World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 24.06.13 | 10:34 WORLD-ENDURANCE.COM | 24.06.13 | 10:34


Le 23 juin 2013, l'équipe sarthoise OAK Racing remporte pour la première fois les 24 Heures du Mans en LM P2 avec la Morgan-Nissan n°35 de Bertrand Baguette, Martin Plowman et Ricardo Gonzalez. Elle réalise également un doublé. Deuxièmes sur la voiture soeur n°24, Olivier Pla, Alex Brundle et David Heinemeier Hansson complètent en effet le succès de l'équipe. Les deux équipages terminent septième et huitième au général. La troisième voiture engagée, la Morgan-Nissan n°45, la Art Car, a malheureusement été contrainte à l'abandon à deux heures du but.


Durant 24 heures, les Morgan-Nissan LM P2 de OAK Racing, créées par son département constructeur Onroak Automotive, ont animé leur catégorie. Parti de la pole position à bord de la n°24, Olivier Pla a donné le rythme du début de cette 81e édition des 24 Heures du Mans. Sur la n°35, Bertrand Baguette n'a pas tardé à le rejoindre en haut de la hiérarchie.

Les deux Morgan-Nissan LM P2 n°24 et 35 ont alors alternativement pris les commandes de la course pour ne plus les quitter. Elles ont multiplié les triples relais, profitant ainsi de l'efficacité de leurs pneumatiques Dunlop dans des conditions météorologiques difficiles et une adhérence précaire. C'est un contact de la n°24 contre le rail en début de course, conséquence d'un restart en pneus froids après un long safety car, qui a fait perdre presqu'une minute et la tête de la course à l'équipage Pla / Brundle / Heinemeier Hansson qui est descendu en sixième position. L'équipage a cependant su rattraper ce retard et remonter en tête de la course en moins de deux heures.

Imperturbables, malgré la pluie et de nombreux incidents de course et safety-cars, les deux Morgan-Nissan se sont alors relayées en tête et ont dominé la course jusqu'à la fin. L'avantage est finalement revenu à la n°35 dont les trois équipiers ont réalisé une course parfaite, malgré une terrible averse en fin de course qui a obligé à jongler avec les changements de pneumatiques.

Les deux Morgan-Nissan de OAK Racing ont franchi la ligne d'arrivée avec un et deux tours d'avance devant l'Oreca-Nissan n°26 de G-Drive, signant un doublé historique dans une catégorie au niveau plus relevé que jamais.

De son côté la art car n°45 a connu de nombreux déboires. Immobilisée 45 minutes à l'aube par un problème électrique, elle a subi une défaillance de la chape du triangle, s'est fait pousser dans la pit lane et a dû finalement capituler à deux heures de l'arrivée après une sortie de piste suivie d'un problème électrique qui a empêché la voiture de redémarrer. Malgré une performance solide, Jean-Marc Merlin et Philippe Mondolot n'ont pas eu la joie d'aller au bout de leur premier engagement aux 24 Heures du Mans. Forcément déçu d'enregistrer cet abandon, Jacques Nicolet, Président d'OAK Racing, était tout de même très heureux de ce magnifique résultat collectif.

Grâce à ce succès, OAK Racing prend les commandes du classement teams du Championnat du Monde d'Endurance, où le trio Baguette / Gonzalez / Plowman précède au championnat Pilotes celui de Pla / Brundle / Heinemeier Hansson.

Par ailleurs, le département constructeur de l'équipe, Onroak Automotive, ne peut que se réjouir du résultat de Morand Racing qui engageait la Morgan-Judd LM P2 n°43. Cette équipe suisse participait pour la première fois aux 24 Heures du Mans et termine sixième de la catégorie. La Morgan-Nissan n°47 de l'équipe chinoise KCMG quant à elle n'a pas terminé la course après avoir été longtemps dans le top 10.

Sébastien Philippe, Team Principal :
« Cela a été une course folle avec une météo imprévisible et de nombreuses interventions de la voiture de sécurité. Nous avions défini une stratégie de base, mais il a fallu nous adapter et la modifier en permanence. C'était usant psychologiquement car il fallait toujours essayer de faire les bons choix. Nous avons eu de la réussite, mais surtout toute l'équipe a fait un super travail. Nous avions un très bon rythme, ce qui nous a permis de rester devant. Nous avons réussi à ne pas faire d'erreur même pendant la grosse averse de la dernière heure et finalement nous avons remporté la victoire et même réalisé un doublé. Nous avons démontré notre niveau de performance en qualifications puis nous avons mené la course quasiment de bout en bout. C'est une très belle victoire. »

Bertrand Baguette, Morgan-Nissan LM P2 n°35 : « Je suis heureux de cette victoire car c'est seulement ma deuxième participation aux 24 Heures du Mans. Beaucoup de pilotes belges ont marqué l'histoire de cette course et notamment Jacky Ickx. J'espère marcher sur ses traces et que ce succès n'est qu'un début ! Les conditions étaient vraiment difficiles. C'est une belle récompense pour OAK Racing, un doublé au Mans, on ne pouvait pas rêver mieux et c'est également un très bon résultat pour Dunlop car le podium LM P2 est entièrement Dunlop. »

Ricardo Gonzalez, Morgan-Nissan LM P2 n°35 : « Depuis le début de la saison, on travaille pour cette course. On espère toujours la gagner, sans jamais oser y penser. Je suis très heureux pour mes équipiers et surtout pour l'équipe OAK Racing. Jacques Nicolet a investi énormément dans ce projet et je suis fier d'en être et de lui apporter cette première victoire. »

Martin Plowman, Morgan-Nissan LM P2 n°35 : « C'est incroyable et j'ai du mal à décrire ce que je ressens. Gagner Le Mans est un rêve pour tous les jeunes pilotes et c'est forcément le point d'orgue de ma carrière à ce jour. Il faut remercier Jacques Nicolet. Cette course, c'est son rêve et sa passion. Sans lui rien de tout cela n'aurait jamais été possible. Nous avons également une pensée pour la famille d'Allan Simonsen, car même si je ne le connaissais pas personnellement, nous avons tous perdu un frère aujourd'hui. »

Olivier Pla, Morgan-Nissan LM P2 n°24 : « Je suis sincèrement très heureux pour toute l'équipe. Au sein de OAK Racing, tout le monde fait un travail de fou et personnellement j'ai été très bien intégré à ce groupe depuis que je l'ai rejoint en 2012. Avec Alex et David, nous avons vraiment tout donné, mais un petit souci en première partie de course nous a coûté cher. Par la suite, nous n'avons pas eu de chance avec les interventions de la voiture de sécurité. Un grand bravo à l'équipe qui a fait un super travail. Nous allons maintenant nous concentrer sur le reste du championnat, avec comme objectif de le gagner. »

Jean-Marc Merlin, Morgan-Nissan LM P2 n°45 : « C'était une première pour moi au Mans. C'était un vieux rêve et je suis ravi de l'avoir réalisé avec OAK Racing et mes équipiers. C'est bien entendu un peu frustrant de ne pas terminer car cela aurait été une belle aventure pour OAK Racing d'avoir les trois voitures à l'arrivée. »


Ces 24 Heures du Mans ont malheureusement été endeuillées par le décès d'Allan Simonsen, pilote de l'écurie Aston Martin, peu de temps après le début de la course. Toutes nos pensées se tournent vers sa famille et ses proches.



OAK Racing
c'est sur www.oak-racing.com





  • 24 Heures du Mans 2013 (2/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (3/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (4/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (5/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (6/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (7/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (8/8) » Voir 24 Heures du...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Un doublé retentissant pour OAK Racing aux 24 Heures du Mans en LM P2  ! (Esprit-Racing)
    Un doublé retentissant pour OAK Racing aux 24 Heures du Mans en LM P2 ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Mission Accomplie pour l'ALPINE A450

    • 24 Heures du Mans Audi, Morgan et Porsche à la fête au terme d'une course endeuillée

    • 24 Heures du Mans 2013, 245 000 spectateurs

    • L'Alpine A450 poursuit sa remontée

    • L'Alpine A450 dans le rythme des meilleurs

    Plus de news »

    Publicité