World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 20.03.16 | 17:45 WORLD-ENDURANCE.COM | 20.03.16 | 17:45


Météo contrastée, samedi, à Barcelone, ou se sont déroulés les premières courses du meeting d'ouverture des V de V Endurance Series. De l'action, des rebondissements, des surprises, voici les infos du jour ! #VdeV #Endurance #GT #PROTO #FORMULA


4 Heures Endurance GT / Tourisme / LM P3 : Duqueine, baptême gagnant
L'écurie Duqueine Engineering a le privilège d'être la première à inscrire son nom au nouveau challenge réservé aux prototypes de la catégorie LM P3. Un succès à mettre à l'actif de David Hallyday, David Droux et Dino Lunardi, au volant de leur Ligier JS P3. Durant cette première manche, les conditions ont été compliquées par les affres de la météo puisque la piste varia entre humide et sèche, si bien que les premiers à s'élancer ont eu fort à faire pour déjouer les pièges.

Dominé en début de course par les Ligier Inter Europol Compétition (n°13) et Graff (n°10), mais également par la Ginetta G57 n°50 du Simpson Motorsport inscrites en PFV (Proto Fermé V de V), le trio victorieux attend patiemment son heure, sans commettre la moindre erreur, et porte l'estocade dans les 60 dernières minutes pour franchir la ligne d'arrivée avec près de 25 secondes d'avance sur la n°13 de Jakub Smiechowski et Martin Hippe. La lutte pour la troisième place du général entre la Ginetta n°55 CWS Recycling de Robertson / White et la Ligier n°10 de Trouillet / Petit / Guibbert a tenu en haleine jusqu'au drapeau à damier, et en dépit du retour tonitruant d'Enzo Guibbert, le proto français échoue à 0''173 du podium. Suivent ensuite la Ginetta n°57 LNT de Tomlinson / Simpson et la Ligier n°14 Be Motorsport de Ibran Pardo / Bakker / Castillo.

Au classement des GT, les champions en titre Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet (Ferrari 458 GT2 n°1 Visiom) confirment leur statut en s'imposant. Mais rien n'était joué jusque dans les tous derniers instants, puisque ce n'est qu'à 10 minutes de l'arrivée, à l'issue de l'ultime ravitaillement, que Bouvet prit la mesure de la Ferrari 458 GT3 n°51 AF Corse de Cordoni / Zanuttini. AB Sport Auto complète ensuite  le tiercé de tête avec sa Renault R.S. 01 n°45 confiée à Proust / Thybaud / Jousse, devant Deguffroy / Collado / Buffin (Audi R8 LMS ultra Team Speed Car n°4).

Soulignons enfin le succès de RMS en GTV2 avec la Porsche 991 Cup de Bachelier / Mallegol / Blank, également premiers Prestige, et de Solution F en S1 avec Charriol / Rayneri / Silva, associés sur la SF V8 n°96.

 

6 Heures V de V Endurance Proto : TFT a le dernier mot en qualifs

Les conditions pluvieuses qui ont marqué la séance qualificative, cet après-midi, n'ont pas semblé réjouir tous les acteurs du paddock. Après avoir en effet réalisé le meilleur chrono des Essais Libres 1 et 3, Ander Vilarino, avec une nouvelle référence, semblait sur le point de participer à la pole position de l'équipage qu'il forme avec Alain Ferté et Philippe Illiano sur la Norma M20 FC n°2 de TFT, mais l'averse qui s'est abattue après son run n'a pas permis à ses équipiers de soutenir le rythme de la concurrence dont la plupart a pu profiter de tours cumulés sur le sec. La n°2 rétrograde ainsi en 11e position à la moyenne des chronos et cède la pole à la voiture sœur du team, la n°8, aux mains de Vincent Capillaire, Lionel Robert et Antoine Lacoste. CD Sport profite également des circonstances pour placer sa Norma n°32 (Cochet / Kirchdoerffer / Melin) en première ligne, devant la première Ligier JS 53 Evo 2, la n°29 du Graff confiée à Pasian / Gauvin / Chila. A ses côtés, la Norma n°42 d'Equipe Palmyr (Kubryk / Beck / Wolff) se distingue avec la meilleure performance du classement Prestige.
 

Challenge Formula - Course 1 : Peroni opportuniste
Les concurrents ont une mauvaise surprise lorsqu'en milieu de journée, juste avant leur entrée en piste, des gouttes apparaissent dans le ciel barcelonais. La piste n'est cependant pas suffisamment humide pour nécessiter la monte de pneus pluie et Alexey Chuklin (RC Formula), qui a fait le bon choix des slicks, profite de sa pole pour emmener dans sa roue, à bonne distance, Alexander James Peroni (TS Corse) et Oscar Arcila (RC Formula). Le Russe commet néanmoins une erreur dans le troisième tour et son tête à queue permet à son rival australien d'ouvrir le palmarès de la saison. Chuklin n'est pas pour autant à l'abri et, après avoir subi la pression d'Arcila, doit finalement céder au Français dans le dernier virage. En Gentleman, notons la victoire de Pietro Peccenini (TS Corse), au détriment de Luis Sanjuan (Sports Promotion), et soulignons enfin la prometteuse 8e place de Mélissa Calvi (RC Formula), la seule féminine du plateau.
 

Challenge CN Sprint - Course 1 : Houllier de bout en bout

Les conditions sont piégeuses à l'heure de se positionner sur la grille, dans la foulée de l'épreuve du Challenge CN Sprint. Eric Tessier (AGR Bleu Mercure) ne peut profiter de sa pole position et Romain Houllier (HMC Racing) se hisse d'entrée aux avant-postes pour mener ensuite un long cavalier seul en tête, au volant de sa SP05. Ayant pour sa part calé au départ, Jean Quelet (Prom'Auto Sport), 4e à l'extinction des feux, s'emploie à remonter dans la hiérarchie et s'empare de la deuxième marche du podium dès le 5e tour. Sa manœuvre se fait au détriment de Norbert Sauvain (NS Garage CH) qui cèdera par ailleurs à Yves Orhant (Y.O. Concept) dans l'avant dernière boucle. Dans le peloton des F5, Cédric Gardin (SBD), également victorieux en Gentleman, a finalement le dernier mot sur Aurélien Robineau (HMC Racing), longtemps leader. Il se classe 7e, derrière les SP05 de Tessier et Christophe Girardot (Prom'Auto Sport).

 
Challenge Formula - Course 2 : L'épée Peroni
Pas de question à se poser pour cette deuxième confrontation du week-end, puisqu'en raison d'une piste détrempée, tous les pilotes font le choix de s'élancer en gommes rainurées. Ces conditions délicates ne semblent pas convenir au poleman Alexey Chuklin qui, après avoir cédé face à Alexander James Peroni à l'extinction des feux, part à la faute pour le compte après l'intervention du Safety Car. Oscar Arcila ne peut en profiter bien longtemps, dépassé par Erwin Creed qui arrachera la deuxième marche du podium devant Gilles Heriau (Formula Motorsport), avant de commettre à son tour une erreur. Pietro Peccenini, qui termine ainsi aux portes du top-3, appose ainsi une nouvelle fois son nom au classement des Gentlemen, dans lequel il précède Christophe Hurni (Sports Promotion), Arcila, Grégoire Saucy (auteur d'un deuxième mauvais départ alors qu'il occupait la deuxième ligne) et Mélissa Calvi.



Cliquez pour agrandir l'image
V de V Endurance Series à Barcelone (D.R.)
V de V Endurance Series à Barcelone (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité