World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 06.07.12 | 10:25 WORLD-ENDURANCE.COM | 06.07.12 | 10:25


L'équipe strasbourgeoise Pegasus Racing a réussi un superbe résultat d'ensemble à l'occasion de la quatrième manche du Challenge Endurance Proto V de V à Dijon-Prenois. Retardés lors d'un ravitaillement, Julien Schell et David Caussanel terminent les trois heures de course à la 2ème place sur les talons des vainqueurs et complètent le doublé des nouvelles Ligier JS53.


Le team champion Le Mans Series 2011 peut également s'enorgueillir d'avoir donné sa chance à un Strasbourgeois, ancien champion de France de Karting mais totalement novice en matière de sport-prototype : Thomas Becker et son équipier autrichien Sandro Bickel ont mené sans coup férir leur Ligier JS51 à la victoire en catégorie Open.

Une grande équipe sait toujours rebondir ! L'an passé, la structure managée par Claude et Julien Schell a décroché les titres Le Mans Series " Team " et " Pilotes " en Formula Le Mans, avec quatre victoires et une 2ème place en cinq courses !
Cela lui avait valu une sélection d'office pour les 24 Heures du Mans, dont elle n'a malheureusement pas profité faute d'avoir pu boucler le budget à temps. Pegasus Racing retrouve donc cette année les protos CN 2 litres, une discipline qui lui a déjà valu de nombreux succès. Inauguré en 2008 par un titre de champion du Challenge Endurance Moderne Proto V de V, le partenariat avec Automobiles Ligier se poursuit avec la JS53 à châssis carbone, dernière création du célèbre constructeur français.


Schell et Cassanel frôlent la victoire

Julien Schell a déjà conduit la JS53 à la victoire à Spa-Francorchamps, en compagnie du pilote de développement Ligier, Frédéric Makowiecki. C'était à l'occasion d'une course d'une heure de la Speed Euro Series en mai dernier. Pour la campagne d'endurance du Challenge Proto VdeV, Julien partage le volant avec son vieux complice David Caussanel. " Pendant la séance de qualification, nous avons rencontré un problème de faisceau électrique " explique Julien. " L'équipe l'a changé en un temps record mais ensuite il a fallu affiner les réglages avec les nouveaux pneus et je n'ai pu faire mieux que le 8ème temps dans le trafic. " L'ambiance est chaude en piste en début de course mais Julien parvient à remonter en 2ème position après trois quarts d'heure. " Peu avant la mi-course, nous avons essayé de profiter d'une neutralisation pour ravitailler. Comme les pompes à essence étaient occupées, j'ai donc continué jusqu'au stand pour effectuer le changement de pneus et de pilote, sachant que David allait devoir s'arrêter de nouveau au tour suivant pour faire le plein. Nous avons perdu environ un tour dans l'opération. David a cravaché pour revenir 2ème mais quand le dernier safety-car s'est effacé à un quart d'heure de la fin, 14 voitures étaient intercalées entre lui et le leader. " Julien et David se classent 2ème à seulement 12 secondes des vainqueurs.


Coup d'essai, coup de maître pour Becker/Bickel

L'autre motif de satisfaction de ce week-end bourguignon fut la victoire de l'équipage Becker/Bickel dans la catégorie Open qui regroupe les protos à châssis tubulaire. Julien Schell nous présente ses nouvelles recrues : " Sandro Bickel vient d'Autriche, il a couru en Sports Car Challenge avec des autos similaires mais il souhaitait disputer des épreuves plus longues. Avec Thomas Becker et ils ont formé un duo redoutable en Open. Ils n'ont pas cessé d'améliorer leurs chronos sans faire de faute, de la 2ème place sur la grille à la première marche du podium. "

L'Alsacien Thomas Becker a 39 ans, il a pratiqué le Karting avec un certain succès dans le années 90 avant de se consacrer à sa famille et à son métier. Mais la passion a toujours raison et il a ressorti son casque en 2007 pour participer à des épreuves pour voitures de Tourisme, notamment dans les Rencontres Peugeot Sport. Le passage au proto 2 litres représentait un grand pas en avant pour le pilote d'Osthoffen, qui était enthousiaste au terme de cette première expérience rondement menée. " Je suis particulièrement heureux car il s'agit d'une histoire d'amitié avec Philippe Ischia d'IC Engineering, partenaire de Pegasus Racing depuis quelques années, qui m'a présenté à l'équipe et a soutenu ma participation. D'autres copains de l'époque du Karting étaient là aussi, en particulier mon fidèle mécanicien Bruno Furst. En ce qui concerne l'équipe Pegasus, je dirais qu'ils sont toujours rigoureux et très professionnels. Le " capitaine " Claude Schell a un grand sens de l'organisation, il est exigeant envers le matériel, les pilotes, les mécanos et bien sûr envers lui-même. Bilan : des voitures et une équipe au top pour jouer la gagne quelque soit la catégorie. "

Rendez-vous pour la reprise des compétitions après la trêve estivale.


Toutes les infos sur www.pegasus-racing.com




Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Podium d'élite, victoire de classe pour Pegasus Racing aux 3 Heures de Dijon (D.R.)
Podium d'élite, victoire de classe pour Pegasus Racing aux 3 Heures de Dijon (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Dix bougies pour Le Mans Classic

  • Le Mans Classic 2012, Soheil Ayari voyage dans le temps au volant de deux Ferrari mythiques

  • Blancpain Endurance Séries au Castellet, la mécanique nous prive de podium !

  • Olivier Quesnel rejoint la Direction Générale du groupe de Jacques Nicolet, JN Holding

  • Le Mans Classic, 10 ans !

Plus de news »

Publicité