World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 15.06.15 | 16:17 WORLD-ENDURANCE.COM | 15.06.15 | 16:17


Avec neuf châssis LM P2 engagés à la légendaire épreuve d'endurance, le constructeur Sarthois avait naturellement de grands espoirs pour cette édition.


Avec sept des neuf voitures qui ont franchi le drapeau à damier, cinq d'entre elles classées dans le top-10 dont un podium, Onraok Automotive peut être satisfait, même si la déception de ne pas être monté sur la plus haute marche ne peut être niée.

Les deux Ligier JS P2-Nissan-Dunlop de G-Drive Racing ont été les plus performantes des voitures Onroak Automotive, la #26 décrochant une place sur le podium LM P2, suivie de près par la #28 en quatrième position. Les deux Ligier JS P2 ont connu une course marquées par quelques incidents mineurs qui leur ont fait perdre un temps précieux. De plus, ils ont du faire face à une sérieuse concurrence, notamment celle des Oreca 05. L'équipe G-Drive Racing a décroché ce week-end des points important pour le classement FIA WEC.

Avec également deux Ligier JS P2 équipés de pneumatiques Dunlop, l'équipe OAK Racing a connu des résultats mitigés. Le trio de gentlmen drivers qui emmenait la #35 équipée du moteur Nissan a terminé la course à une très belle 11ème position, un excellent résultat pour ceux dont le but principal était de se faire plaisir et de boucler les 24 heures de course ! L'équipage des « rookies », au volant de la #35 équipée quant à elle du moteur Honda, était en bagarre pour la cinquième position mais la casse de la boîte de vitesse les a contraint à l'abandon une heure avant le drapeau à damier.

La Morgan LM P2-Nissan-Michelin de Pegasus Racing Team Total a terminé à la neuvième position après une course riche en rebondissements. Rappelés aux stands pour un problème du boitier de télémétrie indépendant de leur volonté en début de course, ils ont ensuite été victimes d'une pénalité pour dépassement de la vitesse dans la ligne des stands. En milieu de nuit, une sortie de piste aux Esses Porsche et un contact avec le mur ont contraint l'équipe à un nouveau retour au box afin de changer le splitter et le capot avant un rapide retour en piste. Malgré ces quelques contretemps, l'équipe a terminé dans le top-10, et a donc franchi la ligne d'arrivée pour la deuxième année consécutive avec sa Morgan LM P2 !

Pour sa première participation aux 24 Heures du Mans en LM P2, Krohn Racing a connu ce week-end avec sa Ligier JS P2-Judd-Michelin #40 une course assez mouvementée et a cependant rejoint la ligne d'arrivée en 12ème position. Des problèmes électriques ont contraint l'équipe à un long travail dans le box durant la nuit ce qui leur a couté un temps précieux et plusieurs places dans le peloton.
Privé de traction control, la voiture a connu plusieurs tête-à-queues, mais sans jamais endommager la voiture au point qu'elle ne puisse continuer.

L'équipe Extreme Speed Motorsport a également connu une course mouvementée avec ses deux Ligier JS P2-Honda-Dunlop. Partie de la 16ème position, la #31 est remontée jusqu'à une belle 7ème place. Un trou dans le réservoir d'huile a contraint la #30, qualifiée 15ème LM P2, a passé beaucoup de temps dans son box dans la nuit pour permettre à l ‘équipe de procéder aux réparations. Malgré ces soucis, l'équipe et les pilotes ont fait un très bon travail et sont parvenus à franchir la ligne d'arrivée à la 10ème place LM P2.

La Morgan LM P2 EVO-Sard-Dunlop du Team Sard Morand n'a malheureusement pu voir l'arrivée de ces 24 heures. Partie de la 10ème position LM P2, l'équipe a effectué un excellent travail durant de longues heures, remontant régulièrement dans le classement, mais elle n'a pu passer le cap de la nuit. Vers 3 heures, la voiture a été rentrée dans son box pour un problème mécanique – qui s'est avéré être un capteur de pression d'huile défaillant – mais peu de temps après avoir repris la piste, elle s'est arrêtée pour ne plus pouvoir repartir, contrainte à l'abandon.

La quantité et la diversité des châssis Onroak Automotive étaient au rendez-vous pour cette 83ème édition des 24 Heures du Mans: neuf châssis équipés de trois moteurs différents et chaussés de deux types de pneumatiques. Deux seulement manquent à l'arrivée et l'une d'entre elles a été couronnée par un podium. Un résultat, certes un peu décevant, mais plus qu'honorable pour une si dure épreuve dont les différentes équipes LM P2 peuvent être fières.

FIA WEC – Manche 3 – 24 Heures du Mans 2015 – Classement LM P2 Top-10 :

1 - #47 – KCMG – Oreca 05-Nissan – Howson/ Bradley/ Lapierre
2 - #38 – JOTA Sport – Gibson 015S-Nissan – Dolan/ Evans / Turvey
3 - #26 – G-Drive Racing – Ligier JS P2-Nissan – Rusinov/ Canal/ Bird
4 - #28 – G-Drive Racing – Ligier JS P2-Nissan – Ycaman/ Derani / Gonzalez

5 - #48 – Murphy Prototypes – Oreca 03R-Nissan – Chandhock / Patterson / Berthon
6 - #27 – SMP Racing – BR01-Nissan – Mediani/ Markozov/ Minassian
7 - #31 – Extreme Speed Motorsports – Ligier JS P2-HPD – Brown / Van Overbeek / Fogarty
8 - #45 – Ibanez Racing – Oreca 03R-Nissan– Ibanez/ Perret/ Bellarosa
9 - #29 – Pegasus Racing – Morgan LM P2 EVO-Nissan – Roussel/ Tung/ Cheng
10 - #30 – Extreme Speed Motorsports – Ligier JS P2-Honda – Sharp/ Dalziel/ Heinemeier Hansson




Onroak Automotive c'est sur www.onroak.com





  • Le Mans, 24H00, The Race (2/8) » Voir Le Mans,...
  • Le Mans, 24H00, The Race (3/8) » Voir Le Mans,...
  • Le Mans, 24H00, The Race (4/8) » Voir Le Mans,...
  • Le Mans, 24H00, The Race (5/8) » Voir Le Mans,...
  • Le Mans, 24H00, The Race (6/8) » Voir Le Mans,...
  • Le Mans, 24H00, The Race (7/8) » Voir Le Mans,...
  • Le Mans, 24H00, The Race (8/8) » Voir Le Mans,...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Passage en force à Indianapolis pour la #31, Extreme Speed Motorsports, Ligier JS P2-HPD – Brown / Van Overbeek / Fogarty. (Esprit-Racing)
    Passage en force à Indianapolis pour la #31, Extreme Speed Motorsports, Ligier JS P2-HPD – Brown / Van Overbeek / Fogarty. (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité