World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 30.04.13 | 17:56 WORLD-ENDURANCE.COM | 30.04.13 | 17:56


Pour la deuxième année consécutive, le TEAM RACING+ - OUI FM s'est donné rendez vous dès le lundi pour cette épreuve du Bol d'Or. Cette 77ème édition ouvre le championnat du monde d'Endurance, auquel le team participe cette année dans son intégralité en catégorie superstock.


Une semaine sous le signe de la mise à l'épreuve
Les incidents techniques sont omniprésents durant les 3 jours qui précèdent le jour J. Un problème récurrent de pompe à essence prive la machine d'une large partie de sa puissance. Le shifter peine lui aussi à fonctionner de manière optimale, provoquant des coupures d'allumage intempestives et dangereuses. Malgré tout le talent des mécaniciens, il leur faudra de nombreuses heures de travail acharné pour parvenir à solutionner les problèmes.

Coté châssis, le sort semble là aussi se jouer de l'équipe. Malgré une mise au point bien avancée lors des essais pré Bol en mars, les 3 pilotes sont unanimes : la machine ne réagit plus du tout de la même manière. Les essais libres étant très limités, c'est à Tony et Julien, techniciens dépêchés par notre partenaire EMC suspensions, qu'incombent la lourde tâche de trouver le compromis qui conviendra aux trois pilotes. Leur expérience et leur sang froid permettront d'atteindre cet objectif, et les trois pilotes se sentiront à l'aise sur la machine.

Jeudi-Vendredi : les qualifs
L'objectif est clair : ne pas prendre de risque pour éviter la casse afin de préserver le matériel pour la course. Nous ne jouons pas la pôle, notre but est de passer le drapeau à damier dimanche à 15 heures. La machine se place 40ème sur la grille de départ, qui compte 51 partants.

Samedi : la Warm Up, dernier test avant la course, le coup de théâtre.
Dès le lancement de cette ultime séance à 5H de la course, la machine rencontre à nouveau des difficultés. Par précaution, et ne sachant pas si le problème pouvait être solutionné rapidement,  nous envoyons  Marius TABARIES valider le " mulet " dans l'optique d'aligner cette machine au départ si le problème persiste. Mais, coup de théâtre, le speaker annonce que " la moto rose " a chuté. Les pneus pas encore montés en températures, Marius chute lourdement au virage du nurburgring. Sous le choc d'une telle annonce, même si, évidement, on n'est pas à l'abri d'une chute, le warm-up était le moment où il fallait rester le plus vigilant, nous restant que le " mulet " de fiable et au vu des déboires de l'autre moto, nous n'avions  pas le droit à l'erreur… Heureusement il n'est pas blessé, mais la machine est irréparable dans l'immédiat.


H-4 : le départ remis en question
Suite à cet accident si proche du départ, notre participation à l'épreuve s'en trouve fortement compromise. La machine officielle souffre toujours de gros problèmes de fiabilité et le mulet vient d'être détruit. Après une semaine face à l'adversité, les nerfs lâchent. La question se pose sérieusement : devons-nous prendre le départ de l'épreuve avec une machine instable et un important déficit en pièces de rechange ? La décision est difficile à prendre, un nouvel incident pourrait compromettre toute la saison. Alors  que les mécanos s'affèrent à remonter une machine, à la direction du team la passion l'emporte sur la raison. Oui, nous prendrons le départ. Le mot d'ordre sera de garder de la réserve, de ne pas se mettre en difficulté, et de mettre toutes les chances de notre coté pour passer le damier dans 24 heures.


Samedi 15H : la Course
Pour sa première endurance de 24H et en guise de " baptême ", c'est Rémi VIGNEAU qui prend le départ. Ce premier relai se passe sans encombre, la moto et le pilote tiennent le coup.
A la 2ème heure de course, suite à une panne électrique, Jean-Paul DUBARLE est contraint de ramener la moto au stand en poussant, ce qui fait rétrograder la 60 à la dernière place du  classement général. Il faudra attendre la mi-course pour voir la machine remonter à sa place initiale de qualif, soit la 40ème position.

Alors que tout semble prendre un rythme de croisière et s'enchaine sans difficulté, tant du coté des changements de roue que du ravitaillement,  la durite de frein arrière se décroche, obligeant la moto à être immobilisée dans le stand un gros quart d'heure.

Tout au long des relais, nos 3 pilotes remontent des places sans fausse note, pour finir 32ème au général et 19ème dans la catégorie superstock,  marquant de ce fait 2 points au championnat. Belle récompense au vue de la dure épreuve qu'a été cette semaine.

Malgré certaines difficultés, de nombreux moments forts et riches en émotion sont venus  ponctuer notre aventure, la première place en promotion cup 1000 de notre 4ème pilote Jean-Edouard AUBRY, et la fabuleuse demande en mariage de Rémi à sa chérie dès l'arrivée de la course.

Jeune équipe en pleine phase d'apprentissage, cette 77ème édition du Bol d'Or nous a appris beaucoup si bien en facteur humain qu'en gestion de course… le reste, et le meilleur restent à venir.

Nous vous donnons rendez vous en Allemagne au mois d'Aout pour les 8 heures d'Oschersleben et dans la Sarthe en Septembre pour les 24H du Mans.
Je voulais remercier tout particulièrement l'équipe de mécanos orchestrée par Jonathan BRILLANTE. Ils ont été très patients et n'ont pas renoncé. Merci également à tous les membres de l'équipe pour leur motivation, à David et Richard nos amis et partenaires fidèles depuis le début, à PAM Racing, Benoît de BL Compétition, Igor Jerman, le team Bolliger, la radio OÜI FM, Merci également à Progalva pour leur visite et leur encouragements,  ainsi que tous ceux qui nous ont soutenus.


Nos sponsors : DND it consulting, France Equipement, Motul, Secdem, Grains de folie, Imprim2000,Ville des Lilas, Goodridge, Progalva,  centre médico-chirurgical Floréal, Auto Securit Bagnolet, Pam Racing, Kiwi, Avenir Moto, My GP parts, Cottard Bike, Bike emergency, Teams color, EMC suspensions, RG Team, Air Vig nacelle, Furygan, Accessoirement, carrefour Market le pré-saint-Gervais, Brillante Motors, Avenir moto, kiwi, Sarl Marion, ...

Caroline Vergne - Team Manager - www.teamracingplus.fr





  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (2/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (3/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (4/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (5/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (6/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (7/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (8/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    le TEAM RACING+ - OUI FM au 77ème Bol d'Or (D.R.)
    le TEAM RACING+ - OUI FM au 77ème Bol d'Or (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Retour sur la 77ème édition du Bol d'Or

    • Cédric Tangre reste sur sa faim après un Bol d'Or dans le top 15.

    • Le RAC 41 est un team fidèle au Bol d'Or.

    • PlusRace réalise avec succès son baptême en Endurance

    • Le team 18 est confiant dans le potentiel de la Kawasaki !

    Plus de news »

    Publicité