World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 04.03.16 | 21:30 WORLD-ENDURANCE.COM | 04.03.16 | 21:30


La seconde édition de l’événement Le Mans Passion Share, qui s’est déroulée les 3 et 4 mars 2016, a réuni des pilotes des 24 Heures du Mans et des pilotes d’avion de chasse. Une rencontre motivée par l’envie de partager des passions et de vivre une expérience unique.


Le Mans Passion Share, c’est une aventure humaine. Une histoire de rencontres, de partage entre deux mondes a priori éloignés mais qui ont un dénominateur commun : la passion.

Lors de la première édition, les pilotes des 24 Heures du Mans avaient accueilli des skippers de renom sur le circuit Bugatti pour se retrouver, le lendemain, à la barre d’un trimaran de compétition ! La seconde édition continue à jouer avec les éléments : après la terre et la mer, l’heure est à la rencontre de la terre et de l’air.

Atterrissage sur la piste des 24 Heures du Mans…
Jeudi 3 mars, quatre pilotes des 24 Heures du Mans – Vincent Capillaire, Marco Sørensen, Christrophe Tinseau et Alexander Wurz - ont joué les hôtes sur un de leur terrain de jeu favori, le circuit Bugatti. Leurs invités du jour, des pilotes émérites de l’Armée de l’air, ayant effectué nombre de missions sur Mirage 2 000 et Rafale : le commandant Cédric, le capitaine Julien, le capitaine Matthieu et l’aspirant Pierrick.

Leur mission, cette-fois, consistait à découvrir et à apprendre à piloter des prototypes Pescarolo, de l’école de pilotage de l’ACO, Le Mans Driver. Ces barquettes de course, pouvant développer jusqu’à 360 ch pour un poids de seulement 800 kg, représentent l’antichambre des voitures qui courent aux 24 Heures du Mans. Parrainés par les meilleurs experts qui soient, les pilotes de chasse ont rapidement pris leurs marques et se sont piqués au jeu de la quête de la performance.

Un monde de la compétition automobile à la fois proche du leur, dans l’exigence et l’engagement demandé au pilote, mais aussi très éloigné dans le rapport avec la machine. En course automobile, on recherche constamment les limites de la voiture et les sensations – accélérations, freinages, bruit – sont très brutales. Lorsque l’on pilote un chasseur, on ne va jamais chercher ses limites, pour des raisons de sécurité, et les sensations ressenties sont beaucoup plus progressives. Après un apprentissage accéléré, les équipes constituées d’un pilote de course et un pilote de chasse se sont défiées dans un challenge d’endurance. Une épreuve âprement disputée au terme de laquelle s’est imposé le duo Wurz/Pierrick. Mais tous sont montés sur le podium, preuve de l’esprit de partage qui soufflait sur cette première journée.

… et décollage sur la piste de la base aérienne de Tours
Vendredi 4 mars, changement de décor. Les pilotes des 24 Heures du Mans sont au garde à vous – au sens figuré – pour le briefing sécurité dispensé par le capitaine Julien. Il s’agit d’assimiler les procédures pour pouvoir évacuer – au sol – ou s’éjecter – en vol – du cockpit d’un avion de chasse. A la fois appliqués et impressionnés, les pilotes des 24 Heures du Mans ont répété les automatismes maîtrisés par tous les pilotes de chasse.

Les équipes formées la veille au Mans voleront chacune sur un Alpha Jet. Ce chasseur de l’école de l’aviation de chasse de l’Armée de l’air est reconnu pour ses exceptionnelles qualités de vol. Au menu pour les pilotes des 24 Heures du Mans, un baptême de l’air d’une heure et demie avec simulation de combat aérien et d’attaque au sol avec pour cible… le circuit des 24 Heures du Mans !

Une expérience qui a – presque – laissé sans voix les champions automobile. Tous ont été impressionnés par les exceptionnelles qualités physiques qu’il faut pour encaisser jusqu’à 7 G – positifs ou négatifs – alors que ceux, latéraux, ressentis dans une voiture dépassent rarement 4 G. Tous ont aussi nourri une admiration pour la capacité des pilotes à se repérer dans un environnement intégrant une dimension de plus que le leur.

En provoquant la rencontre entre des pilotes de course et des pilotes de chasse, Le Mans Passion Share a rapproché deux mondes à la fois très différents et très proches. Tous les participants ont vécu une expérience humaine et personnelle unique et garderont longtemps le souvenir de ces deux journées hors du commun. Ce sera encore l’ambition du prochain opus de l’opération Le Mans Passion Share.

INFOS PRATIQUES
LES 24 HEURES DU MANS 2016 84e édition
3e manche du Championnat du Monde d'Endurance de la FIA 2016
Dates: 18 et 19 juin 2016


Tarif enceinte générale : 58.50 Euros (membres ACO) ; 78 Euros (non-membres ACO).
Gratuit pour les jeunes nés après le 19 juin 2000 et accompagnés d’un adulte.

Journée Test : dimanche 5 juin.
Vérifications techniques et administratives : dimanche 12 et lundi 13 juin.
Essais libres et qualificatifs : mercredi 15 et jeudi 16 juin.
Départ des 84e 24 Heures du Mans : samedi 18 juin 2016 à 15 h 00.

Information et réservations : www.24h-lemans.com
Facebook : 24 Heures du Mans
Twitter : @24heuresdumans Hashtag : #24LM
WebTV : lemans-tv.com

Pour bénéficier des avantages réservés aux membres, rejoignez le Club ACO

Un communiqué ACO





  • Conférence de presse FIA WEC / 24 Heures du Mans 2016 (2/4) » Voir Conférence de...
  • Conférence de presse FIA WEC / 24 Heures du Mans 2016 (3/4) » Voir Conférence de...
  • Conférence de presse FIA WEC / 24 Heures du Mans 2016 (4/4) » Voir Conférence de...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    En piste pour le 7ème ciel ! (D.R)
    En piste pour le 7ème ciel ! (D.R)
    • Dans la même catégorie

    • Alpine répartit ses forces pour constituer deux équipages de pointe

    • Thiriet by TDS Racing au complet !

    • Les Ligier JS P3 d'OAK Racing aux couleurs d'Ingenico Group pour l'ELMS 2016

    • LM P3 / GT3 Road to Le Mans en lever de rideau des 24 Heures du Mans 2016

    • Thomas Otton, Nouveau Directeur de la Communication de l'ACO

    Plus de news »

    Publicité