World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 16.06.15 | 15:45 WORLD-ENDURANCE.COM | 16.06.15 | 15:45


Vivre une course dans les bottes et la combi d'un pilote… c'est le ressenti que j'essaie de retranscrire à travers les communiqués des pilotes de l'agence qui sont publiés régulièrement après chaque course.


Il est un des pilotes de notre agence qui à force de volonté, de travail et d'efforts est parvenu à réaliser son rêve, remporter une course d'endurance avec son équipage.

C'est à son guidon que je vous emmène cette fois pour que vous compreniez ce qu'ils ressentent ces pilotes. Je vous invite à dévorer le récit de Jimmy Maccio, qui est engagé au sein du Team BMRT/3D Endurance aux côtés de Kévin Denis et Jonathan Hardt. Ils ont remporté les 12h de Magny-Cours.

12h dans la peau d'un pilote… baissez la visière, enclenchez la première…gaz ouvert en grand…

Top départ !

Mercredi soir, j'arrive sur le circuit, je rejoins toute l'équipe BMRT 3D endurance, qui est déjà entrée et achève de peaufiner l'installation.
Les retrouvailles se font dans la bonne humeur, une ambiance de course d'endurance.
Les premières questions à mon égard sont à mettre à l'édifice de mon podium du Vigeant, 10 jours auparavant, sur le Championnat de France Superbike. Avec à la clé de nombreuses félicitations ! Quoi de mieux pour commencer un weekend de course… !

On vient rapidement à parler du format de cette course qui est inédit, les 12h se dérouleront en 2 manches de 6h, avec comme particularité une manche de nuit le samedi soir, et une manche de jour le dimanche midi. Ainsi le vainqueur au général des 2 manches se verra remettre un splendide trophée.

Nous sommes attendus le jeudi matin, pour 2 séances de roulage de 20 min par pilote seulement, ceux qui nous laisse un goût amer. En effet, il est compliqué  de régler une moto pour 3 pilotes aux gabarits différents dans un temps de roulage aussi réduit. Ce n'est pas nouveau, un pilote a toujours besoin de se remettre dans le rythme en redécouvrant le circuit qui d'une année sur l'autre évolue.

Les essais libres se passent donc plus ou moins bien, nous réalisons moi et mes coéquipiers des chronos très homogènes, nous ne sommes pas encore suffisamment rapides, mais la chaleur (plus de 35 degrés environ) associée aux petits soucis techniques du quotidien en font une raison valable, nous ne sommes pas inquiets et demeurons confiants pour les qualifs du lendemain.

Vendredi matin, 2 séances qualificatives de 20 min seulement par pilote font parti de notre programme. Le team manager décide de préparer la course, nous ne passerons pas de pneus qualif mais un pneu neuf pour les 3 pilotes.

Mon coéquipier Kevin DENIS réalise le 3ème temps de sa séance en 1"43"530, je réalise le 2ème temps de ma séance en 143"490, et Jonathan HARDT pilote expérimenté en endurance qui nous a rejoint pour cette épreuve réalise lui le 3ème temps de sa séance en 1"44"410. Un équipage homogène on vous a dit !

Pour la deuxième séance chronométrée nous savons que nous n'arriverons pas à améliorer nos chronos puisque la piste affiche plus de 60 degrés ! Le Team Manager décide donc de continuer de préparer la course : essais de consommation d'essence pour tout le monde ! Nous partirons donc en 2ème position pour la première manche de 6h.

Petite satisfaction personnelle, je réalise l'après midi un chrono de 1"43"750 tout proche de mon chrono du matin et 2ème temps général de l'après midi.


Première course :
Je prends un départ prudent comme "pour aller chercher le pain", et réalise tout de même le " holeshot ". A la fin du premier tour bouclé, je suis 3ème et décide de me caler dans un bon rythme, ce que j'ai du mal à faire. Je ressens beaucoup de dribble sur l'avant et j'en informe mon équipe en rentrant au stand. Nous décidons donc de changer l'avant. Nous perdons un peu de temps. Apres 3h de course nous sommes 2èmes, le rythme des premiers est au dessus du notre. Ce sera compliqué d'aller les chercher. Nous avons traversé quelques turbulences : les phares ont rendu l'âme à 2 reprises pendant la nuit ce qui nous fait perdre du temps. Nous parvenons néanmoins à terminer cette première manche en seconde position derrière la YAMAHA du Viltaïs.

Podium à 1h30 du matin ! Le trophée est magnifique peut être un peu lourd même, nous avons le droit à un bouquet de fleurs et la bouteille de champagne réglementaire pour les vainqueurs. C'est heureux d'en avoir terminé, et prêts à aller chercher la première place demain pour la deuxième manche que nous nous couchons tard, après un petit apéro pour fêter ça!


Deuxième course 2 :
Mon coéquipier Jonathan HARDT prend le départ, et réalise un premier relais de très haute performance, à seulement 8 secondes de la Yamaha du Viltaïs.

Je vous le confirme : nous sommes bien décidés à leur mettre la pression ! Nous savons que si nous réalisons tous les 3 de beaux chronos nous pouvons être devant a la régulière. Kevin DENIS part pour son premier relais de haute volée également. A force de "taquiner" le Viltaïs, leur Team Manager  décide de faire repartir leur pilote le plus vite plus tôt que prévu.

Malheureusement ce choix ne fut pas fructueux. Il chute trois tours plus tard ce qui anéanti pour eux toute possibilité de victoire finale. Si nous terminons la course dans les 5 nous pouvons remporter les 12h de Magny-Cours. Nous produisons un effort collectif permettant d'assurer une très belle première place.

Le podium j'en rêvais, mais une victoire sur une course de 12h où certes, nous n'étions que 17 équipages engagés, mais nous avons eu le mérite de mener notre course comme s'il s'agissait d'une épreuve de mondial. Nous avons tous accompli nos performances et cette course au format novateur au lieu d'être dénigrée devrait être reconnue comme permettant à des équipages amateurs de pouvoir vivre l'aventure ENDURANCE.

C'est une grande joie au niveau humain, par rapport à tout le travail abattu par le team (qui est composé je le rappelle de bénévoles), par rapport aux gens qui me soutiennent de près ou à distance, mais aussi au niveau personnel, en tant que sportif et compétiteur. Je roule depuis tant d'années ! J'ai fais énormément d'efforts cette saison, qui commencent ENFIN à s'avérer payants.

Je suis un Pilote HEUREUX !

Je remercie mes partenaires, fidèles au poste depuis tant d'années : NRJ Motos (Salon de Provence), Leclerc, Kiwi helmets, ELF, AFAM, et le Moto Club de Monaco et le Team BMRT 3D ENDURANCE de m'avoir encore fait confiance pour emmener la Kawasaki avec mes coéquipiers !

Etant retenu par des obligations professionnelles je ne pourrais assurer la course de FSBK se déroulant à Lédenon. Ce n'est que partie remise.

Rendez-vous àMagny-Cours les 27 et 28 juin pour la dernière course avant l'interruption estivale du Championnat de France Superbike.

Pour vivre chaque course au coeur de l'action: rendez-vous sur le site de Ride-R Media agence de communication sports mécaniques.


Communiqué de Ride-R Media pour Jimmy Maccio



Cliquez pour agrandir l'image
Jimmy Maccio et le Team BMRT/3D Endurance, Victoire aux 12h de Magny-Cours ! (D.R.)
Jimmy Maccio et le Team BMRT/3D Endurance, Victoire aux 12h de Magny-Cours ! (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Un week-end presque parfait ...

  • 12 Heures de Magny-Cours

  • Bol d'Or Classic 2014

  • 23H60 du Mans, la petite moto qui voulait jouer dans la cour des grands

  • Barcelone et la #5 une belle histoire d'amour !

Plus de news »

Publicité