World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 09.07.12 | 14:04 • Mis à jour le 09.07.12 | 14:06 WORLD-ENDURANCE.COM | 09.07.12 | 14:04 • Mis à jour le 09.07.12 | 14:06


La météo très capricieuse n’a pas douché la passion des quelque 109 000 spectateurs de sport automobile venus voyager dans le temps ce week-end à l’occasion de la 6e édition du Mans Classic.


Près de 400 voitures millésimées en piste (de 1923 à 1979) réparties en six plateaux d’époque, et sans doute vingt fois plus de modèles d’exception partout autour du circuit où les propriétaires de voitures anciennes ont répondu présent pour faire partie de cette ode à l’histoire du Mans.

Un fantastique musée à ciel ouvert dont Soheil était une nouvelle fois l’un des acteurs (4e participation), au volant cette année de deux Ferrari (Daytona 365 GTB4 de 1972 dans le Plateau 5 et 512 BBLM de 1979 dans le Plateau 6). Au programme, 3 manches de 43’ pour chaque voiture, dont une nocturne. L’occasion pour Soheil de montrer les qualités de ces voitures mythiques construite par le Cheval Cabré qui privilégiait à cette époque autant la F1 que l’Endurance.

« La plupart des manches se sont disputées sur piste humide, sauf celle du dimanche. Mais cela n’a pas gâché mon plaisir et nous avons bien attaqué avec chaque auto. Avec plus de 60 voitures en piste et d’importantes différences de puissance et de performances au freinage et en tenue de route, les dépassements étaient permanents. Je me souviendrai longtemps de mon relai de nuit au volant de la Daytona ... et sous la pluie ! » Soheil y signait une fantastique remontée et terminait 8e.



Au final et après avoir malheureusement souffert à deux reprises des errances de la voitures de sécurité qui gâchait en un tour leur belle prestation, l’équipage Soheil AYARI-Mister John of B terminait 14e du Plateau 5 (Ferrari Daytona) et 22e du Plateau 6 (Ferrari 512 BBLM).

« Merci à toute l’équipe spécialisée dans les voitures anciennes et particulièrement à Gérard, Alain et Lydie qui avaient très bien préparé ce rendez-vous. Les autos étaient merveilleuses ! Au volant, il a fallu revenir au pilotage à l’ancienne et à la technique du double débrayage. Ca a fonctionné parfaitement, nous nous sommes régalés ! » Soheil y signait une fantastique remontée et terminait 8e.

Sassan AYARI
www.ayari.com





  • Le Mans Classic, 10 ans bien arrosés ! (2/8) » Voir Le Mans...
  • Le Mans Classic, 10 ans bien arrosés ! (3/8) » Voir Le Mans...
  • Le Mans Classic, 10 ans bien arrosés ! (4/8) » Voir Le Mans...
  • Le Mans Classic, 10 ans bien arrosés ! (5/8) » Voir Le Mans...
  • Le Mans Classic, 10 ans bien arrosés ! (6/8) » Voir Le Mans...
  • Le Mans Classic, 10 ans bien arrosés ! (7/8) » Voir Le Mans...
  • Le Mans Classic, 10 ans bien arrosés ! (8/8) » Voir Le Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Beaucoup de plaisir pour Soheil Ayari (Esprit-Racing)
    Beaucoup de plaisir pour Soheil Ayari (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • OAK Racing aligne une seconde Morgan 2012 LMP2 aux 6 Heures de Donington

    • Le Mans Classic 2012, un grand millésime

    • Podium d'élite, victoire de classe pour Pegasus Racing aux 3 Heures de Dijon

    • Dix bougies pour Le Mans Classic

    • Le Mans Classic 2012, Soheil Ayari voyage dans le temps au volant de deux Ferrari mythiques

    Plus de news »

    Publicité