World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 02.08.19 | 10:40 WORLD-ENDURANCE.COM | 02.08.19 | 10:40


C'était presque joué, nous n'étions plus qu'à 6 minutes, soit deux tours qui nous séparaient de notre objectif. #FIM #EWC #SUZUKI #SERT #Suzuka


La course était contrôlée, maîtrisée. Confiant, nous avons tout donné pour conserver notre place qui nous aurait permis de terminer Champion du monde. Le destin en a voulu autrement, le moteur nous a cruellement lâché à quelques minutes de la fin de course. Tellement déçu, je n'ai pas de mots pour exprimer notre déception.

Une belle bagarre toute la saison et tellement de travail effectué par toute l'équipe. Une page se tourne, il faut aller de l'avant et nous concentrer sur nos objectifs futurs. Malgré tout nous terminons 3ème au Championnat du monde.

Un grand merci à vous tous qui avez cru en nous, c'est difficile, mais nous reviendrons plus fort !

À très vite !

Gregg BLACK


Le SERT a tenu son 16e titre mondial durant toute l'épreuve. Mais un coup du sort particulièrement cruel prive l'équipe de Dominique Méliand de cette consécration sur le fil. La Suzuki n°2 abandonne à 6 minutes de la fin et termine 3e du championnat FIM EWC.

L'Endurance est une discipline cruelle et le SERT en a fait la très douloureuse expérience aujourd'hui lors des 8 Heures de Suzuka.

Tout avait très bien commencé pour Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black qui vont effectuer une course solide. Dès le début de l'épreuve, les hommes du SERT assurent des relais rapides et se positionnent dans le top 10 avec une avance suffisante sur leur principal adversaire au championnat.

Les heures défilent mais la Suzuki n°2 ne laisse pas retomber la pression de telle sorte qu'elle attaque son ultime relais en 9e position de la course, ce qui lui assure de remporter aux points le championnat FIM EWC 2018/2019.
 
Mais alors qu'Etienne Masson s'apprête à faire une fois de plus briller les couleurs de Suzuki au plus haut niveau de la hiérarchie mondiale, sa machine pourtant réputée pour sa fiabilité sans faille, est victime d'une fuite du système de refroidissement qui l'immobilise définitivement au bord de la piste... à seulement 6 minutes de la fin de course ! Cette 16e couronne mondiale censée venir récompenser le travail de toute une équipe mais aussi la carrière hors du commun de Dominique Méliand, échappe donc au SERT qui enregistre aux 8 Heures de Suzuka son premier résultat blanc de la saison. Le parcours de l'emblématique team manager prend donc fin sur une 3e place au championnat du monde.

A l'arrivée de cette course marquée par la 5e position de l'équipe officielle Yoshimura Suzuki Motul Racing, l'émotion était palpable au sein du team français pour lequel une page se tourne.

Dominique Méliand : « Un titre mondial été aurait un beau cadeau pour mon départ en retraite. Mais pour une goutte d'eau, nous repartons assoiffés. Nous sommes passés si près du but... c'est la dure loi du sport. Je remercie tous ceux qui ont été dernière nous dans les bons moments comme dans les moins bons durant toutes ces longues et belles années ».
 
 
www.suzuki-moto.com / www.greggblack.com





  • 8H00 d'Oschersleben (2/8) » Voir 8H00...
  • 8H00 d'Oschersleben (3/8) » Voir 8H00...
  • 8H00 d'Oschersleben (4/8) » Voir 8H00...
  • 8H00 d'Oschersleben (5/8) » Voir 8H00...
  • 8H00 d'Oschersleben (6/8) » Voir 8H00...
  • 8H00 d'Oschersleben (7/8) » Voir 8H00...
  • 8H00 d'Oschersleben (8/8) » Voir 8H00...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Gregg Black, une saison s'achève, certes, pas comme nous l'avions espéré... (D.R.)
    Gregg Black, une saison s'achève, certes, pas comme nous l'avions espéré... (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • 1er Titre Mondial pour le Team SRC Kawasaki France

    • Des news à chaud de Suzuka et d'Etienne Masson !

    • Aux 8 Heures de Suzuka, Pirelli remporte le Championnat du Monde FIM d'Endurance 2018/2019 avec la Team SRC Kawasaki France

    • Victoire du Kawasaki Racing Team à Suzuka

    • 8 Heures de Suzuka

    Plus de news »

    Publicité