World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 08.05.16 | 22:51 WORLD-ENDURANCE.COM | 08.05.16 | 22:51


Qualifié à la 6ème place sur la grille de départ, c'est avec à son bord le portugais Filipe Albuquerque que débutent les 6 Heures de Spa-Francorchamps pour RGR sport by Morand.


Dès le premier virage déjà  - La Source - le ton de la course est donné avec de nombreux changements de positions et des contacts entre plusieurs voitures de toutes catégories. Dans ce contexte agité, Albuquerque passe à l'attaque et hisse la #43 à la 4ème place. Au terme des 45 premières minutes de course, la Ligier JS P2 rentre au stand et c'est le propriétaire et pilote Ricardo Gonzalez qui s'élance à son tour. Le mexicain a fort à faire pour maintenir sa position lors d'un relais animé de nombreux drapeaux jaunes suite à différents incidents de course.

Avec une stratégie différente du reste du plateau, RGR sport by Morand passe alors la moitié de la course en milieu de classement. Le pilote brésilien Bruno Senna prend le volant de la #43, ramenée au stand en 7ème position par son coéquipier, alors qu'au même moment la voiture de tête, la #26 de G-Drive racing, est victime d'une crevaison et plonge au fond du classement. La stratégie de l'équipe mexicano-suisse commence alors à porter ses fruits au fur et à mesure que les minutes s'écoulent, amenant la voiture vers le peloton de tête.

Pour les deux dernières heures de course, c'est le portugais Filipe Albuquerque qui s'installe à nouveau au volant, tout comme à Silverstone. Avec une stratégie portant sur des arrêts au stand efficaces et une gestion de la consommation d'essence chirurgicale, l'objectif est de ramener des points importants de Belgique pour la suite du championnat du monde.

Un accident très violent de la Ford Performance (ndlr: le pilote Stefan Mücke n'a pas été blessé) en haut de Eau Rouge fait sortir le safety car et réduit tous les écarts acquis. C'est à ce moment que la plupart des équipes décident de tirer profit de cet incident en rentrant au stand pour chausser des pneus neufs ou ravitailler en essence dans un timing millimétré afin de ressortir des stands devant leurs adversaires. S'ensuit alors une dernière heure de course de très haut niveau, avec les 4 premières voitures de la catégorie LM P2 dans un intervalle de moins de 10 secondes. RGR sport by Morand, 3ème jusqu'au dernier tour, laisse finalement filer le podium et termine à la 4ème place.


Ricardo Gonzalez, propriétaire et pilote
"C’était une course difficile pour nous, nous n’avons jamais trouvé le bon rythme durant ce weekend. Nous avons cependant cru pouvoir terminer sur le podium, mais je pense qu’une petite erreur lors du dernier pit stop a permis à la voiture #31 de passer devant nous.

C’est la course et nous pouvons nous réjouir d’être toujours en tête du championnat. Nous devons à présent nous concentrer sur Le Mans, notre prochaine course, et oublier celle-ci. "

Bruno Senna, pilote
"Weekend très, très difficile. Nous avons été surpris par le rythme de certains de nos adversaires, mais nous avons fait de notre mieux et finalement réaliser une course correcte. L’équipe a fait du bon travail malgré quelques petites erreurs qui nous coûtent probablement le podium. Avec du recul, c’est un très bon résultat pour nous, considérant nos performances sur l’ensemble du weekend et notre rythme par rapport aux autres équipes.

Nous nous sommes battus pour le podium jusqu’à la fin, donc évidemment que cette course est frustrante. Rendez-vous est donné au Mans, nous allons continuer à pousser fort et travailler dur jusque là."


Filipe Albuquerque, pilote
 "Ce fut une course compliquée pour chacun de nous. Nous avons clairement manqué de vitesse par rapport à nos concurrents. La bagarre fut serrée jusqu’au bout mais notre vitesse de pointe n’a pas aidé au résultat. Je suis vraiment déçu de perdre la P3 à la Source lors du dernier tour.

Malgré tout, je suis content des points acquis ici en Belgique. Nous récoltons les points de la 3ème place puisque la Manor #45 n’est pas inscrite au championnat. Cela signifie que nous devrions rester en tête du championnat du monde. J’espère que ce weekend restera pour nous une exception en terme de vitesse, me contraignant à surveiller en permanence mes rétroviseurs et lutter pour le maintien de notre position. Vivement Le Mans."

Toni Calderon, directeur sportif

"La course ne fut pas facile, ni le weekend d’ailleurs. A la fin de la journée, nous pouvons être content de ce que nous avons réalisé ici et des points avec lesquels nous allons quitter Spa. L’essentiel était de marquer des points pour rester dans la course au championnat. Nous allons continuer à travailler dur et revenir encore plus forts pour les prochaines courses.

Avec les 4 voitures de tête séparées de seulement 5 secondes après 6 heures de course,  le tracé belge a une nouvelle fois mis en lumière le niveau extrêmement relevé de la catégorie LM P2. La saison sera difficile, mais une fois encore l’équipe a réalisé un excellent travail et la stratégie a été payante, compte tenu de l’écart de vitesse avec les autres équipes. Il faut maintenant se tourner vers le Mans. »

RGR Sport by Morand c'est sur www.teammorand.net





  • FIAWEC 6H00 de Spa (2/8) » Voir FIAWEC 6H00 de...
  • FIAWEC 6H00 de Spa (3/8) » Voir FIAWEC 6H00 de...
  • FIAWEC 6H00 de Spa (4/8) » Voir FIAWEC 6H00 de...
  • FIAWEC 6H00 de Spa (5/8) » Voir FIAWEC 6H00 de...
  • FIAWEC 6H00 de Spa (6/8) » Voir FIAWEC 6H00 de...
  • FIAWEC 6H00 de Spa (7/8) » Voir FIAWEC 6H00 de...
  • FIAWEC 6H00 de Spa (8/8) » Voir FIAWEC 6H00 de...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    RGR Sport by Morand décroche la 4ème place à Spa-Francorchamps (Esprit-Racing)
    RGR Sport by Morand décroche la 4ème place à Spa-Francorchamps (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité