World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 16.05.16 | 08:26 WORLD-ENDURANCE.COM | 16.05.16 | 08:26


La seconde manche de l'European Le Mans Series s'est tenue sur le célèbre circuit d'imola, haut lieu du sport automobile. #Paul #Petit #Racing


Après des qualifications difficiles, l'équipage de la Ligier JSP3 du Graff Racing comptait bien utiliser son expérience et sa pointe de vitesse pour remonter vers le haut du classement.

C'était sans compter sur le sort. Ou, pour être plus précis, sur une poussette d'une LMP2. Une poussette qui brisait les espoirs du trio de la Ligier JSP3 #9 dès la fin du premier relais. Eric Trouillet avait pourtant fait un bon départ et enchainé des chronos qui le faisait revenir sur les voitures devant lui. Dans Tosa, il était touché par une LMP2 et finissait dans le bac sans pouvoir en ressortir seul.

"Ce type de fait de course est toujours très dur à vivre des stands car on est impuissant ..." explique Paul. Après être sorti de ce mauvais pas et avec l'aide des commissaires, la voiture rentre aux stands.


Un relais sauce Full Course Yellow

Le pilote limougeaud prend le relais au volant de la voiture mais un Full Course Yellow (drapeau jaune sur l'ensemble du circuit imposant une circulation au limiteur à 80km/h suite à un incident - ndla) vient couper son élan. Dès que la course reprend, Paul descend les chronos avec une belle régularité.

"J'avais de bonnes sensations dans la voiture et j'enchainais les bons chronos. Je revenais à la régulière sur les voitures devant moi en évitant les pièges liés au trafic quand un second FCY (Full Course Yellow - ndla) m'a stoppé dans mon élan " commente Paul, alors en 12ème position au 84ème tour.

A une heure vingt de la fin de course, le ciel azur d'Émilie-Romagne se couvre dangereusement de nuages noirs, laissant présager d'une fin de course sous la pluie. Les chronos continuent de descendre pour Paul avant un nouveau FCY qui le mènera jusqu'à la fin de son run.

C'est Enzo Guibbert qui prendra le dernier relais sous une pluie battante et derrière le safety car. Au final c'est une treizième place pour l'équipage de la numéro 9. "Je suis déçu évidemment car nous avions une stratégie et une pointe de vitesse qui devaient nous permettre légitimement de remonter le temps perdu aux essais. Les faits de course en ont décidé autrement et il faut l'accepter. Nos regards et nos efforts sont désormais tournés vers les 24 heures du Mans et la course d'ouverture." conclut Paul.


Direction Le Mans !

Prochain rendez-vous pour Paul ? Le 19 juin sur le mythique circuit des 24 heures du Mans pour la course support sur le grand tracé qui emprunte la célèbre ligne droite des Hunaudières, les virages de Mulsanne et d'Indianapolis.

Vingt ans après la dernière participation de son père (Pierre Petit) aux 24 heures du Mans avec Welter Racing (sur une WR LM96 avec Patrick Gonin/Marc Rostan - ndla), Paul découvrira le circuit manceau au volant lui aussi d'un prototype.


Stay tuned !
Suivez Paul en direct lors de ses courses sur :
- la chaine MotorsTV
- le site European Le Mans Series


Paul Petit TV
Découvrez la Ligier JSP3 du Graff Racing en vidéo. Un film réalisé lors d'une journée d'essais sur le circuit Bugatti au mans par le Studio Kloobik

Motion with emotions from e-keep on Vimeo.





Paul Petit Racing c'est sur www.paul-petit-racing.com



Cliquez pour agrandir l'image
4 heures d'Imola, La dura vita ! (D.R.)
4 heures d'Imola, La dura vita ! (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité