World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 17.06.16 | 10:52 WORLD-ENDURANCE.COM | 17.06.16 | 10:52


La victoire historique de la Mazda 787B en 1991 continue de fasciner tous les inconditionnels de course automobile et du moteur rotatif, Mazda demeure le seul constructeur asiatique à avoir remporté les 24 Heures du Mans, et le seul à l'avoir fait avec une voiture à moteur rotatif. #LeMans24 #Mazda #787B


Alors même que tous les passionnés de course automobile ont le regard tourné vers l'édition 2016 des 24 Heures du Mans, nombre d'entre eux ne manqueront pas de se rappeler une victoire qui a marqué l'histoire de cette compétition il y a 25 ans.

C'est le 23 juin 1991 vers 16h00 que le drapeau à damiers s'est abaissé au passage du vainqueur cette année-là. Il s'agissait de la voiture N°55, caractérisée par sa livrée extérieure orange et vert particulièrement « flashy » et son moteur quadrirotor au rugissement inimitable. Après 21 heures d'une lutte sans merci avec les Mercedes-Benz et les Jaguar, grandes favorites de l'épreuve, la Mazda 787B a pris la tête des opérations pour la toute première fois. Une place que l'outsider de la course n'allait plus lâcher : Trois heures plus tard, déjouant tous les pronostics, Johnny Herbert a franchi la ligne d'arrivée en vainqueur au volant de sa Mazda devant 250 000 spectateurs.

Aujourd'hui, Mazda demeure bien évidemment un acteur majeur du sport automobile, en étant partenaire de plusieurs courses réservées au MX-5 en Europe et en soutenant diverses initiatives à l'instar du programme « Friends of MX-5 » lancé tout récemment. Dans ce cadre, Mazda invite les passionnés d'automobile à partager tout le plaisir et la passion de la conduite qu'incarne la marque Mazda, et notamment son mythique cabriolet. Les participants au programme « Friends of MX-5 » ont notamment l'opportunité de participer à diverses compétitions avec peut-être une chance à la clé de piloter un Mazda MX-5 Cup 2016 en version course. Les heureux élus seront sélectionnés parmi les vainqueurs de courses nationales sur route, ou encore parmi les lauréats de la compétition MX-5 lancée sur la plate-forme en ligne iRacing, ou enfin parmi les compétiteurs s'étant illustrés dans des courses sur simulateur organisées lors d'événements Mazda. La finale de la « Mazda Global MX-5 Cup » aura lieu à la fin de l'année sur le circuit de Laguna Seca en Californie. Le MX-5 est véritablement une automobile à part… Elle incarne le glorieux héritage de la marque dans le sport automobile, comme en témoigne le succès de la 787B en 1991, et est aussi le modèle de série participant au plus grand nombre de courses au niveau mondial.

La victoire de Mazda au Mans a été le premier triomphe - et reste le seul à ce jour - d'un constructeur automobile asiatique dans cette compétition de légende, à savoir la course d'endurance la plus ancienne au monde (première édition en 1923) et de loin considérée comme la plus exigeante. Ce fut également la seule victoire d'une voiture à moteur rotatif. Au-delà des spécifications de son moteur R26B – un bloc doté d'un système d'injection à ports périphériques et de trois bougies par rotor, et développant 522 kW/710 ch à 9 000 tr/min – la 787B a surpris par sa fiabilité et la vivacité dont elle a fait preuve dans les courbes. Un trio de pilotes s'est illustré à son volant ; il était composé du Britannique Johnny Herbert, de l'Allemand Volker Weidler et du Luxembourgeois  Bertrand Gachot.

Les trois Mazda alignées dans cette course – deux 787B de nouvelle génération et une 787 datant de l'année précédente – se sont respectivement classées première, sixième et huitième. Sur les 38 voitures engagées, seules neuf autres ont officiellement terminé l'épreuve. En fait, après avoir soumis le moteur de leur championne au contrôle d'après- course, les ingénieurs de Mazda auraient déclaré que le R26B était en si bon état qu'il aurait pu accomplir un nouveau marathon de 24  heures. La 787B a passé en vainqueur le drapeau à damiers après avoir exécuté les 362 tours de circuit (env. 4933 km) sans le moindre problème à une vitesse moyenne de 204,32 km/h. La Mazda N°55 a quitté la compétition l'année suivante pour rejoindre le musée Mazda d'Hiroshima après l'entrée en vigueur en 1992 d'un nouveau règlement limitant la cylindrée des moteurs, et excluant de fait toute participation d'une voiture à moteur rotatif aux 24 Heures du Mans. Depuis cette date, elle a fait quelques rares apparitions, notamment lors de l'édition 2011 des 24 Heures du Mans, pour le 20ème anniversaire de sa victoire légendaire, et lors du Festival de vitesse de Goodwood (plus récemment en 2015). Des occasions d'entendre la sonorité unique de son moteur, celui d'un vrombissement resté mythique pour tous les inconditionnels de course automobile et du moteur rotatif à travers le monde.


Mazda Automobiles France





  • #LeMans24, les essais libres & qualificatifs (2/8) » Voir #LeMans24, les...
  • #LeMans24, les essais libres & qualificatifs (3/8) » Voir #LeMans24, les...
  • #LeMans24, les essais libres & qualificatifs (4/8) » Voir #LeMans24, les...
  • #LeMans24, les essais libres & qualificatifs (5/8) » Voir #LeMans24, les...
  • #LeMans24, les essais libres & qualificatifs (6/8) » Voir #LeMans24, les...
  • #LeMans24, les essais libres & qualificatifs (7/8) » Voir #LeMans24, les...
  • #LeMans24, les essais libres & qualificatifs (8/8) » Voir #LeMans24, les...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    25 ans après, Mazda se souvient de sa victoire au Mans (D.R.)
    25 ans après, Mazda se souvient de sa victoire au Mans (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Alpine 2ème & 3ème LMP2 sur la grille de départ des 24 Heures du Mans

    • Alpine met la pression

    • #LeMans24, les essais libres & qualificatifs

    • Aux 24 heures du Mans avec Larbre Competition !

    • Les 24 Heures du Mans, des animations pour tous !

    Plus de news »

    Publicité