World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 10.02.16 | 14:02 WORLD-ENDURANCE.COM | 10.02.16 | 14:02


Dévoilée lors de la conférence de presse qui s'est déroulée à Paris, la liste des engagés de la saison 2016 du Championnat du Monde d'Endurance #FIA (#WEC) représente la solidité, la stabilité et le succès du #FIAWEC, qui ne cesse d'attirer les constructeurs au plus haut niveau des compétitions d'endurance.


Un plateau fourni de 32 voitures a été annoncé par l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), promoteur du WEC, en présence de Jean Todt, Président de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), des équipes et concurrents 2016, ainsi que des médias du monde entier, qu'ils soient présents à Paris ou connectés via Internet à la retransmission en direct de cette conférence de presse.


Stabilité en LMP1 avec la technologie hybride de Porsche, Audi et Toyota

Dans la catégorie reine des LMP1 à propulsion hybride, Porsche sera aux avant-postes pour défendre ses titres mondiaux (Constructeurs et Pilotes). Bénéficiant des enseignements 2015, le constructeur allemand fera face à la concurrence d'Audi et Toyota. Les six voitures engagées par ces trois constructeurs seront équipées de la technologie hybride la plus avancée. En seulement quatre ans, le WEC s'est avéré la compétition la plus pertinente qui soit en matière de concordance technologique avec les voitures de route, dans la parfaite continuité d'une tendance initiée au siècle dernier par les 24 Heures du Mans.

Les équipes privées LMP1 Rebellion et ByKolles toujours fidèles au WEC
Trois concurrents privés seront aux côtés des équipes d'usine, pour un total de neuf prototypes LMP1. Rebellion Racing (Suisse) et ByKolles Racing Team (Autriche) font preuve d'une belle fidélité au WEC, alors qu'une nouveauté fera son apparition en LMP1 sur les deux Rebellion R-One : l'arrivée des pneumatiques Dunlop.

Solidité en LMP2, avec de nombreux nouveaux venus du monde entier
Pour la deuxième année consécutive, le plateau LMP2 comprendra dix voitures, représentant sept nationalités et cinq constructeurs différents. Titrée en LMP2 en 2015, l'équipe russe G-Drive Racing (avec en 2016 une Oreca) sera rejointe par sa compatriote SMP Racing, qui fait son retour dans la catégorie avec ses propres châssis BR01. Les Américains d'Extreme Speed Motorsports reviennent en 2016 avec l'expérience d'une saison complète en WEC, prêts à se battre pour le titre, tout comme les Britanniques de Strakka Racing et les Français de Signatech Alpine. Trois nouvelles équipes font leur entrée en LMP2 : Baxi DC Racing Alpine (Chine), RGR Sport by Morand (Mexique) et Manor (Grande-Bretagne).

Ford s'ajoute à Aston Martin, Ferrari et Porsche en LMGTE Pro
Comme annoncé au Mans l'année dernière, Ford revient au plus haut niveau de la compétition en GTE, portant à sept le nombre d'engagés en catégorie LMGTE Pro. Sous la bannière de Ford Chip Ganassi Team UK, les deux voitures du géant automobile américain se mêleront sans aucun doute à la bagarre passionnante qui s'annonce face à Porsche, lauréat de la Coupe du Monde Endurance FIA des Constructeurs GT 2015 (et représenté cette année par Dempsey Proton Racing), et aux autres nouveautés de Ferrari (avec l'équipe AF Corse) et Aston Martin Racing.

KCMG et Gulf Racing rejoignent le plateau LMGTE Am du WEC
Réservées aux voitures d'un an minimum et pilotées par des équipages combinant professionnels et gentlemen-drivers, la catégorie LMGTE Am affiche quatre marques différentes et six engagés. Face à Aston Martin Racing, AF Corse (Ferrari) et Larbre Compétition (Chevrolet Corvette), une nouvelle équipe fait son entrée : Gulf Racing, qui fait le grand saut de l'European Le Mans Series (ELMS) au WEC. L'équipe KCMG de Hong Kong, vue en catégorie LMP2 ces dernières années, aligne une Porsche, tout comme Gulf Racing.

Le calendrier WEC 2016 est constitué de neuf manches disputées sur cinq continents, avec toujours la pierre angulaire des 24 Heures du Mans. Après les 6 Heures de Silverstone (17 avril), le WEC se rendra à Spa-Francorchamps (7 mai), au Mans (18-19 juin), au Nürburgring (24 juillet), à Mexico (3 septembre), sur le Circuit des Amériques à Austin (17 septembre), à Fuji (16 octobre), Shanghai (6 novembre) et Bahreïn (19 novembre).

Plateau FIA WEC 2016 : informations et chiffres clés
- 32 engagés représentant 12 nations : Allemagne (6), Autriche (1), Japon (2), Suisse (2), Russie (3), Etats-Unis (4), Chine (1), France (2), Mexique (1), Grande-Bretagne (6), Italie (3), Hong Kong (1).
- 9 engagés en LMP1, 10 en LMP2, 7 en LMGTE Pro et 6 en LMGTE Am.
- 3 constructeurs engagés en LMP1, 4 en LMGTE Pro.
- Régularité et stabilité dans les équipes d'usine LMP1, avec une règlementation et des groupes de travail concentrés sur la sécurité, l'efficacité énergétique et le contrôle des coûts.
- Nouvelle concurrence des manufacturiers de pneumatiques en LMP1, avec l'arrivée de Dunlop chez Rebellion Racing.
- 5 constructeurs différents en LMP2, qui utilisent tous le moteur Nissan.
- Nouvelles équipes en provenance d'autres disciplines, y compris la Formule 1.
- Vainqueur du Trophée Endurance FIA des Equipes LMP2 2015, G-Drive Racing change de châssis, passant de la Ligier JS P2 à l'Oreca 05.
- Première saison WEC complète pour le châssis BR 01 engagé par SMP Racing, qui fait son retour en LMP2.
- Engagement de deux Alpine A460 (dont une par une équipe chinoise), avec l'arrivée du pilote américain Gustavo Menezes (21 ans).
- L'ancien pilote de Formule 1 russe Vitaly Petrov rejoint le WEC au sein de l'équipe SMP Racing.
- L'engagement de RGR Sport by Morand souligne l'importance du Mexique dans le calendrier WEC 2016, sous la houlette de Ricardo Gonzalez.
- La nouvelle réglementation LMGTE Pro 2016 mène à l'arrivée de deux nouvelles voitures (Ferrari 488 GTE et Ford GT) et à l'apparition de versions évoluées des Aston Martin et Porsche.
- KCMG poursuit son aventure en WEC, mais cette année en catégorie LMGTE Am, avec une Porsche 911 RSR.
- Gulf Racing passe de l'ELMS au WEC.



A propos de la composition du plateau WEC 2016 :

Jean Todt (Président de la Fédération Internationale de l'Automobile) :
« La qualité du plateau 2016 du Championnat du Monde d'Endurance promet à nouveau d’être un point d’orgue de la saison de sport automobile.  Depuis sa création il y a quatre ans, ce championnat n’a cessé de progresser en qualité, comme en notoriété.  L’année dernière nous avons été les témoins du retour exceptionnel de Porsche au sommet de l’endurance, utilisant un moteur compact 2L V4 hybride, qui s’est octroyé le titre de champion de monde LMP1 et la victoire des 24 Heures du Mans.  C’est une réel triomphe qui va assurément stimuler Porsche autant que ses rivaux à l’approche de cette nouvelle saison.  Après de fantastiques courses en 2015, avec des nouvelles voitures dans chaque catégorie, une nouvelle destination avec la manche de Mexico City et un engagement important de la part des constructeurs, sans oublier un grand nombre de pilotes de renom, le Championnat du Monde d’Endurance FIA 2016 sera encore une des plus belles vitrines du monde de l’endurance. »

Pierre Fillon (Président de l'Automobile Club de l'Ouest) : « Le plateau WEC 2016 représente le plus haut niveau de l'endurance dans toutes les catégories. Les nombreuses nationalités de ces 32 concurrents démontrent clairement que le WEC offre aux constructeurs et aux équipes une plate-forme globale idéale pour leur technologie, leurs compétences et leurs partenariats. C'est très encourageant de retrouver des engagés venue d'Amérique du Nord, d'Amérique latine, d'Europe et d'Asie, et aussi de voir la progression de concurrents venus des autres compétitions de la pyramide de l'endurance. C'est un excellent plateau, qui annonce déjà de belles bagarres à venir. »

Sir Lindsay Owen-Jones (Président de la Commission Endurance de la FIA) : « L'annonce du plateau 2016 démontre que la réglementation des quatre catégories réalise pleinement son objectif : l'innovation technique et l'avancement de nouvelles technologies, la promotion de la sécurité dans tous les domaines, tout en encourageant la maitrise des coûts. Tout cela permet d'offrir encore une fois aux constructeurs un terrain d'expérience au plus haut niveau. La catégorie LMGTE Pro voit l'arrivée de nouvelles voitures, notamment la Ford GT, ainsi que de nouvelles mesures de sécurité, comme les filets de course et les trappes d'évacuation. Nous faisons constamment évoluer la réglementation LMP1 afin d'assurer une compétition équitable. 2016 s'annonce encore plus passionnant que 2015 ! »

Gérard Neveu (Directeur Général du Championnat du Monde d'Endurance) : « Nous entrons aujourd'hui dans la cinquième saison et le deuxième cycle du Championnat du Monde d'Endurance. Le très haut niveau des 32 engagés démontre clairement que le WEC offre un cadre unique en son genre aux équipes, aux pilotes, aux partenaires ainsi qu'à toutes les parties prenantes. Nous visitons dans le monde entier des circuits de tout premier ordre (avec cette année le retour de l'Amérique latine pour les 6 Heures de Mexico), et le WEC offre en outre à une communauté de fans toujours grandissante un spectacle de très haute tenue, enthousiasmant et riche en coups de théâtre, avec un incroyable niveau d'accès à quelques-uns des meilleurs pilotes et quelques-unes des meilleures équipes du monde. »



Toutes les infos sur : www.fiawec.com





  • Conférence de presse FIA WEC / 24 Heures du Mans 2016 (2/4) » Voir Conférence de...
  • Conférence de presse FIA WEC / 24 Heures du Mans 2016 (3/4) » Voir Conférence de...
  • Conférence de presse FIA WEC / 24 Heures du Mans 2016 (4/4) » Voir Conférence de...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Le plateau FIA WEC 2016, solidité, stabilité et succès ! (Esprit-Racing)
    Le plateau FIA WEC 2016, solidité, stabilité et succès ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité