World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 22.04.12 | 09:26 • Mis à jour le 22.04.12 | 09:27 WORLD-ENDURANCE.COM | 22.04.12 | 09:26 • Mis à jour le 22.04.12 | 09:27


Traditionnellement, nous remercions en fin d'article. Mais il m'était impensable de commencer sans ce mot le résumé de notre semaine au Bol d'Or ! Et c'est même une double ration de remerciements pour cette année !


Tout d'abord, il y a nos partenaires techniques et financiers. Impossible de composer sans eux, ils donnent au SH Technologie - SCRUBS les moyens de continuer à vivre un peu plus encore l'aventure et le rêve en nous engageant sur ce Bol d'Or. Alors sincèrement, MERCI à tous nos sponsors d'être à nos côtés !

Puis, il y a ceux qui, cette année, nous ont permis de prendre part à la course et de la finir. Ils n'y gagnent rien, ils sont même souvent des concurrents sur la piste. Mais de vrais amis dans les stands où l'entraide est toujours omniprésente ! En écrivant ce résumé, j'ai une pensée pour le Team 18 des sapeurs-pompiers qui nous a aidés dans toutes nos galères (et nous en avons eu !) jusqu'au prêt d'un réservoir pour la course, au team Flembo, au GMT 94, à R2CL (je l'aurai un jour, je l'aurai …) à Louit Moto, au TRT 27,  à PL Performance ainsi qu'au RAC 41 et notamment Mickael, qui, après l'abandon malheureux de leur moto, a accepté, sans hésiter, de soutenir notre ravitailleur blessé pour former un duo redoutable ! Alors, pour toute votre aide et parce que sans vous, nous perdrions le goût de participer à des courses d'endurance : sincèrement, MERCI les copains !


Les essais : une semaine galère

Cette semaine a de loin été la plus complexe du SH Technologie – SCRUBS depuis ses début en 2009. Les soucis mécaniques lors des essais préliminaires ont pris beaucoup d'énergie aux membres de l'équipe mais c'est prêts et déterminés que nous sommes arrivés sur le circuit de Magny-Cours. Les temps de roulage à 3 sont réduits pour le Bol d'Or (2x2h avant les premières qualifs). C'est déjà peu pour valider un set up… mais ce temps-là a été réduit par l'arrivée du chat noir dans notre box !

Le mercredi, 2h de roulage et deux averses, le ton est donné !
Le jeudi, un problème de pignon de sortie de boîte, une fuite d'essence et un capteur de chute caractériel, toujours en 2h…. Nous commençons à comprendre qu'elle sera longue cette semaine !
Nicolas a donc pris le départ de ses qualifications sans connaître la moto et a assuré un chrono en 1.45.7, loin de ses capacités et des chronos que nous visons mais il lui reste le vendredi.
Koji est plus à son aise après les deux premiers jours d'essais fin mars. Malheureusement, en faisant un écart de trajectoire pour éviter une moto plus lente, il tombe à haute vitesse en redescendant vers le Lycée. Koji est indemne ouf ! Mais nous n'avons plus qu'une moto car l'autre a validé le nouveau mur de pneu et le grillage nouvellement installé par l'organisateur en cas d'accident peu probable… Aie !
Suite au crash, Xavier n'a pu effectuer qu'1/3 de sa séance. Fin de la première séance, nous sommes 30ème. Nous sommes sûrs maintenant : elle va être longue cette semaine !

Le vendredi a été abordé sous un angle simple et compréhensible par tous : Ne pas tomber ! Et nos pilotes ont bien rempli leur mission, notamment Xavier, auteur d'une belle amélioration et d'une belle gestion des risques à prendre en fonction des priorités d'une course de 24H00.

Dernière séance avant la course et nouvelles galères. Le support de la béquille casse pendant nos simulations de ravitaillement. Un détail facile à régler en vue de la course. Mais plus gênant, le faisceau additionnel pète un câble et décide de ne plus marcher ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, le second de secours saute également ! Bref, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas… Quelques coups de fer à souder et de scotch élec plus tard, il est 14h15 et la moto est prête à prendre le départ. Ouf ! Nous sortons la tête du stand… Pour être accueillis par une averse ! Normal finalement…

Au final, la semaine d'essais a été éprouvante et nous finissons par perdre espoir sauf nos anciens : Papounet, Tonton et notre pépé Foray qui claironnent sereinement: « Quand tu as autant de galères avant, tu ne peux plus rien avoir en course et ça va dans les 20 ! »


La Course : La galère a vogué. Et plutôt bien même !


C'est Koji Teramoto qui prend le départ. Le pilote japonnais est habitué à la pluie, a une solide expérience de la course (20 ans de compétition) et des départs rugueux comme à Suzuka ! Nous sommes 27ème et la consigne est simple, ne pas se retrouver dans les embûches perpétuelles du départ… La mission est accomplie et les relais commencent à s'enchainer. Un souci de pneu arrière lors de la seconde averse nous fait perdre du temps mais nous retrouvons rapidement notre rang en anticipant le passage en slick. En fin de soirée, nous sommes de retour dans le premier tableau, entre la 16ème et la 20ème place. Le wagon est accroché, le chat noir nous aurait-il quitté ? Mot d'ordre : tenir avec les conditions changeantes, cela peut nous sourire !

A deux heures du matin, un souci de phare nous pousse à changer la coque AR puis vers trois heure du matin, alors que Xavier est au guidon, la moto ne passe plus. Un souci de tige de sélecteur arrachée par les vibrations immobilise la 15 sur le circuit. Xavier revient aussi vite que possible en courant. Nous changeons la pièces mais avons perdu 7 tours. L'ensemble remonté pose problème et c'est maintenant le shifter qui semble dysfonctionner. Lors du relais suivant de Xavier, encore lui, la moteur subit des coupures, probablement dues à ce souci. Nous changeons alors le shifter et croisons les doigts. Nous avons perdus entre 10 et 12 tours en tout et nous sommes 25ème. Mot d'ordre : virez le chat noir du box et fermer la porte bordel !

Au petit jour, nous sommes remontés dans le Top 20. Les relais s'enchaînent et le chat noir est parti dormir ou a changé de box (nos excuses à ceux qui l'ont retrouvé…). La pluie fait alors son apparition et c'est une course de survie qui débute jusqu'au drapeau à damier. Aucune erreur des pilotes ne freine la course du SH Technologie – SCRUBS et à 10h, nous sommes en lutte pour la 17ème place avec deux autres équipages. A 11h, Xavier, qui s'est accroché toute la course pour lutter contre la pluie qu'il déteste tant, est trop heureux qu'on lui chausse les slicks avant tout le monde et nous reprenons 2 tours d'avance sur nos concurrents. La 17ème place est assurée. Sauf nouvelle galère mais on commence à se dire que les anciens n'avaient finalement pas tort….

La dernière heure est toujours aussi longue et une nouvelle averse nous redonne quelques sueurs froides. Nombre de nos concurrents repassent des pluies mais Koji décide de finir en Slick. Même pas peur ! Le chat s'est définitivement barré de notre box, nous passons le drapeau à damier en 17ème position. C'est notre meilleur résultat et si nous souhaitons toujours mieux, nous sommes tous heureux et soulagés de l'issue de cette dure semaine.

Un grand bravo aux pilotes qui n'ont commis aucune erreur en course et à l'ensemble des mécanos qui ont été irréprochables. L'équipe technique, admirablement soutenue par toute la logistique de la famille Dem & Co pour l'hospitality, a fait un boulot fantastique cette semaine. Nous avons beaucoup appris dans la difficulté et cette expérience sera à coup sûr bénéfique dès le Mans.

Cette semaine, le SH Technologie – Scrubs a aussi vécu une autre incroyable expérience en accueillant le pilote Koji Teramoto, son agent Ken Tsutsui et leur compagne respective. Travailler avec nos amis japonais a donné une dimension nouvelle à notre équipe. Culture différente, langue différente mais même passion et même envie de réussir ! Leur adaptation à notre mode de fonctionnement a été très rapide et ils se sont rapidement fondus dans le moule renommant le SH Technologie en Samourai H Technologie ! Nous souhaitons vivement les retrouver au Mans.

Nous gagnons, chaque course un peu plus, notre place dans ce championnat du monde d'Endurance. Et nous n'avons aucune envie que cela s'arrête ! Rendez-vous en septembre aux 24H00 du Mans !

Hugo, SH Technologie – SCRUBS #15

Partenaires : SCRUBS, BMW Référence, Financière W, Team's Color, Zivaouate Production, EGP, TIE, Dafy-Moto Chamourcy & Bezons, Identic, Michelin, Motul, Dem&Co, Marc Rabaux Photographie.





  • 76ème Bol d'Or Moto 2/8 » Voir 76ème Bol d'Or...
  • 76ème Bol d'Or Moto 3/8 » Voir 76ème Bol d'Or...
  • 76ème Bol d'Or Moto 4/8 » Voir 76ème Bol d'Or...
  • 76ème Bol d'Or Moto 5/8 » Voir 76ème Bol d'Or...
  • 76ème Bol d'Or Moto 6/8 » Voir 76ème Bol d'Or...
  • 76ème Bol d'Or Moto 7/8 » Voir 76ème Bol d'Or...
  • 76ème Bol d'Or Moto 8/8 » Voir 76ème Bol d'Or...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Le SH Technologie – SCRUBS, 17ème du Bol d'Or, de bon augure pour la suite ! (Esprit-Racing)
    Le SH Technologie – SCRUBS, 17ème du Bol d'Or, de bon augure pour la suite ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité