World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 31.08.20 | 07:57 WORLD-ENDURANCE.COM | 31.08.20 | 07:57


Ultime épreuve pour Panis Racing avant les 24 Heures du Mans : ce week-end l'équipe française disputait le meeting « Le Castellet 240 » en remplacement - pour raison sanitaire - de celui prévu initialement à Barcelone. Fait nouveau, les 4 heures de course se déroulaient en fin de journée ce samedi qui plus est, avec un départ donné sous safety-car sur une piste détrempée. #panisracing #31 #ELMS #240LECASTELLET


De nouveau le trio Stevens/Jamin/Canal a montré son talent pendant la course en remontant 10 places et en pointant longtemps à la 1ère position mais malheureusement dans la dernière heure l'intervention d'un safety-car a fait perdre tout le bénéfice de l'avance gagnée sur les autres concurrents. Finalement à l'issue de la course l'Oreca 07 #31 passe sous le drapeau à damiers à la 4ème place, certes avec une certaine frustration, mais avant tout avec la fierté d'un très bon travail accompli et la confiance renforcée deux semaines avant de se rendre aux 24 Heures du Mans.

Le meeting a commencé jeudi par une journée d'essais privés suivie le lendemain de deux séances d'essais libres à l'issue desquelles l'Oreca 07 #31 s'affichait au tableau à la 2ème position vendredi soir.

Ce samedi midi la qualification est confiée à Will Stevens mais entre un drapeau rouge et quelques gouttes de pluies sur la piste, le Britannique connait une séance difficile et s'affiche à la 11ème place, bien en deçà du temps espéré.


C'est à 18h30 que le départ est donné pour 240 minutes de course. Julien Canal s'élance sur une piste totalement détrempée de la 11ème place sous safety-car, la pluie venant tout juste de s'arrêter. Le Manceau conserve sa place pendant les 9 premiers tours puis gagne une place puis une autre 4 tours plus tard. L'écurie décide alors d'adopter la stratégie de le faire rentrer le premier du plateau après 32 minutes de course pour chausser les pneus intermédiaires. Après le retour en piste de tous, l'Oreca #31, toujours aux mains de Julien est alors 2ème. Après un relai plus que parfait avec une très belle vitesse de pointe tout du long, il rend la voiture à Nico Jamin à la 4ème place pendant un safety-car. Celui-ci se lance à l'assaut de la piste le couteau entre les dents et caracole déjà en tête au bout de 4 tours. Le passage en pneus slicks s'effectue au 68ème tour, il reste alors 1h36 de course à réaliser. Le Rouannais continue son relai avec l'agressivité qui le caractérise pour reprendre sa place de leader et n'a de cesse de continuer à creuser l'écart (plus de 30 secondes) qui le sépare de ses poursuivants. Malheureusement Loic Duval (#24 Algarve Pro Racing) est victime d'un accident entrainant l'entrée en piste d'un safety-car et réduisant à néant l'avance gagnée par l'Oreca #31. Will Stevens s'élance pour la dernière heure de course mais se retrouve dans l'obligation d'économiser de l'essence après avoir pris l'initiative de conserver les pneus de son co-équipier pour optimiser sa position en piste. Malgré tous ses efforts et sa pugnacité, il doit se contenter d'une 4ème place à l'arrivée avec néanmoins la fierté d'avoir disputé avec ses deux co-équipiers et l'ensemble de l'équipe une course parfaite.


Olivier Panis - Team Principal : "C'est une course extrêmement positive en termes de niveau de performance et de travail fourni par l'ensemble du team: ingénieurs, mécanos et les trois pilotes. Sarah, Simon (Abadie) et nos associés sommes très fiers des tâches si bien réalisées par chacun. En partant de la 11ème place sur la grille de départ, la stratégie a été parfaitement optimisée que ce soit pour les driving-times ou le choix de quantité d'essence aux pit-stops : l'équipe a été fantastique dans la gestion et les prises de décisions.

Je tire mon chapeau à notre équipage qui a été bluffant pendant ces 4 heures. Julien a réussi à la perfection le premier relai sur la piste détrempée, Nico n'a eu de cesse de se battre avec brio pour faire un gros gap et Will, moins chanceux à cause des circonstances en lien avec le dernier safety-car a tout donné comme à son habitude.

Nous tenons à remercier notre partenaire GoodYear car, après avoir rencontré quelques difficultés lors de la 1ère manche sur ce même circuit du Castellet, il  a su parfaitement réagir et travailler en relation étroite avec notre staff technique pour optimiser au maximum les pneumatiques.

Nous sommes déjà tournés vers les 24 Heures du Mans et sommes très confiants pour les aborder : notre équipe est vraiment solide !
"


Julien Canal – Pilote Oreca 07 #31 :
"En prenant le départ, j'ai subi les désagréments des projections d'eau sur la piste qui était totalement détrempée et c'était compliqué de voir les voitures devant moi. Néanmoins, j'ai réussi à dépasser deux concurrents et par la suite l'équipe a eu une excellente stratégie en me mettant très tôt les pneus intermédiaires. Cela m'a permis d'avoir une très bonne voiture et de remonter de plusieurs secondes au tour par rapport à la tête pour arriver à me placer à la 2ème place et rendre l'Oreca 4ème pour Nico. Il a fait un excellent travail en enchainement régulièrement les meilleurs tours et en se distançant largement du reste des concurrents. C'est malheureusement Will qui a connu la frustration de ne pas pouvoir continuer sur notre lancée suite à l'accident malheureux de Loic Duval qui nous a privé de notre avance et donc du podium. Je remercie l'équipe du travail incroyable effectué pour nous permettre, en partant P11, de réaliser une belle course. Prochaine étape, Les 24 Heures du Mans, nous savons que nous sommes armés pour faire de belles choses !»

Nico Jamin – Pilote Oreca 07 #31 :
"Avant tout, je veux remercier l'équipe du super travail effectué, on a exécuté cette course à la perfection : les ingénieurs ont choisi la meilleure stratégie, les mécanos ont été incroyables et nous trois, avons fait le maximum en piste. C'est vraiment dommage qu'après avoir pris la tête et réussi à creuser un bel écart de plus de 30 secondes, la fin de course soit devenue plus compliquée obligeant Will à gérer l'essence tout en ayant gardé mes pneus. Ce dernier safety-car a gâché nos efforts communs car nos avions vraiment la victoire à notre portée. Nous savons depuis le début de la saison que nous sommes dans le coup et je suis persuadé que la malchance va tourner pour la prochaine, et la prochaine…c'est Le Mans ! »

Will Stevens – Pilote Oreca 07 #31 : "C'est certain que ça reste une bonne course d'autant que le résultat des qualifications était frustrant avec la sortie du drapeau rouge. Nous devons nous réjouir en partant de la 11ème place d'arriver à la 4ème même si nous étions en passe de remporter la course. Pour ma part, ce fût compliqué dans mon relai car nous devions économiser l'essence et que nous avons pris le parti de ne pas changer de pneus pour maximiser notre position en piste. Ces fameuses 30 secondes d'avance, perdues avec le safety-car, nous ont privés du podium mais nous avons montré notre potentiel et notre capacité à ne rien lâcher ! »





  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (2/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (3/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (4/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (5/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (6/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (7/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (8/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Une 4ème place et la confiance renforcée à l'aube des 24 Heures du Mans. (D.R.)
    Une 4ème place et la confiance renforcée à l'aube des 24 Heures du Mans. (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Panis Racing annonce son équipage pour les 24 Heures du Mans 2020

    • Panis Racing sur le podium à SPA !

    • Carlos Tavares au volant de la LMPH2G de MissionH24

    • 24 Heures du Mans 2020, la liste des engagés mise à jour

    • Les 24 Heures du Mans s'organisent en villages pour les spectateurs !

    Plus de news »

    Publicité