World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 19.05.15 | 23:43 WORLD-ENDURANCE.COM | 19.05.15 | 23:43


L’équipe Pegasus Racing Team Total a fait honneur à sa nouvelle appellation à Imola, en alignant d’excellentes performances, mais elle n’en a pas été récompensée en terme de résultat final.


3ème des essais libres, 4ème en qualification, la Morgan-Nissan LM P2 équipée de pneumatiques Michelin, pilotée par Léo Roussel, David Cheng et Julien Schell s’est battue dans le peloton de tête pendant l’essentiel de l'épreuve. Malheureusement, un problème au niveau des freins avant a occasionné un long arrêt dans la dernière des quatre heures de course.

Le team strasbourgeois s’est ainsi contenté des 2 points de la 9ème place en catégorie LM P2. Mais la n°29 a révélé un potentiel plus qu’intéressant à moins d’un mois du départ des 24 Heures du Mans.

Le week-end a bien commencé pour Pegasus Racing Team Total, qui marquait de son empreinte la première séance d’essais libres par un probant 3ème chrono sur une piste détrempée. Julien Schell fêtait ainsi son retour ponctuel derrière un volant :
« Nous avons tout de suite été dans le rythme, quelque soient les conditions » confirmait le pilote Alsacien.

« En qualification, Léo a tenu le 3ème temps jusqu’au dernier tour, avant de s’en faire déposséder par Greaves Motorsport pour 54 millièmes.»

La Morgan-Nissan n°29 s’élance donc de la 4ème place sur la grille. Léo Roussel se charge du départ, pointe en 3ème position au terme de la première heure, et effectue un double relais avec le même train de pneus. David Cheng lui succède avec une stratégie plutôt agressive sur sa feuille de route.

Le Chinois applique la consigne en enchaînant les tours rapides. Julien Schell prend à son tour les commandes de la voiture avec des pneus neufs pour les deux derniers relais. Il est 5ème dans le même tour que le leader, avec la ferme intention de se battre pour le podium.

Mais sa remontée est ralentie par des ennuis de freins. Julien doit même s’arrêter pour une réparation qui fait perdre 9 tours à l’équipage franco-chinois. Celui-ci pointe à la 17ème place du général et 9ème en LM P2 à la fin de la quatrième heure de course.

« Il faudra analyser le problème car c’est la première fois que les freins nous jouent un mauvais tour sur une course de ce format » concluait Julien Schell.

« Nous sommes habitués à les voir tenir beaucoup plus longtemps. Toutefois, le déroulement global du meeting a été concluant et renforce notre confiance avant les 24 Heures du Mans. Nous savons que nous sommes en mesure de jouer un rôle dans le rendez-vous majeur du calendrier de l’endurance mondiale. »

Il faudra suivre de près la Morgan-Nissan LM P2 #29 dans la Sarthe !

Rendez-vous le 31 mai prochain pour la Journée Test et du 7 au 14 juin pour une longue semaine d’émotion automobile et sportive !

Romane Didier / future racing commm





  • 24 Heures du Mans 2013 (2/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (3/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (4/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (5/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (6/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (7/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (8/8) » Voir 24 Heures du...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Pegasus Racing Team Total, la performance au rendez-vous à Imola (Esprit-Racing)
    Pegasus Racing Team Total, la performance au rendez-vous à Imola (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité