World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 02.08.13 | 11:02 WORLD-ENDURANCE.COM | 02.08.13 | 11:02


Pour notre deuxième participation, tout le monde a un objectif : corriger les erreurs de l'année dernière et finir la course. Pour cela, nous avons mis toutes les chances de notre côté.


Mercredi 3 Juillet : le camion part en direction de Barcelone. Une préparation de la moto optimisée, une gestion de stand revue et une équipe plus fournie. Ce sont tout de même 22 personnes qui seront nécessaires à la bonne tenue des opérations. Sur le papier, nous avons ce qu'il faut pour bien faire.

Les 2 Michel et Francis arrivent donc mercredi midi pour l'installation du box et de l'intendance. Il fait plus de 30°C et cette météo est annoncée jusqu'au moins dimanche. Les pilotes rejoindront quant à eux le circuit le jeudi après-midi. Pour des questions de budget, les essais libres du jeudi sont réduits au minimum, puisque chaque pilote du team ne fera en moyenne que 6 tours. C'est très peu mais nous avons tous déjà roulé ici l'année dernière.

Pour les essais libres du vendredi, tout se passe également très rapidement (5 à 6 tours de couverts pour chacun !) Nous voila donc aux qualifications sans réelles bases chronos, et en ne connaissant pas les pneus Dunlop que nous utiliserons pour la course. Cependant, nous pouvons déjà voir que la moto est bien réglée, que les pneus Dunlop sont bons, mais que la Honda souffre d'un déficit de puissance par rapport à la concurrence. En effet, le tracé très rapide et les 2 grandes lignes droites favorisent les moteurs puissants.

A l'issue des 2H00, les chronos sont les suivants :
Sylvain : 1'54''40
Fabrice : 1'57''80
Jean Luc : 1'59''00
Manu : 1'59''20

Au cumul des temps, la 40 partira donc en 24e position. La position satisfait tout le monde au vu du peu de roulage cette année. Les essais de nuits nous permettront de valider l'éclairage.


Samedi 15H00 :
Sylvain ayant effectué le meilleur temps des essais, c'est lui qui prendra le départ. Un départ sans encombre, puisqu'après seulement quelques tours, la 40 est déjà 12e. Les relais s'enchainent alors sans problème, malgré quelques inquiétudes sur la tenue du pneu arrière (en fin de journée, la piste est montée à 57°, et notre pneu arrière s'est dégradé jusqu'à avoir des trous importants dans l'enveloppe).
En fin de journée, nous sommes toujours dans le top 10, ce qui nous permet d'avoir notre numéro sur le fameux totem en bout de ligne droite.
    

Samedi 22H00 : la nuit tombe sur Barcelone.
Tout le monde tient son poste. Le seul incident à noter est un problème de changement de roue avant qui nous a fait perdre un tour. Mais rien de grave à ce stade de la course !
Les températures plus fraiches permettent de préserver les pneus et de moins fatiguer les pilotes. Les relais s'enchainent et les chronos restent réguliers. Au gré des ravitaillements la 40 va pointer jusqu'à la 4e place du général, et oscille jusqu'à la 7e place.


Dimanche 6H00 : Le soleil se lève, et notre moto est toujours aux avant-postes. Les traits sont un  peu tirés mais tout le monde est heureux d'avoir passé la  nuit.
Cependant, vers 8H00 du matin, Sylvain perd l'avant dans l'entrée du stadium. La moto glisse sur le bitume du coté droit, heurte le vibreur et fait un tonneau. Heureusement, Sylvain n'a rien. Il ramène la moto et après une intervention de 15 minutes, Manu reprend son relais. Nous redescendons dans le classement jusqu'en 16 place. L'équipe écope également de 2 « stop & go » pour vitesse excessive dans les stands (sûrement un manque d'attention dû à la fatigue !)

Mais malgré les 17H00 de course, tout le monde reste motivé, et les pilotes remonteront jusqu'au 12e rang.

Dimanche 15H00 : Sylvain termine un dernier relais marathon de 1h20, et passe la ligne en 12e position. Cette place est aussi synonyme d'une 3e place en catégorie EWC. Nous terminons également meilleure Honda de tout le plateau !

Un podium que chacun va savourer sous une douche de champagne et que nous arroserons ensemble… avec du Cerdon de Claude !

Ain Racing Team



Cliquez pour agrandir l'image
24H00 de Barcelone, une année pour apprendre, une année pour faire un podium ! (D.R.)
24H00 de Barcelone, une année pour apprendre, une année pour faire un podium ! (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Infiniteamment bon en Catalogne !

  • 11ème Bol d'Or Classic sur le circuit de Nevers Magny-Cours

  • Quel première !

  • Les 6 Heures Moto de Spa !

  • Infini Team ressort le #91 aux 24 heures de Catalunya

Plus de news »

Publicité