World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 29.06.13 | 16:47 WORLD-ENDURANCE.COM | 29.06.13 | 16:47


Tristan Gommendy : « Je retiendrai la fantastique remontée de l'Alpine A450 durant les 24 Heures du Mans 2013 ».


Alpine célébrait son grand retour aux 24 Heures du Mans après 35 ans d'absence. Tristan Gommendy et ses deux équipiers Nelson Panciatici et Pierre Ragues terminaient 8e de la catégorie LM P2. Ralenti par une casse mécanique en début de course, l'équipage Alpine réalisait une formidable remontée.

L'édition du 90e anniversaire des 24 Heures du Mans s'est déroulée les 22 et 23 juin. Durant deux tours d'horloge, l'équipe Signatech Alpine a montré une formidable solidarité pour atteindre l'arrivée malgré des conditions météorologiques particulièrement instables.

Nelson Panciatici prenait le départ de la seizième position, 8e des LM P2. Rapidement installé sur le podium provisoire de sa catégorie, il était victime d'une crevaison qui l'obligeait à rentrer une première fois au stand. Tristan Gommendy assurait le second relais. Au coeur d'une averse, il sortait de la trajectoire au freinage de Mulsanne.
Cet écart provoquait la rupture de la courroie d'alternateur. Après une réparation record réalisée avec brio par l'équipe, Tristan reprenait la piste. « Même si nous avions perdu un peu de temps, nous restions dans la course. J'étais très déterminé et concentré. L'objectif était de nous replacer aux avant-postes. J'avais un rythme qui nous permettait de nous rapprocher des leaders avec quelques-uns des meilleurs temps en LM P2. Ce sont des détails particulièrement motivants. »

Après deux heures et demie en piste, une casse de suspension envoyait l'Alpine A450 en tête-à-queue à l'entrée des Hunaudières. « C'est un miracle que l'auto soit encore entière après une telle figure à plus de 200 km/h. J'ai eu beaucoup de chance. La rupture a été soudaine. Je n'ai pas pu contrôler le tête-à-queue. Par réflexe, j'ai vraiment essayé d'éviter le moindre contact pour rentrer le plus rapidement au stand sans endommager la voiture. »

Au coeur du paddock, le tête-à-queue de l'Alpine jetait un froid après l'annonce du décès d'Allan Simonsen, accidenté à quelques dizaines de mètres de là. Dans le stand, l'équipe technique se préparait déjà. Moins de dix-neuf minutes plus tard, Pierre Ragues repartait avec une voiture parfaite.

Durant la nuit, les trois pilotes se relayaient pour remonter au classement. L'Alpine A450, 46e après la sixième heure, pointait déjà au 26e rang au lever du soleil alors que les voitures de sécurité faisaient de multiples apparitions.

Dimanche matin, Carlos Tavares, Directeur Général Délégué aux Opérations de Renault réaffirme l'objectif à atteindre : « terminer la course ».

« Cette course a été vraiment harassante. Pierre et Nelson et moi voulions vraiment que, pour son retour en compétition, Alpine et le team Signatech franchissent l'arrivée et se classent dans le top 10 des LM P2. »

Objectif atteint : l'Alpine A450 n°36 terminait finalement 14ème au général et 8ème des LMP2.

« Le team a fait un excellent travail durant ces 24 Heures du Mans. Un sans faute dans les stands et un soutien sans faille qui leur ont d'ailleurs valu le prix ESCRA de la meilleure équipe technique. Nous avons tous beaucoup appris. Cette course est légendaire et cette édition a été particulièrement difficile. Nous avons tout connu avec des tours sur une piste moitié sèche, moitié humide. Le record du nombre de voitures à l'arrivée (42) ne fait que souligner le travail effectué pour remonter au classement. »

« Je profite de ce communiqué pour remercier tous ceux qui m'ont soutenu durant cette aventure. Grâce à vous, mes partenaires, mes amis et évidemment ma famille, ces 24 Heures du Mans ont été un pur moment de plaisir partagé ».

« Mes derniers mots vont à Allan Simonsen. Je voudrais rendre hommage à ce pilote très talentueux qui nous a quitté samedi dernier. Cet accident de course nous rappelle encore une fois que le sport automobile est dangereux. La vitesse, les casses mécaniques et le revêtement peuvent parfois nous mener à la faute et parfois de manière fatale. Je souhaite rappeler qu'Allan était loin d'être un pilote débutant ; il a malheureusement été victime d'un accident qui ne s'explique pas. Toutes mes pensées vont à sa famille et ses proches».

Pour suivre mes prochaines courses, RV sur ma page Facebook : Tristan Gommendy Official





  • 24 Heures du Mans 2013 (2/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (3/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (4/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (5/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (6/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (7/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans 2013 (8/8) » Voir 24 Heures du...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Tristan Gommendy : « Je retiendrai la fantastique remontée de l'Alpine A450 durant les 24 Heures du Mans 2013 ». (Esprit-Racing)
    Tristan Gommendy : « Je retiendrai la fantastique remontée de l'Alpine A450 durant les 24 Heures du Mans 2013 ». (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • La 82e édition des 24 Heures du Mans, 14 et 15 juin 2014

    • 24 Heures du Mans 2013, déclassement de la voiture #26

    • Un gros morceau de Sport Auto !

    • 24H00 du Mans 2013, une année aux audiences record !

    • Encore un ex-académicien sur le podium des 24 Heures du Mans !

    Plus de news »

    Publicité