World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 01.06.15 | 10:06 WORLD-ENDURANCE.COM | 01.06.15 | 10:06


23 000 spectateurs se sont rendus ce dimanche dans l'enceinte du Circuit du Mans pour suivre la Journée Test, grande répétition générale avant les 24 Heures du Mans 2015, les 13 et 14 juin prochains.


Les Porsche 919 Hybrid déjà très rapides lors des deux premières manches de la saison du Championnat du Monde d'Endurance de la FIA sont aux avants postes avec un léger avantage sur Audi puis Toyota. En LM P2, les meilleurs temps sont signés par la Ligier du Oak Racing, au coude à coude avec Alpine et Oreca; en LM GTE Pro et LM GTE Am, Aston Martin a dominé ses adversaires.

Il était 9 heures exactement ce matin au Mans lorsque le feu est passé au vert pour les 64 voitures participant à la Journée Test.

L'histoire retiendra que le premier chrono significatif fut signé immédiatement par Kazuki Nakajima, pilote de la Toyota n°1, auteur de la pole position en 2014 et chronométré en 3'40 dans son premier tour lancé. Sur une piste sèche, les Audi R 18 e-tron quattro et les Porsche 919 Hybrid n'ont alors pas tardé à s'illustrer en s'offrant successivement la meilleure performance sur un tour. Le premier à claquer un temps n'était autre qu'André Lotterer, dès 9 h 15.

Vainqueur de l'édition 2014, il s'offrait plusieurs tours rapides pour établir un temps de 3'22.930, avant d'être dépassé en performance par Neel Jani bien lancé dans sa Porsche 919 Hybrid n°18 qui améliorait la marque de près d'une seconde, en 3'21 946. L'arrivée de la pluie mettait un terme provisoire à la chasse aux chronos dans cette première partie de Journée Test. Deux neutralisations de séances sont intervenues dans la séance matinale. L'une pour permettre à la Nissan GTR-LM Nismo n°22 de se dégager de la piste où elle était arrêtée sous la passerelle Dunlop et la seconde suite à une crevaison de la CLK/LM01 n°4 de Tiago Monteiro et ayant perdu quelques éléments de carrosserie sur la piste entre Mulsanne et Arnage.

Pour son retour dans la catégorie reine, Nissan se mesurait aux 13,629 km du circuit des 24 Heures du Mans avec trois exemplaires de sa surprenante Nissan GTR-LM Nismo. La n°21, terminée dans la matinée, était la dernière des LM P1 à prendre la piste vers 10 h 30. Le meilleur temps réalisé par ces nouveaux prototypes à moteur avant était à mettre au crédit du français Olivier Pla en 3'43.383 avant que l'équipe Nissan n'ait à faire face à d'inévitables problèmes de jeunesse pour cette première confrontation avec la concurrence. Parmi les deux équipes privées LM P1 en piste, le Rebellion Racing a également fait l'expérience de quelques soucis pour ses nouvelles Rebellion R-One qui roulaient pour la première fois sur le circuit du Mans, équipées de leur nouveau moteur turbo AER.

A 14 heures, profitant d'une piste séchante, les pilotes Porsche et Audi repartaient à l'attaque et amélioraient leurs performances, Brendon Hartley, coéquipier de Mark Webber et de Timo Bernhard, s'offrait la meilleure performance absolue de la journée sur la Porsche Hybrid n°17 en 3'21.061, soit mieux que la pole position 2014 de Kazuki Nakajima en 3'21.789. La pluie revenait rapidement empêchant toute nouvelle amélioration. La Porsche n°17 devançait finalement la n°18 de Jani. La n°19 de Tandy n'étant séparée de ses sœurs d'écurie que part la performance de Marco Bonanomi enregistrée le matin sur l'Audi n°9. Suivaient les deux autres Audi R18 e-tron quattro n°7 et N°8 à quelques dixièmes. Les Toyota pointaient à un peu plus de deux secondes et demi des Audi. Des chronos malgré tout peu représentatifs pour les Champions du Monde en titre compte, tenu des conditions météorologiques difficiles rencontrées aujourd'hui.

En catégorie LM P2, c'est la Ligier JS P2 n°34 du Oak Racing, pilotée par le belge Laurens Vanthor, débutant au Mans, dans la foulée d'une belle carrière en GT, qui s'est montrée la plus véloce grâce à un chrono de 3' 41.919 établi le matin. Une performance plaçant cette Ligier à moteur HPD juste devant l'Alpine A450b de Paul Loup Chatin à nouveau le plus rapide chez Signatech-Alpine. La troisième performance était à mettre au crédit d'une Oreca, la n° 48 engagée par l'équipe irlandaise de Murphy Prototype. Parmi les nouveautés de cette catégorie très disputée, la nouvelle Dome S103 du Strakka Racing se situe à 2 secondes des plus rapides, devant les voitures russes BR01 de l'équipe SMP Racing dont la meilleure représentante évoluait 5 secondes moins vite au tour.

Comme à l'accoutumée, les écarts sont infimes dans la catégorie LM GTE Pro où l'Aston Martin officielle n° 97 a devancé la Chevrolet Corvette C7.R n°64 de moins d'un dixième. Derrière les deux Ferrari et Porsche officielles sont au coude à coude, la Ferrari n°51 devançant la Porsche n°92, idem entre la Ferrari n°71 et la Porsche n°91. Les deux autres Aston Martin n °99 et n°95 jouant au même niveau mais devant la deuxième Chevrolet Corvette C7.R n °63 qui ferme la marche des LM GTE pro. La grande bataille à quatre aura donc bien lieu dans la catégorie reine des GT.

Enfin, en LM GTE Am, c'est l'Aston Martin n°98 de Mathias Lauda, Pedro Lamy et Paul Dalla Lana engagée par Aston Martin Racing qui a été la plus rapide grâce à un chrono de 3'59.338 signé par Pedro Lamy. Il devance les quatre Ferrari, n°61, n 55, n°72 et n°66. A noter ensuite la belle performance de la SRT Viper n°53 qui fait jeu égal avec la Corvette C7.R n°50 de Larbre compétition.

Cette journée d'essais fut aussi l'occasion de tester à plusieurs reprises les nouvelles Slow Zones et les procédures de neutralisation avec ou sans la présence de voiture de sécurité en piste selon les circonstances de course. Les 56 concurrents des 24 Heures du Mans vont maintenant entamer la dernière ligne droite avant le départ samedi 13 juin. Une dernière séance de roulage est prévue le mardi 2 juin sur le circuit Bugatti où 14 voitures sont inscrites à ce jour.
Depuis vendredi, les spectateurs ont pu remonter la pitlane, découvrir les stands et approcher au plus près les équipes qui effectuaient les derniers réglages avant la Journée Test.

Aujourd'hui, ils étaient 23 000 venus assister à la grande répétition générale des 24 Heures du Mans malgré la pluie qui est tombée sur le circuit.

Les prochains rendez-vous de la grande semaine des 24 Heures du Mans sont : Dimanche 7 et lundi 8 juin, le Pesage, Place de la République, avant les deux soirées d'essais le mercredi 10 et le jeudi 11 puis le coup d'envoi qui sera donné le samedi 13 juin à 15 heures.



INFOS PRATIQUES, LES 24 HEURES DU MANS, 83e édition

3e manche du Championnat du Monde d'Endurance de la FIA 2015
Dates: 13 et 14 juin 2015
Tarif enceinte générale : 56,25 Euros (membres ACO) ; 75 Euros (non-membres ACO).
Gratuit pour les jeunes nés après le 14 juin 1999 et accompagnés d'un adulte.
Vérifications techniques et administratives : dimanche 7 et lundi 8 juin.
Essais libres et qualificatifs : mercredi 10 et jeudi 11 juin.
Départ des 83e 24 Heures du Mans : samedi 13 juin 2015 à 15 h 00.
Information et réservations : www.24h-lemans.com
Application 24H Le Mans : à télécharger sur AppStore ou Google Play
Facebook : 24 Heures du Mans – ACO Official
Twitter : @24heuresdumans Hashtag : #24LM
WebTV : lemans-tv.com

Devenez membre de l'Automobile Club de l'Ouest et vivez des 24 Heures du Mans privilégiées !





  • 24H00 du Mans Test Day (2/8) » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Test Day (3/8) » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Test Day (4/8) » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Test Day (5/8) » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Test Day (6/8) » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Test Day (7/8) » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Test Day (8/8) » Voir 24H00 du Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    24 Heures du Mans, Journée Test, Porsche prend ses marques (Esprit-Racing)
    24 Heures du Mans, Journée Test, Porsche prend ses marques (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité