World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 17.04.15 | 19:04 • Mis à jour le 20.04.15 | 07:42 WORLD-ENDURANCE.COM | 17.04.15 | 19:04 • Mis à jour le 20.04.15 | 07:42


La #11 en première position sur la grille des 24 heures motos


Les teams officiels ont réalisé des temps extrêmement serrés dans cette ultime séance de qualifications mais c’est finalement le SRC qui impose sa Kawasaki et prendra la première place sur la grille de départ des 24 Heures Motos dont le coup d’envoi sera donné demain à 15 heures sur le circuit Bugatti au Mans.

Avec un tour réalisé en 1.36.578, le Sud Africain Sheridan Morais, pilote du Monster Energy Yamaha YART, a battu le record de la piste du circuit Bugatti en Endurance, record détenu par Julien Da Costa en 1’36’’826 en 2012.
Néanmoins au cumul des temps des pilotes sur les deux jours, c’est le SRC Kawasaki et ses pilotes, les Français Gregory Leblanc, Matthieu Lagrive et Fabien Foret qui s’impose.
« Certes, obtenir la pôle position n’est pas le plus important dans une course d’endurance, mais il est tout de même appréciable d’être bien placé au départ afin de ne pas se laisser enfermer parmi les autres pilotes, » déclare Gilles Stafler, le team manager du SRC Kawasaki. « Nos pilotes sont rapides mais surtout notre force est d’avoir un équipage très homogène. Cette pole position atteste du travail qu’a fourni l’équipe sur la moto, cette saison mais également les années passées. Contrairement à certains de nos concurrents qui doivent gérer l’arrivée d’une nouvelle machine, nous la connaissons parfaitement. »

Fabien Foret : « J’ai réalisé mon temps de 1.36.900 hier et de ce fait, je n’ai pas passé de pneu de qualification aujourd’hui. L’objectif de la séance de ce matin était vraiment de préparer la course. »

Grégory Leblanc : « Hier, j’ai été gêné dans mes tours chronos et j’ai amélioré aujourd’hui mais le plus important est de savoir que nous pourrons être réguliers en course dans des temps très rapides. »

Matthieu Lagrive : « La pole est un petit bonus et pour nous l’important était de démontrer aujourd’hui que nous étions compétitifs en condition de course. »

Deuxième sur la grille de départ, mais à seulement vingt quatre millièmes de seconde de la machine de tête, Monster Energy Yamaha YART s’est distingué par le record du tour de son pilote Sud Africain Sheridan Morais : « Les séances qualificatives ont été très intenses et je suis heureux d’avoir battu ce record. Néanmoins je dois dire que j’ai eu de la chance car j’ai pu réaliser des tours clairs sans autres pilotes sur ma trajectoire. » Mandy Kainz, le team manager, se montre particulièrement satisfait de sa nouvelle R1 : « Cette Yamaha est absolument incroyable ! Nous sommes vraiment satisfaits. On peut dire que les pilotes aiment cette moto et que cette moto aime nos pilotes. Nous sommes un team autrichien très international avec des pilotes de trois nationalités différentes. Sheridan est sud africain, Max Neukirchner est allemand et Ivan Silva est espagnol. Par ailleurs, nous avons des mécaniciens venus de toutes parts !
Nous sommes une sorte d’incroyable famille internationale Yamaha !
»
 
La moto du Honda Racing partira en troisième position demain. Julien Da Costa, qui a réalisé un bon chrono hier, n’a pas participé aux essais ce matin, ne jugeant pas utile de chercher une amélioration sans pneu de qualification. Freddy Foray et Sébastien Gimbert ont pris la piste, ce dernier a pu améliorer son temps.
 
Toujours régulier et constant, le SERT travaille les réglages de sa partie-cycle nouvellement équipée en amortisseurs Ohlins. Les trois pilotes de l’équipe officielle Suzuki Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Etienne Masson, ont tous amélioré leurs temps au tour aujourd’hui.
Il est de même pour les pilotes du GMT94 Yamaha Kenny Foray et Mathieu Gines, à l’exception de David Checa souffrant des suites de ses deux chutes cette semaine.

Le Tati Team Beaujolais Racing, avec ses pilotes Julien Enjolras, Cédric Tangre et Michael Savary, réalise le meilleur temps de la catégorie Superstock, et le septième chrono général. « C’est bien pour le prestige d’obtenir un tel résultat, surtout que nous avons partagé le même pneu pendant toute la séance, » explique Julien Enjolras, « et c’est important pour le team, mais l’objectif reste la course où nous avons une carte à jouer. »
Les autres Superstocks les mieux placées dans le trio de tête de la catégorie sont le Junior Team Le Mans Sud Suzuki suivi du Qatar Endurance Racing Team qui sont respectivement huitième et neuvième sur la grille de départ.
 
Avec des chronos aussi serrés en tête, puisque les quatre premiers teams sont dans la même seconde, la 38ème édition des 24 Heures Motos se présente au mieux et qui sait si la météo ne viendra pas jouer les trouble-fête !
 
Tous les résultats sur www.motorstools.com


FIM EWC media delegate / Circonférence Communication / Françoise Depierre





  • 24 Heures Motos (2/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (3/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (4/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (5/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (6/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (7/8) » Voir 24 Heures...
  • 24 Heures Motos (8/8) » Voir 24 Heures...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    La #11 en première position sur la grille des 24 heures motos (Esprit-Racing)
    La #11 en première position sur la grille des 24 heures motos (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité