World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 20.04.16 | 10:07 WORLD-ENDURANCE.COM | 20.04.16 | 10:07


Après 3 courses de 24 heures avortées, le team LMD 63 Moto Journal renoue avec le drapeau à damier. #24HMOTOS


LA PREPARATION
A 15H ce dimanche 10 avril, après une édition de dingue et des conditions météo extrêmement piégeuses, c'est avec une forte émotion que l'équipe a accouru sur le muret qui sépare la pit lane de la ligne droite pour saluer Axel Aynié au guidon de la Yamaha #63.

Emotion décuplée, car c'est ici précisément que, deux ans auparavant, David Dumain (le « D » de LMD c'est lui !) avait très gravement chuté dans l'entrée de la Dunlop à plus de 250km/h, et avait frôlé la tétraplégie, voire pire. Mais aujourd'hui tout ceci est derrière nous !
 
C'est une nouvelle équipe, avec deux nouvelles motos, qui a d'abord fait des essais durant deux jours lors des essais pré-Mans, avant d'arriver lundi matin sur le circuit Bugatti pour cette semaine des 39èmes 24H du Mans Motos. Les mécaniciens n'ont réceptionné les R1 qu'au mois de janvier ce qui ne leur a laissé que peu de temps pour les préparer. C'est donc beaucoup de travail qui attendait notre équipe technique pendant les roulages et les essais libres.
 
Erwan Quellet, notre pilote auvergnat, vice-champion de France en Promosport 600, a beaucoup aidé à la mise au point des motos. Il pourra continuer à améliorer les capacités prometteuses de la R1 pendant la saison 2016, puisqu'il participe au championnat de France Superbike (FSBK) sous les couleurs de LMD 63-Moto Journal.


LES ESSAIS

Luca Marconi, notre pilote italien, s'élance pour la première séance qualificative sur une piste détrempée par de grosses giboulées peu avant. Il est dans le top 10 de son groupe ! Très beau résultat qui encourage tout le monde. Mais une chute dans son dernier tour va remettre le box sous tension. Après des changements de carénage, Jaro et Erwan bouclent leur première séance : nous finissons 20ème, alors que de nombreuses chutes ont émaillé cette séance. Malheureusement Luca ne sortira pas indemne de la sienne. Des problèmes aux tendons de son épaule gauche le contraignent à devoir déclarer forfait avant même le départ de l'épreuve mancelle. Il subira une infiltration pour le soulager, vendredi matin avant de reprendre l'avion pour regagner Bologne où il s'est fait soigner.
 
Après l'étude des comportements de la moto pendant cette première séance qualificative, les techniciens détectent un souci avec l'amortisseur arrière, dont la partie hydraulique ne fonctionne pas. Un appel à notre fournisseur permet de confirmer que nos pièces font partie d'un lot défectueux. L'amortisseur est rapidement changé, afin que la moto puisse repartir en toute sécurité le vendredi matin sur le circuit.

Lucas Marconi parti, il faut compléter l'équipage de pilotes de la 63 que forment à présent seuls Erwan Quellet et notre pilote Slovaque Jaroslav Cerny (alias Jaro). Axel Aynié, quatrième pilote sur la n°27, rejoint l'équipe au pied levé. Malheureusement, le règlement interdit à Axel de concourir pour LMD-Moto Journal lors de la seconde séance de qualification. Celle-ci se déroulera sur piste sèche. Et par conséquent avec de meilleurs chronos. C'est donc avec uniquement 2 temps sur le sec et le meilleur temps de Luca la veille sur le mouillé, que la moyenne des 3 pilotes est calculée. A la suite de la deuxième séance qualificative, nous tombons de la 20ème à la 56éme position sur la grille de départ. On fera avec…


LA COURSE
Jaro fait un départ de course fulgurant et remonte 32 places en moins d'une heure ! Nous pointons à la 25ème place quand Axel prend son premier relais. Les premiers abandons sont déclarés dès les premières heures de course. La piste est excessivement piégeuse. Nous remontons et sommes confiants. Mais c'était sans compter la casse de la ligne d'échappement, vers 1 heure du matin. La moto reste au garage pendant 8 minutes, qui nous feront chuter à la 42ème position.

La course continue plusieurs heures et à chaque annonce de chute, le cœur de tout le monde s'arrête… nous espérons que ce n'est pas notre pilote, même si nous compatissons avec les équipages touchés. Par deux fois la # 63 ira au sol, heureusement sans gravité pour elle et pour le pilote. Malgré des conditions de courses très dures (au petit matin les voitures dans les paddocks sont gelées !), aucune des chutes de cette édition ne verra un pilote se blesser grièvement.
 
Nous connaissons tous les rebondissements des courses de 24 heures. Nous n'y avons pas échappé… Après quelques relais, la R1 arborant le numéro 63 rencontre de nouveau des problèmes au niveau de l'échappement. La moto rentre dans le box et nous changeons de nouveau sa ligne. Cela se reproduira encore vers 13 heures, les mécaniciens changent alors pour la troisième fois l'échappement. Et c'est avec un pot en feu qu'Axel finira le tour d'honneur !
 
Nous passons la ligne d'arrivée à la 32ème place, sur 45 motos classées. Il y avait 57 partants dans cette course qui marquait l'ouverture du championnat du monde d'endurance. 11 équipages ont été contraints à l'abandon, dont des favoris comme la Yamaha du GMT 94 ou la Kawasaki Louit Moto (champion du monde superstock l'année passée). Une autre machine (la Yamaha 195) a fini la course sans être classée, car terminant avec moins de 75% de tours de circuit par rapport au premier de l'épreuve.
 
Alors après une telle course, un froid hivernal, des pluies fortes, des rayons de soleils trompeurs sur la piste mouillée, on peut se demander pourquoi « on resigne chaque année alors que l'on regrette d'être né au milieu de la nuit ». Sans doute parce que l'esprit de compétition est l'âme même du team LMD 63 Moto Journal, avec des boss qui sont des compétiteurs pur jus. Renaud Lavillenie, notre « L », symbolise à lui seul la quintessence de la compétition. C'est d'ailleurs pour se consacrer à cette dernière que Renaud ne peut être présent cette année sur la moto, 2016 étant l'année des Jeux Olympiques de Rio, où il vise son deuxième titre après avoir récemment de nouveau remporté le titre mondial de saut à la perche en salle.
 
Les bases de travail pour les mois qui arrivent sont posées, et notre équipe technique connaît ses axes d'amélioration. Le lien entre la mécanique et l'électronique va notamment être affiné, afin d'améliorer les performances de la Yamaha R1 #63 LMD Moto Journal.

Rendez-vous est d'ores et déjà donné au Castellet, sur le circuit Paul Ricard, pour le Bol d'Or qui ouvrira la saison 2017, les 17 et 18 septembre prochains.


Le LMD63 c'est sur www.teamlmdmoto.fr





  • 24 Heures Motos (2/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (3/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (4/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (5/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (6/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (7/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (8/8) » Voir 24 Heures...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Fin de la série noire pour le LMD 63 Moto Journal (Esprit-Racing)
    Fin de la série noire pour le LMD 63 Moto Journal (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité