World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 14.05.19 | 10:08 WORLD-ENDURANCE.COM | 14.05.19 | 10:08


Des résultats en nette progression et encourageants avant les 24 H du Mans. #LEMANS24 #PBC #ELMS #4HMONZA #LIGIER


Qualifications : #23 : P11 / #24 : P12
Course : #23 : P9  /  #24 : P7

La seconde manche des European Le Mans Series se déroulait sur l'Autodromo Nazionale Monza de 5,793 kms surnommé « Le Temple de la Vitesse ». Les deux voitures ont démontré une belle progression à l'issue de la course - comparativement à la « première » au Castellet - en passant la ligne d'arrivée à la 7ème place pour la #24 et la 9ème place pour la #23 et en marquant respectivement 6 points et 2 points.

Les qualifications ont été réalisées par Will Stevens sur la #23 et Konstantin Tereschenko sur la #24. Celles-ci furent malheureusement estropiées du fait d'un drapeau rouge sorti lors des tours rapides prévus pour les deux Ligier. Au final la #23 se classe P11 et la #24 P12 à l'issue de la séance.

La course de la #23 (Stevens/Canal/Binder) : Ce dimanche à midi, c'est Rene Binder qui se présente au volant de la Ligier JS P217 #23 sur la grille de départ du circuit italien à la 11ème place. Il effectue un départ prudent et garde sa place pendant tout son début de relais. Par la suite l'Autrichien reste en piste pendant 80 minutes et est relayé par Julien Canal qui sort des stands à la 12ème place. Celui se retrouve très vite sous safety-car puis enchaine avec constance ses tours pour rendre la voiture à Will Stevens qui repart de la 9ème place pour les 75 minutes restantes. Le Britannique, solide en piste, termine la course à cette même place.

La course de la #24 (Buret/Tereschenko/Hoogenboom) : Du haut de ses 19 ans et pour sa seconde course en LMP2, le rookie Leonard Hoogenboom a la responsabilité de prendre le départ avec la #24. Le team se réjouit de cette prise de décision en le voyant pointer à la 9ème place à la sortie du 1er virage. Le Hollandais effectue alors 1 heure de relais (34 tours) et rend la volant à Timothé Buret qui sort des stands à la 8ème place. Le Français à un bon rythme lors de son premier stint et affiche au tableau, sur plusieurs tours, le meilleur temps en piste. Au 95ème tour (il reste 1h15 de course), il profite d'un full-course yellow pour passer le relais à Konstantin Tereschenko qui s'élance de la 7ème place. Le Russe exécute son relais avec une solide régularité et passe le drapeau à damiers sans perdre de place.

Ils ont dit :

Sarah Abadie – Team-Manager :
« In fine, ce week-end à Monza s'est globalement bien déroulé. Le travail en amont en tests privés a commencé à porter ses fruits au niveau de  la compréhension de nos nouveaux pneumatiques Dunlop. On a fait un pas important en terme de performance. Nos six pilotes ont fait un bon travail, malgré certaines petites erreurs qui ne nous ont pas tant pénalisés que cela. Nous continuons notre travail entre les pneus et le châssis afin que ces deux éléments collaborent mieux ensemble pour l'avenir. Je considère que nous avons eu une stratégie optimale d'autant que nous avons pu bénéficier, particulièrement sur la #24, quasiment de tous les faits de course. Je suis très fière de notre équipe technique qui n'a fait aucune erreur et a su garder son sang-froid malgré certaines circonstances stressantes. Nous avons vraiment deux équipages avec une belle cohésion qui échangent beaucoup, nul doute que cela laisse présager d'encore plus belles choses pour la suite du championnat ELMS. Maintenant, direction le Mans dans deux semaines, nous avons hâte de vivre notre 4ème aventure sportive au cœur de cette course mythique ! »

#23 Ligier JS P217 Rene Binder : « Finir neuvième n'est pas ce que nous méritions. On a vraiment été malchanceux entre le drapeau rouge, le safety-car, la période sous drapeaux jaunes et un arrêt au stand compliqué pour moi. Je pense que sixième était notre vraie place. La voiture se comporte bien lors des premiers relais mais au fur et à mesure, cela se complique. La Ligier est très sensible aux températures de pneus et nous ne sommes pas encore dans la bonne fenêtre avec les Dunlop. Mais un petit progrès peut faire de grandes différences. »

#23 Ligier JS P217 Julien Canal : « Après des qualifications difficiles à cause d'un drapeau rouge, nous avons fait une belle remontée lors de la course malgré une perte de temps d'environ 20 secondes lors d'un arrêt au stand qui nous a mathématiquement fait perdre 2 places au final. Nous étions très compétitifs par rapport aux autres Ligier et sommes de plus en plus en place avec notre nouveau partenaires Dunlop. Nous nous tournons désormais vers les 24 Heures du Mans où je jouerai à domicile. L'an passé nous étions en passe de gagner dans notre catégorie, à nous, cette édition, de tout mettre en place pour rééditer l'exploit. »

#23 Ligier JS P217 Will Stevens : « Bien sûr, c'était un week-end bien plus positif. Même si une neuvième place n'est pas ce que nous espérions, elle a plus été la conséquence d'un manque de chance que d'un manque de compétitivité. En qualification, le drapeau rouge a été sorti au moment où j'améliorais le chrono, et en course, la période sous drapeaux jaunes est tombée au pire moment. Nous étions alors P6. Nous savions que le résultat du Paul Ricard était le pire possible, et maintenant nous sommes plus près de ce que nous valons vraiment. Notre package 2019 est encore jeune, il y a de la marge pour progresser. »

#24 Ligier JS P217 Leonard Hoogenboom : « Il y a plusieurs points positifs à retenir de cette course. Je suis content de mon départ et d'avoir pu gagner trois places. J'ai attaqué autant que je pouvais dans le premier relais. Nous avons fait un grand pas en avant depuis la première et malgré une importante dégradation pneumatique, j'ai réussi à défendre notre position. La voiture est, à un moment, parvenue jusqu'à la quatrième place, avant d'être rétrogradée suite à des petits problèmes. Timothé, Konstantin et moi avons bien travaillé, pour finalement nous classer 7ème et marquer les premiers points de la #24 cette saison. »

#24 Ligier JS P217 Timothé Buret : « Pour son baptême sur la grille de départ, Léonard a su parfaitement gérer le début de course et a réussi à gagner 3 places. Mon premier relais était « dans le match » car la voiture était vraiment performante. Par la suite, après le safety car, cela s'est logiquement compliqué avec les pneumatiques. J'ai réalisé au final deux relais et demi avant de donner le volant à Konstantin qui n'a rien lâché jusqu'à la fin de la course. Nous sommes contents des points acquis ici en Italie grâce au très bon choix de stratégie de l'équipe. »

#24 Ligier JS P217 Konstantin Tereschenko : « Cette course a été meilleure que celle du Castellet. Tous les pilotes ont fait du bon travail. Nous avons amélioré le package et obtenu un mieux en performance. C'est clairement un pas dans la bonne direction. Il est important de continuer à mieux comprendre comment la voiture et les pneus Dunlop fonctionnent ensemble. Ainsi, nous serons plus compétitifs la prochaine fois et nous marquerons plus de points. »


PANIS-BARTHEZ COMPETITION





  • #LEMANS24 Journée Test (2/8) » Voir #LEMANS24...
  • #LEMANS24 Journée Test (3/8) » Voir #LEMANS24...
  • #LEMANS24 Journée Test (4/8) » Voir #LEMANS24...
  • #LEMANS24 Journée Test (5/8) » Voir #LEMANS24...
  • #LEMANS24 Journée Test (6/8) » Voir #LEMANS24...
  • #LEMANS24 Journée Test (7/8) » Voir #LEMANS24...
  • #LEMANS24 Journée Test (8/8) » Voir #LEMANS24...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    ELMS, Monza, Panis Barthez Competition, des résultats encourageants avant les 24H du Mans (D.R.)
    ELMS, Monza, Panis Barthez Competition, des résultats encourageants avant les 24H du Mans (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Une première pour la Filière Frédéric Sausset à Road To Le Mans !

    • Larbre Compétition brave les éléments aux 6 Heures de Spa et reste à la lutte pour un Top 5 en FIA WEC

    • 24 Heures du Mans

    • 24 Heures du Mans 2019

    • Les 24h du Mans en BD !

    Plus de news »

    Publicité