World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 22.04.13 | 12:13 WORLD-ENDURANCE.COM | 22.04.13 | 12:13


Vainqueur à l'arraché en 2012, le SRC Kawasaki s'offre une nouvelle victoire au Bol d'Or avec 9 tours d'avance sur le Monster Energy Yamaha YART et 11 tours sur le Suzuki Endurance Racing Team.


Sur la Kawasaki officielle, Gregory Leblanc, Loris Baz et Jérémy Guarnoni ont fait une course parfaite mais éprouvante. Les conditions de course difficiles samedi après-midi en raison de pluies intermittentes ont bouleversé la hiérarchie en tête.

Pour consolider sa place de leader, SRC Kawasaki a bataillé sans faiblir avec le Suzuki Endurance Racing Team en début de course mais aussi avec le Yamaha France GMT 94 Michelin Yamalube qui termine au pied du podium après des problèmes électroniques en fin de course. Coup de chapeau pourtant à David Checa, Kenny Foray et Matthieu Lagrive qui ont réalisé une course en tête avec la Kawasaki durant près de 20 heures.

Avec le doublé pole position et victoire, le SRC Kawasaki a réalisé le sans faute à Magny-Cours. En revanche, on n'attendait plus le Suzuki Endurance Racing Team sur le podium après les deux chutes d'Anthony Delhalle et de Vincent Philippe en début de course en raison de mauvais choix pneumatiques. Mais c'était sans compter sur la détermination de toute l'équipe de Dominique Méliand, descendue au delà de la 30e place au classement après 4 h de course.
Tour après tour et aidés en fin de parcours par les soucis du Yamaha France GMT 94 Michelin Yamalube, Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Julien Da Costa montent sur la troisième marche d'un podium inespéré et sauvent des points importants pour Suzuki au classement.

Monster Energy Yamaha YART n'a jamais quitté le peloton de tête. Igor Jerman, Broc Parkes et Sheridan Morais ont réalisé un sans-faute mais n'ont pas été en position de disputer la victoire au clan Kawasaki. Cette course prudente mais efficace s'explique par la formation très tardive de l'équipage de la Yamaha autrichienne. Remplaçant de Josh Waters, blessé, Sheridan Morais a découvert la Yamaha à Magny-Cours.

Trois constructeurs mais aussi trois manufacturiers pneumatiques se partagent donc le podium avec dans l'ordre, Kawasaki-Pirelli, Yamaha-Michelin et Suzuki-Dunlop.

BMW Motorrad France Team Thevent manque à l'appel. Sébastien Gimbert, Sylvain Barrier et Karl Muggeridge ont du abandonner en début de soirée, moto trop endommagée après deux chutes.

Honda TT Legends a lâché le peloton de tête de course sur casse moteur dimanche matin. La première Honda est celle de National Motos. Retardés par une chute, Gregory Junod, Michael Rutter et Olivier Four terminent 8e après avoir défendu leur place dans le top 5.

Auteur d'une belle remontée au fil des heures, le Team R2CL en profite pour prendre la 7e place à l'arrivée avec Guillaume Dietrich, Gwen Giabbani et Dylan Buisson.

En Coupe du Monde FIM d'Endurance, le Junior Team Suzuki LMS renoue avec la victoire. Baptiste Guittet, Etienne Masson et Nans Chevaux terminent 5e et 1er Superstock juste derrière les top teams.

Dans cette catégorie, la lutte a aussi été très serrée. Penz13.com Franks Autowelt Racing Team (BMW) termine dans la roue du Junior Team Suzuki. Le Team Motors Events April Moto (Suzuki) prend la 3e place dans cette catégorie devant les Suzuki du Starteam Pam Racing et d'AM Moto Racing Compétition qui a perdu ses chances de podium sur une chute.

La prochaine manche du Championnat du Monde FIM d'Endurance se disputera au Japon avec les 8 Heures de Suzuka le dimanche 28 juillet.


Ils ont dit…

Gilles Stafler, team manager du SRC Kawasaki :
« Avec une moyenne d'âge de 23 ans, notre équipage est le plus jeune à gagner une course le Bol d'Or. Ils sont jeunes mais expérimentés et professionnels. J'espère pouvoir confirmer le même trio pour les 24 Heures du Mans. »

Jérémy Guarnoni, pilote du SRC Kawasaki : « C'est magique à 20 ans de décrocher la victoire au Bol d'Or quand tu sais que certains vont courir après pendant des années. »

Broc Parkes, pilote de la Monster Energy Yamaha YART, engagé pour la première fois en Endurance : « C'est une très bonne expérience même si je dois avouer, qu'au milieu de la nuit, que je me suis demandé ce que je faisais ici. Heureusement, Igor Jerman a su nous motiver. »

Vincent Philippe, pilote de la Suzuki Endurance Racing Team : « Je suis très heureux de notre belle remontée… D'autant plus qu'après ma chute, le long du muret, je ne pensais pas être en mesure de reprendre la course mais j'ai pu ramener la moto. J'avoue que je n'étais pas très à l'aise sur le mouillé. Après avoir fait un mauvais choix de pneumatique, nous avons enchainé deux fautes. Les jeunes de la Kawasaki n'en ont pas fait. Ils sont comme les chats, ils retombent toujours sur leurs pattes ! »


Un résumé de 52 minutes du Bol d'Or sera diffusé par de nombreuses chaînes TV à travers le monde sur les cinq continents.



Un communiqué FIM - www.fim-live.com





  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (2/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (3/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (4/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (5/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (6/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (7/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • 77ème Bol d'Or Moto à Magny-Cours (8/8) » Voir 77ème Bol d'Or...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Sur la Kawasaki officielle, Gregory Leblanc, Loris Baz et Jérémy Guarnoni ont fait une course parfaite mais éprouvante. (Esprit-Racing)
    Sur la Kawasaki officielle, Gregory Leblanc, Loris Baz et Jérémy Guarnoni ont fait une course parfaite mais éprouvante. (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité