World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 12.04.15 | 17:27 • Mis à jour le 19.04.15 | 00:16 WORLD-ENDURANCE.COM | 12.04.15 | 17:27 • Mis à jour le 19.04.15 | 00:16


OUVERTURE DU FIM EWC 2015 !


Le championnat du monde d'Endurance FIM a un nouveau promoteur, Eurosport Events, et entre dans un nouveau cycle avec l'élite mondiale de l'Endurance moto.

Pour l'ouverture de la saison 2015, lors des 24 Heures Motos qui se dérouleront sur le circuit Bugatti au Mans les 18 et 19 avril prochains, pas moins de cinq teams officiels sur cinq marques différentes peuvent prétendre à la victoire !

Eurosport Events promoteur du FIM EWC
En s'impliquant dans ce championnat qui existe depuis 35 ans, Eurosport Events entend mettre son expérience dans les sports mécaniques au service du FIM EWC (Fédération Internationale de Motocyclisme, Endurance World Championship). Promoteur en quatre roues auprès de la Fédération Internationale Automobile depuis plus de dix ans, Eurosport Events est en effet déjà en charge du FIA WTCC (World Touring Car Championship) et du FIA ERC (European Rally Championship).

Eurosport Events s'est vu confier par la FIM la responsabilité de la définition du calendrier du FIM EWC, du chronométrage, de l'exploitation des droits commerciaux et médias, des relations avec les teams et les organisateurs, et de la promotion globale du championnat à travers les réseaux sociaux, ainsi que d'un nouveau site Internet dédié (www.fimewc.com). Eurosport Events assurera en outre 25 heures de production télévisuelle avec une diffusion sur les chaînes Eurosport et Eurosport 2, sur le Player d'Eurosport. Enfin, une nouvelle identité graphique du FIM EWC a été créée, déclinée dans un premier temps en télévision et digital uniquement, avant de remplacer en fin de saison le logo actuel du championnat. A travers ces efforts de promotion, l'Endurance moto entre dans une nouvelle ère.

Des écuries de pointe
Quatre épreuves sont au programme de ce championnat cette année : les 24 Heures Motos au Mans, les 8 Heures de Suzuka au Japon, les 8 Heures d'Oschersleben en Allemagne, et la finale au Bol d'Or qui célèbrera son retour sur le circuit Paul Ricard au Castellet dans le sud de la France.
Vingt teams permanents ont été sélectionnés, moitié français moitié internationaux, avec des pilotes représentant douze nationalités, teams au sein desquels on dénombre cinq constructeurs officiellement engagés : BMW, Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha.
Chaque écurie s'appuie sur un équipage de trois pilotes qui se relayent au guidon. Les motos, pour les plus puissantes, affichent plus de 200 chevaux.
 
BMW : Le modèle S 1000 RR incarne la réplique européenne aux purs sangs japonais. De conception similaire, elle leur donne bien du fil à retordre puisqu'on l'a déjà vue frôler le titre mondial. La version 2015 est encore plus affutée, facile à piloter et très rapide. Au Mans, elle sera aux mains de l'Allemand Markus Reiterberger, du Belge Bastien Mackels et de l'Espagnol Pedro Vallcaneras. En récompense de ses cinq années avec la marque en Superstock, le team Penz13.com s'est vu confier la responsabilité de cette écurie officielle engagée par BMW France et BMW Allemagne réunis. Leur objectif est clair : la victoire au Mans et le titre en fin de saison.
 
Honda : Leur objectif est de renouer avec la victoire. Julien Da Costa, Sébastien Gimbert et Freddy Foray s'emploieront à ce délicat exercice. Honda, dont l'engagement en Endurance est illustre, a diminué son implication quelques temps, mais a fait sonner l'heure du grand retour depuis quatre ans. L'équipe, anglaise, dépend du département Honda Racing, et est managée par Steven Casaer. La moto a été revue cet hiver avec de nouvelles pièces mieux adaptées aux contraintes de l'Endurance.

Kawasaki : L'usine japonaise dispute enfin l'intégralité du championnat du monde d'Endurance en 2015. Ils comptent parmi leurs pilotes Gregory Leblanc qui a remporté quatre fois d'affilée les 24 Heures Motos au Mans pour la marque ! Il sera épaulé par deux autres valeurs sûres de l'Endurance, Matthieu Lagrive et Fabien Foret. Le responsable de l'écurie, Gilles Stafler, a confiance dans sa moto qui performe particulièrement bien, même si elle n'a pas reçu de changements fondamentaux cette saison.
 
Suzuki : Ce sont les vainqueurs de l'édition 2014 des 24 Heures Motos au Mans. Le SERT (Suzuki Endurance Racing Team) affiche trente cinq ans d'existence, et sa moto fétiche, la GSX-R, fête ses trente ans. Un nouveau modèle doit apparaître en 2016, mais la version qui est engagée au Mans a largement fait ses preuves et a subi quelques évolutions. Les pilotes en seront Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Etienne Masson, ce dernier, nouveau venu, étant issu du Junior Team Suzuki.
 
Yamaha : C'est une R1 100% inédite qui s'aligne au Mans. Les pilotes s'avouent très satisfaits de la performance de la nouvelle machine, facile à piloter, plus légère d'au moins quinze kilos par rapport à l'ancien modèle, et au format d'une MotoGP ! Le team GMT94 Yamaha est d'ailleurs rien moins que le champion du monde en titre, et alignera les mêmes pilotes que l'an passé : l'Espagnol David Checa associé aux Français Kenny Foray et Mathieu Ginès.

Les 24 Heures Motos au Mans en avril
Après quatre années pendant lesquelles elles ont clôturé la saison, les 24 Heures Motos reviennent pour 2015 en ouverture, permutant ses dates avec le Bol d'Or. Le Mans, c'est 59 teams engagés, car en plus des teams permanents qui disputent tout le championnat, l'Endurance se caractérise par la présence sur chaque épreuve d'un plateau d'écuries privées passionnées et expertes, qui constituent l'essence même de l'endurance, le cœur de l'événement.
Les 24 Heures Motos au Mans sont une course que beaucoup de teams et de pilotes qualifient de magique : en plus du rôle d'ouverture de saison après un hiver de préparatifs, de la durée de l'épreuve, d'un tracé technique et physique avec de nombreux freinages violents, la météo sait y jouer les trouble-fêtes.
 
Les catégories
 
Formula EWC : plaque numéro à fond noir
Poids minimum 175 kilos
Jusqu'à 1 000 cm3 pour 3 et 4-cylindres
Jusqu'à 1 200 cm3 pour les 2-cylindres
C'est la catégorie reine. L'apparence générale doit rester conforme au modèle homologué mais il est possible de remplacer fourche, amortisseur, bras oscillant, freins, radiateur et échappement, tandis que les machines sont équipées d'un système de changement rapide des roues. Une certaine liberté est accordée pour accroître les performances du moteur. Les Formula EWC sont classées en championnat du monde d'Endurance.

Les Superstocks : plaque numéro à fond rouge
Poids à vide homologué moins 9 kilos
Poids minimum 168 kilos
Jusqu'à 1 000 cm3 pour 3 et 4-cylindres
Jusqu'à 1 200 cm3 pour les 2-cylindres
Ce sont des motos très proches du modèle de série avec quelques modifications au niveau cartographie des boîtiers électroniques d'injection. Sinon, le moteur est dans sa configuration d'origine hormis le renforcement de l'embrayage, le changement du filtre à air et de l'échappement, du pignon de sortie de boîte et de la couronne de roue arrière. Sont autorisés aussi la pose d'un amortisseur de direction et d'un dispositif de remplissage rapide du réservoir. Restant d'origine, le système de démontage des roues demande donc une bonne stratégie lors des changements de pneumatiques. Les Superstocks sont classées en Coupe du monde d'Endurance.
 
Les Open : plaque numéro à fond vert
Cette catégorie regroupe des motos non homologuées dans le cadre du championnat, et celles qui ont été modifiées au-delà des limites du règlement. Elles apparaissent au classement général de l'épreuve mais hors classement au championnat du monde. Elles ne sont en outre admises au départ qu'après délibération du Comité de Sélection.
 
Le calendrier 2015 du FIM EWC
18-19 avril - 24 Heures Motos - Circuit Bugatti - Le Mans - France
26 juillet - 8 Heures de Suzuka - Circuit de Suzuka - Japon
22 août - 8 Heures d'Oschersleben - Circuit d'Oschersleben - Allemagne
19-20 septembre - Bol d'Or - Circuit Paul Ricard - Le Castellet - France
 
La diffusion des 24H Moto en France sur Eurosport
 
25 heures de direct
Sur le player d'Eurosport de 14h15 samedi 18 avril à 15h15 dimanche 19 avril.
 
Les directs en télévision
Samedi 18 avril (pendant 6h00)
15h00 – 17h00 => Eurosport
18h30 – 21h00 => Eurosport2
23h30 – 25h00 => Eurosport2
 
Dimanche 19 avril (pendant 5h00)
07h00 – 11h00 => Eurosport2
14h00 – 15h00 => Eurosport
 
Les magazines sur Eurosport
- Nombreuses présences dans les magazines dont « Dimanche Méca » les dimanche 12 et 19 avril en soirée.
- « Pit stop » 26 minutes, mardi 21 avril à 23 heures.
 
 
Vidéos Internet et bouts à bouts -  60 minutes de contenus digitaux

-  2 minutes vendredi à 16 heures après les essais qualificatifs
-  Temps forts de la course : 2 minutes toutes les heures jusqu'à minuit et de 7 heures à 15 heure et 2 minutes de résumé de la course à 16 heures.
 
Distribution aux diffuseurs
Un film de 52 minutes prêt à diffuser avec commentaire en anglais disponible le jeudi après la course.



FIM EWC media delegate / Circonférence Communication / Françoise Depierre





  • Essais Pré-Mans 2015 2/8 » Voir Essais...
  • Essais Pré-Mans 2015 3/8 » Voir Essais...
  • Essais Pré-Mans 2015 4/8 » Voir Essais...
  • Essais Pré-Mans 2015 5/8 » Voir Essais...
  • Essais Pré-Mans 2015 6/8 » Voir Essais...
  • Essais Pré-Mans 2015 7/8 » Voir Essais...
  • Essais Pré-Mans 2015 8/8 » Voir Essais...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    24 HEURES MOTOS AU MANS EN OUVERTURE DU FIM EWC  (Esprit-Racing)
    24 HEURES MOTOS AU MANS EN OUVERTURE DU FIM EWC (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité