World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 18.03.12 | 09:28 • Mis à jour le 20.03.12 | 17:07 WORLD-ENDURANCE.COM | 18.03.12 | 09:28 • Mis à jour le 20.03.12 | 17:07


OAK Racing a attaqué samedi soir le Championnat du Monde d’Endurance FIA de manière très prometteuse. A l’occasion du 60ème anniversaire des 12 Heures de Sebring en Floride, l’équipe a remporté un superbe podium en LMP2. Une jolie consolation face à l’abandon en LMP1.


Au volant de la Morgan 2012 LMP2 N°24, Jacques Nicolet, Olivier Pla et Matthieu Lahaye ont su conjuguer régularité et performance sans commettre aucune erreur. L’équipage français termine ainsi deuxième du Championnat du Monde FIA d’Endurance et à une très belle cinquième place au classement général.

C’est sous le regard du Président de Morgan Motor Company, Charles Morgan, qui avait fait le déplacement pour soutenir l’équipe, qu’Olivier Pla avait démontré le potentiel de la voiture dès les essais qualificatifs en décrochant la pole position. Une performance qui s’est confirmée en course lorsqu’Olivier a réalisé le meilleur temps au tour en LMP2.

Les trois coéquipiers ont combiné leurs efforts pour que la voiture se maintienne en position de se battre dans le trio de tête jusqu’au bout. Ils ont été aidés par la qualité des pneumatiques Dunlop qui ont permis d’enchainer trois relais lors des deux dernières heures de course d’Olivier.

Malgré le fait de finalement terminer second, ce résultat permettra à OAK Racing d’aborder la deuxième manche du WEC à Spa-Francorchamps avec quelques précieux points à son actif.

Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de la LMP1 OAK-Pescarolo N°15 qui a dû abandonner sur casse moteur après neuf heures de course.

Après avoir fait la preuve de la performance de la voiture en se qualifiant cinquième au général, Guillaume Moreau a dû prendre le départ du fond de la grille derrière la soixantaine de voitures engagées sur l’épreuve. La LMP1 avait en effet été déclassée dans la nuit qui a suivi après les essais qualificatifs à cause d’un léger problème de calage moteur.

Guillaume cependant n’a pas mis longtemps à regagner le terrain perdu et après une magnifique remontée en cinquième position, il a passé le volant à son coéquipier Bertrand Baguette. Le pilote belge a alors enchainé un très beau triple relais sans commettre une seule faute, ce qui est à souligner pour une première course en sport-prototype.

Les débuts de Dominik Kraihamer dans l’équipe se sont déroulés dans des conditions plus difficiles, puisque le jeune autrichien a été poussé et s’est retrouvé emporté dans un tête à queue qui s’est terminé dans le mur de pneus. Peu de dégâts, mais l’obligation règlementaire de changer l’extracteur endommagé et de précieuses minutes perdues.

De retour en piste, la N°15 a commencé à entamer une belle remontée et Guillaume Moreau était parvenu à s’installer dans le top 6, lorsque le moteur en a décidé autrement.

Sebastien Philippe, Team Principal : « Il est évident que c’est très encourageant de débuter le Championnat du Monde d’Endurance par un podium, doublé de la pole position vendredi, qui nous assurent déjà des points importants. Ceci dit, je pense que nous avions vraiment la voiture pour nous battre pour la victoire. Avec tout ce qu’il s’est passé sur la piste, c’est vraiment dommage que la LMP1 ait été forcée d’abandonner sur une casse moteur. Les trois pilotes ont réalisé un travail fantastique et je suis déçu pour eux et les mécaniciens. Ils méritaient mieux qu’un abandon. »

Olivier Pla, Morgan 2012 LMP2 N°24 : « Une deuxième place à Sebring, c’est une très bonne manière de démarrer notre saison en Championnat du Monde d’Endurance. Je ne sais pas pourquoi le rythme et les sensations étaient parfaits durant mes relais de jour alors qu’ils se sont dégradés en fin de course et je n’ai pas pu me battre pour la victoire jusqu’à la fin. J’ai dû concentrer tous mes efforts pour amener la voiture jusqu’à la ligne d’arrivée car ces points étaient très importants pour le reste de la saison. Je dois dire que le début de la semaine a été plutôt difficile et c’est donc une magnifique récompense pour l’équipe qui a accompli un travail fantastique. »

Bertrand Baguette, OAK-Pescarolo LMP1 N°15 : « Si on considère que nous sommes partis en fond de grille, nous pouvons être fiers d’avoir ramener la voiture aux avants postes. Nous avons montré que la voiture est compétitive, régulière et facile à conduire et Dunlop nous a fourni des pneumatiques adaptés et performants. Le rythme était clairement là pendant les longs relais. Sans cette casse moteur un podium était envisageable, notamment à la faveur des problèmes des autres concurrents. Je suis nouveau dans les sport-prototypes, mais j’aime conduire des voitures puissantes. Je suis impatient d’être à Spa pour aborder une nouvelle épreuve. »

Une autre bonne nouvelle pour le département constructeur de OAK Racing, Onroak Automotive : la Morgan 2012 LMP2 N°37, engagé par Conquest Endurance, l’importateur des LMP2 du team aux USA, a obtenu un podium dans cette catégorie en American Le Mans Series.

Le Championnat du Monde FIA d’Endurance reprendra pour les 6 Heures de Spa-Francorchamps en Belgique le 5 mai. D’ici là OAK Racing a rendez-vous en LMP2 le 31 mars avec l’European Le Mans Series, dont la première épreuve se déroulera sur le circuit du Castellet.



Cliquez pour agrandir l'image
Superbe podium pour OAK Racing en ouverture du WEC à Sebring (DPPI Le Meur)
Superbe podium pour OAK Racing en ouverture du WEC à Sebring (DPPI Le Meur)
  • Dans la même catégorie

  • FIA World Endurance Championship, dixième pole position pour Audi à Sebring

  • Sebring, pole position en LMP2 pour Olivier Pla et premier temps des voitures essence du WEC pour Guillaume Moreau

  • Des essais libres très productifs pour OAK Racing à Sebring

  • Nissan partenaire du projet révolutionnaire Deltawing

  • OAK Racing lance son programme international à Sebring

Plus de news »

Publicité