance moto 2008 lors des 8 heures nocturnes d’Albacete.


Pour la troisième année consécutive, les bénévoles du team ABG PERFORMANCE, team permanent FIM, se retrouvaient en Espagne sur le circuit moto d’Albacete, pour disputer la 2eme manche du championnat du monde d’endurance 2008, lors des 8 Horas Nocturnas de Albacete.

Apres une vingtaine d’heures de route, nous arrivions aux portes du circuit où le froid, le vent et la pluie nous accueillaient à bras ouverts. Nous qui avions rêvé de soleil et de chaleur. Perdu !!!

Cette semaine de compétition allait être placée sous le signe du mauvais temps. Les 6 heures de courses allaient d’ailleurs se dérouler du début à la fin sous un déluge de flotte ininterrompu.
De la pluie et encore de la pluie à tel point qu’un seul train de pneus pluie allait suffire pour toute la course, soit parcourir 169 tours de circuit (3km539 au tour) à une moyenne d’environ 100 km / heure… c’est dire !

Les 3 pilotes du team, Yannick Pierre, Guillaume Grelaud, et Camille Hedelin ne craignant en rien de se faire mouiller, allaient faire bonne figure durant ces 4 jours de compétitions.
A l’aise comme un poisson dans l’eau, la Suzuki # 134 arborant sa grenouille fétiche sur ses carénages, allait sortir de son bocal et monter à l’échelle pour atteindre la troisième marche du podium.
Bon résultat donc pour toute l’équipe qui, après les ennuis mécaniques des 24 heures du Mans, voyait son travail récompensé par l’acquisition de ses premiers points de la saison 2008.



Les qualifications

C’est donc dans des conditions climatiques épouvantables que nous abordions les premiers essais libres et qualifs de cette course.
- 2 heures d’essais libres le vendredi matin à partager entre les 3 pilotes,
- 2 séances de qualification de 30 minutes par pilote le vendredi après midi et le samedi matin.
- Plus 2 séances de 45 minutes d’essais de nuit.

Les 2 heures d’essais libres permettaient aux 3 pilotes de prendre leurs marques et de positionner la moto vers la 15ème place.

Les qualifs allaient se dérouler sans problèmes entre piste sèche et mouillée et Camille Hedelin allait même se faire remarquer en réalisant le 4eme meilleur temps de sa série, sous une pluie battante, juste derrière la Kawasaki officielle No11 et la Suzuki No1 du SERT…

La moyenne des temps des 3 pilotes à l’issue des 2 séries de qualifs, allait positionner notre Suzuki 134, 17eme sur la grille de départ. Grille de départ qui alignait 29 motos dont 9 dans notre catégorie Superstock.



La course

À 18 heures le départ, sous la pluie, allait être donné derrière le Safety-Car, pour des raisons de sécurité.
C’est Camille Hedelin qui fut désigné volontaire pour prendre le guidon de ce premier relais.

Très rapidement la Suzuki 134 se hisse dans les 15 premiers.
Apres 25 tours, l’intervention, du Safety-Car pour cause de chute, neutralisera la course pendant 18 tours. 18 tours à rouler « au ralenti » en file indienne derrière la voiture de sécurité.
Cela fait 1 heure 40 que Camille est en piste, le safety-car rentré, la numéro 134 fera 5 tours supplémentaires puis rentrera au stand pour un ravitaillement et un changement de pilote.

C’est Yannick Pierre qui saute au guidon de la moto. Nous sommes 12eme au général et 2eme en superstock. Yannick effectuera pendant 1 heure 30 un bon relais de 44 tours sous la pluie battante. A la fin de son relais, il avouera sa satisfaction d’avoir roulé les 12 derniers tours à la première place du classement des superstocks.

Après un rapide ravitaillement essence, Guillaume Grelaud, partira à son tour des stands pour le 3ème relais.
Il fait déjà nuit sur le circuit et Guillaume habitué des courses d’endurance et très à l’aise sous la pluie, va batailler dur et ne rien lâcher aux concurrents. A la fin de son relais 47 tours plus tard, vers 23 heures, notre Suzuki à gardé le cap et se positionne 11ème au général et 2ème en Superstock.

Il reste une heure de course et c’est Camille qui prend le guidon pour le dernier relais. A peine en piste, 5 tours plus tard le Safety - Car fait son apparition sur la piste.
Durant 4 tours la course va être neutralisée.
Dès que le safety libère les motos, les panneauteuses d’ABG, Marie Paule et Maïlys signalent que Camille n’est pas passé…et puis le voila quelques secondes plus tard. Un tour en 2’10’’, il a du faire un tout droit !

Et la course est relancée pour ABG. La bataille pour la deuxième place des superstocks est chaude, mais les chronos de Camille sont un peu plus lents que précédemment… Sans doute le pneu arrière se dégrade t’il ? Il faut assurer, rester sur les roues, terminer la course et ne pas perdre de vue la 3ème place sur le podium.


Il est minuit quand le drapeau à damiers tombe sur le circuit.
ABG à rempli son contrat : 12ème au classement général et accès à la 3ème marche du podium de la coupe du monde d’endurance. Toute l’équipe exulte de joie. Et nous nous précipitons vers le parc fermé pour accueillir comme il se doit Camille et fêter notre belle 3ème place.

Quand la moto rentre, nous nous apercevons alors avec surprise, que tout le coté gauche est plein de terre ! Le sélecteur de vitesse arraché, disparu ! Et, en même temps que Camille nous explique, nous comprenons pourquoi les chronos n’étaient pas tout à fait ceux que nous attendions.
A la fin des 5 tours sous Safety - Car, Camille aux commandes de la 134 a chuté. Heureusement sans gravité pour lui. Avant que la moto ne cale, il s’est relevé et a saisi la poignée d’embrayage. Un bref examen de la moto et Camille est reparti sur la piste la 3eme vitesse enclenchée. Sans pouvoir changer de rapport, il a continué à tourner ainsi en troisième pendant 16 tours soit plus de 30 minutes, préservant ainsi chèrement notre 3eme place, mais ne pouvant plus prétendre aller chercher la 2ème marche du podium.
Bravo à Camille qui a géré de mains de maître ces derniers tours de relais.
En plus de l’excellent travail fourni par tous les membres du team, Nous avons eu de la chance !
Peut être que le dieu grenouille existe ?

Et en regardant nos 3 pilotes sur le podium, acclamés par toute l’équipe réunie, nous mesurons une fois de plus que rien n’est jamais gagné avant l’heure et que la victoire n’en est que plus délicieuse.


La prochaine course conduira le team ABG PERFORMANCE au japon pour les 8 heures de SUZUKA, 3ème manche du championnat du monde.
Nous tenons à remercier vivement tous ceux qui de loin ou de prêt nous apportent leur aide dans le déroulement de ce championnat du monde ; nos partenaires et nos amis.


Retrouvez toutes les infos du Team ABG PERFORMANCE sur le site
www.abgperformance.com




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Fred14 - 18/05/2008 20:04:10