World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 07.10.19 | 17:42 WORLD-ENDURANCE.COM | 07.10.19 | 17:42


La course des 6 Heures de Fuji FIA WEC se tenait ce week-end au Japon sur l'exceptionnel Fuji International Speedway.


La deuxième manche du Championnat FIA WEC constituait pour l'équipe suisse un tout nouveau challenge. Hormis le championnat qui reste nouveau, ils allaient également découvrir un nouveau circuit et une nouvelle organisation logistique au pays du soleil levant.

Les essais libres FP1 et FP2 étaient donc logiquement des séances de découvertes, de roulages et d'adaptation pour Antonin Borga et Alexandre Coigny. Alex, blessé lors de son accident en ELMS à Silverstone, était heureux de retrouver ses coéquipiers et se réjouissait d'avoir retrouvé le volant. Antonin, également novice au Japon, avait tout à apprendre de Fuji, pendant que Nicolas Lapierre plaçait #ANA42 en P3 et P4 des deux premières séances d'essais libres. Durant la 3e séance Alex effectuait un long run de façon à confirmer son ressenti dans la voiture et permettre à l’équipe de définir sa stratégie pneumatique.

Les qualifications, réalisées par Nico puis Antonin, étaient perturbée en seconde partie par un drapeau rouge, ce qui empêchait Antonin de tirer le meilleur de ses pneumatiques. Les co-équipiers signent une moyenne en 1:30.027 plaçant la voiture 6e des LMP2, (5e ligne de la grille de départ).

Pour le départ de la course, Antonin effectue un double relais de 56 tours, Alex prend le volant pour 29 tours qui seront perturbés par la pluie en fin de relais, impliquant un changement de stratégie. Nico reprend le flambeau, déterminé à remonter dans le classement, mais les conditions météo et un Full Course Yellow, ne lui laissent pas l'occasion de se battre comme espéré. Après un nouveau relais d'une trentaine de tours pour Alex, Antonin remonte dans la voiture jusqu'au drapeau à damiers, terminant 6e des LMP2. La voiture du Cool Racing est finalement classée 5e après la disqualification de l'Oreca #38 (JOTA) pour un "dysfonctionnement du système de mise au neutre".



Paroles de pilotes...

Alexandre Coigny (CHE) :
"J'ai eu du mal de retrouver mes marques durant les deux premières séances d'essais libres. N'ayant pas roulé depuis mon accident à Silverstone en ELMS, je n'étais pas tout à fait à l'aise, mais tout est rentré dans l'ordre dès la 3e séance. La très bonne nouvelle était surtout de voir que je pouvais physiquement assurer les relais, sans ressentir aucune douleur. C'était un peu mon inconnue d'avant week-end, donc je suis très content. Maintenant je suis impatient de retrouver un circuit que je connais bien, Portimao, pour la finale ELMS dans trois semaines."

Antonin Borga (CHE) : "Je n'étais pas très satisfait de mes performances en début de week-end. Durant les essais libres et la qualification, je n'ai pas réussi à utiliser mes pneus de façon optimale. Et même si partir 6e n'est pas très grave pour une course de 6 heures, j'étais déçu de ma qualif. Pour la course, notre stratégie était un double relais pour moi et la suite pour Alex et Nico. J'ai pris un départ moyen, le rythme derrière la "Leading Car" était très lent, du coup je me suis laissé surprendre par le départ... J'avoue qu'à la fin de mon double relais, j'étais passé sous la douche, il n'était pas prévu que je reparte, mais suite au changement de stratégie imposé par la météo, j'ai effectué la dernière heure de course. J'en suis vraiment ravi, car j'ai pu m'exprimer pleinement en complétant plus de 90 tours. 6e au classement, ce n'est évidemment pas le résultat que nous espérions ce week-end."

Nicolas Lapierre (FRA) : « Nous avons beaucoup travaillé tout au long du week-end. Alex et Antonin découvraient le circuit, il fallait qu'ils trouvent leurs repères. Il nous a aussi fallu travailler les réglages de la voiture pour optimiser l'utilisation des pneumatiques. Les essais libres ont été là pour ça, et surtout pour donner à Alex le temps de roulage nécessaire à sa reprise. La vraie bonne nouvelle du week-end est qu'il a été performant et que sa condition physique est bonne. On est ravi de le revoir à nos côtés dans le baquet. Notre qualification a été un peu décevante, nous n'avons pas su trouver la bonne gestion de pression des pneus sur ce circuit. C'est un détail sur lequel il nous faudra travailler pour les prochaines courses, car c'est la deuxième fois que cela nous arrive. Nous pouvons faire beaucoup mieux en qualif. En course par contre nous avions une bonne voiture, compétitive. Nous n'avons pas fait d'erreur de pilotage et c'est très important. Cela dit nous avons perdu du temps quand j'ai passé les pneus intermédiaires juste avant qu'il ne s'arrête de pleuvoir et surtout juste avant un Full Course Yellow... Nous avons manqué un peu de réussite cette fois-ci. Mais on se retrouve à Portimao en ELMS avec autant de motivation que d'énergie pour faire mieux. »


L'équipe retrouvera l'Europe pour la dernière manche de l'ELMS dans trois semaines. Rendez-vous au Portugal le 27 octobre prochain pour la grande finale européenne.





  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (2/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (3/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (4/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (5/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (6/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (7/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • #LEMANS24 2019 What a Race ! (8/8) » Voir #LEMANS24 2019...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Cool Racing 5ème aux 6 Heures de Fuji (D.R.)
    Cool Racing 5ème aux 6 Heures de Fuji (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Fin de série pour Signatech Alpine Elf

    • REBELLION Racing sur la troisième marche du podium des 6 Heures de Fuji

    • Dix sur dix pour Signatech Alpine Elf ?

    • Les 24 Heures Camions, des bolides de 1200 chevaux lancés à 160kmh

    • FIA WEC Alpine remet le couvert !

    Plus de news »

    Publicité