World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 28.09.20 | 21:47 WORLD-ENDURANCE.COM | 28.09.20 | 21:47


Fabio Quartararo n’était pas le seul pilote français à briller sur un circuit d’asphalte ce week-end.


Plusieurs de ses compatriotes l’ont imité lors de l’ultime manche du championnat du Monde d’endurance qui s’est déroulée samedi au Portugal, pour les 12 heures d’Estoril.

Un 16e titre mondial pour le SERT
Il n’aura finalement fallu que quelques mois à Damien Saulnier pour s’accaparer le costume de patron du Suzuki Endurance Racing Team (SERT).

A peine introduit team-manager de la célèbre structure française, le successeur de Dominique Meliand a déjà sabré le champagne en remportant le Championnat du Monde d’endurance FIM EWC 2019-2020. Vainqueur de la première épreuve de la série, le Bol d’Or en septembre 2019, l’équipe mancelle est parvenue à squatter les premières places sur les trois courses suivantes (8 heures de Sepang, 24 heures du Mans, 12 heures d’Estoril) pour devancer sur le fil le team YART-Yamaha au terme de l’épreuve portugaise, malgré la victoire de cette dernière.

Un succès qui permet au pilote tricolore Etienne Masson et au franco-anglais Gregg Black, licencié en France, de remporter leur premier titre mondial.

Le Team Moto Ain dans l'aspi du Sert
Autre couronné, Pierre Chapuis, le responsable du Team Moto Ain dont la Yamaha R1 pilotée par Hugo Clere, Robin Mulhauser et Roberto Rolfo parvenait à finir en huitième position en terre lusitanienne. Une place lui permettant de décrocher un second sacre consécutif en Coupe du Monde FIM d’Endurance Superstock. Un résultat qui permet à Hugo Clere de décrocher le titre en individuel et à la France de faire enfler ses statistiques ! Bravo à eux.

Thomas Chareyre indétrônable
Et un de plus ! Thomas Chareyre (TM) n'est toujours pas rassasié de lauriers.
Le sudiste a obtenu ce week-end son 8ème titre de Champion du Monde FIM de Supermoto en catégorie S1 au terme d’un championnat au format spécifique, puisqu'il s’est déroulé sur trois épreuves de trois manches. Engagé dans un duel fratricide avec l' Allemand Marc Reiner Schmidt (HONDA) qui va réussir à lui voler quelques premières places ci et là, le Français a dû puiser dans ses ultimes ressources pour ne pas craquer. Mais sa régularité (4 victoires sur 9 possibles) lui a finalement permis d’obtenir un nouveau titre de Champion du Monde pour seulement 1 petit point d’avance sur son principal concurrent.








  • #FIM #EWC #24HMOTOS #LeMans 2020 (2/8) » Voir #FIM #EWC...
  • #FIM #EWC #24HMOTOS #LeMans 2020 (3/8) » Voir #FIM #EWC...
  • #FIM #EWC #24HMOTOS #LeMans 2020 (4/8) » Voir #FIM #EWC...
  • #FIM #EWC #24HMOTOS #LeMans 2020 (5/8) » Voir #FIM #EWC...
  • #FIM #EWC #24HMOTOS #LeMans 2020 (6/8) » Voir #FIM #EWC...
  • #FIM #EWC #24HMOTOS #LeMans 2020 (7/8) » Voir #FIM #EWC...
  • #FIM #EWC #24HMOTOS #LeMans 2020 (8/8) » Voir #FIM #EWC...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Une pluie de titres Français ce week-end ! (D.R.)
    Une pluie de titres Français ce week-end ! (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité