World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 13.06.20 | 18:37 WORLD-ENDURANCE.COM | 13.06.20 | 18:37


Ces 13 et 14 juin 2020, date initialement retenue pour la 88e édition des 24 Heures du Mans, reprogrammée les 19 et 20 septembre, se déroule une épreuve inédite : les 24 Heures du Mans Virtuelles.


Pour lancer cette course internationale, rassemblant les meilleurs pilotes professionnels et les champions du esports, un prototype électrique hydrogène pionnier : la LMPH2G, voiture de course développée par l'équipe H24Racing, pour le projet en collaboration de l'Automobile Club de l'Ouest et GreenGT, MissionH24.

Alors que l'objectif de MissionH24 est de créer une catégorie dédiée à l'hydrogène pour les 24 Heures du Mans 2024, le programme a enregistré l'arrivée de nouveaux partenaires : après Total, Michelin et Symbio, BWT, spécialiste autrichien des systèmes de traitement de l'eau, figure, à l'occasion des 24 Heures du Mans Virtuelles, sur la machine pilotée ce week-end en virtuel par Olivier Lombard, d'ordinaire pilote d'essais de GreenGT et de H24Racing, l'équipe de course de MissionH24, et Aurélien Mallet, spécialiste du esports.

Leading car mais aussi voiture de sécurité durant cette toute nouvelle compétition de 24 Heures, la LMPH2G a mené le plateau des 50 concurrents, au départ et interviendra aussi lors des périodes de neutralisation de course.
Quelques minutes, avant le départ des 24 Heures du Mans Virtuelles, elle a également servi de repère aux pilotes et à tous les spectateurs pour découvrir les 13 kilomètres du mythique circuit des 24 Heures. En effet, Allan McNish, triple vainqueur des 24 Heures du Mans a effectué le tour de reconnaissance officiel, au volant virtuel de ce prototype électrique-hydrogène.

Voilà quelques jours et de façon bien réelle, Pierre Fillon, Président de l'ACO et de MissionH24, dont il partage la co-présidence avec le président de GreenGT, Christophe Ricard, a lui pris les commandes de la LMPH2G, à Lurcy Levis, une des bases d'essais de l'équipe, puis au Mans, sur le Bugatti. Pierre Fillon a voulu témoigner, une fois encore, de son implication dans ce programme et des attentes qu'il en avait pour le futur : une compétition et une mobilité zéro émission !


 
Autre partisan de la solution électrique-hydrogène, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a, lui, aussi souligné en direct de l'Automobile Club de Monaco, quelques minutes avant le départ de la course, l'intérêt de l'hydrogène : "Avec MissionH24, cette voiture hydrogène est un formidable projet, très prometteur pour la transition énergétique nécessaire."

Cette présence de la LMPH2G aux 24 Heures du Mans Virtuelles illustre l'intégration naturelle du prototype électrique-hydrogène dans le milieu de la course, qu'elle soit réelle ou virtuelle. Preuve de l'intérêt de tous pour une mobilité décarbonée. L'Endurance et les 24 Heures du Mans restent plus que jamais moteurs du futur et des enjeux automobiles pour la défense de la planète.
 
SUIVEZ-NOUS !   #LEMANS24VIRTUAL


www.lemans.org





  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (2/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (3/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (4/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (5/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (6/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (7/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (8/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    MissionH24, quand l'hydrogène lance les 24 Heures du Mans Virtuelles (D.R.)
    MissionH24, quand l'hydrogène lance les 24 Heures du Mans Virtuelles (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité