World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 20.04.11 | 22:19 WORLD-ENDURANCE.COM | 20.04.11 | 22:19


Un mois après avoir entamé sa saison sportive en rallye, Yann Clairay a commencé à Monza sa tournée européenne des circuits. Il a retrouvé l’équipe française HEXIS AMR avec laquelle il avait partagé une victoire mondiale en décembre dernier. Avec la version GT3 de l’Aston Martin V12, il a pris part à la première manche de la Blancpain Endurance Series. La victoire commençait à se dessiner de plus en plus nettement quand la belle anglaise a rendu les armes sur rupture d’un radiateur d’huile après 1h45 de course.


Yann Clairay, Pierre-Brice Mena et Julien Rodrigues constituent un équipage de choc dans la catégorie reine de la discipline: en GT3 Pro Cup, il n’est pas question de « Pro/Am » ou de gentlemen drivers, le choix des pilotes est libre et les équipes s’efforcent donc de rassembler les meilleurs spécialistes. On se souvient du parcours de Yann en monoplace, sport-proto et Grand Tourisme, et il garde un bon souvenir de Monza, où il avait signé une pole position et une victoire en 2005 en Formule Renault. Ses coéquipiers ne sont pas les premiers venus puisqu’ils ont été l’un après l’autre vice-champion d’Europe FIA GT3 au volant d’une Aston Martin DBRS9 HEXIS AMR. En tant qu’élément le plus expérimenté du trio, Yann est chargé de la troisième séance qualificative, celle qui doit permettre d’établir les meilleures performances en pneus neufs, avec une adhérence optimale sur l’asphalte légendaire de l’Autodromo Nazionale.

En se hissant à la 5ème place sur la grille, Yann réussit sa mission. L’Aston Martin n°3 peut se mêler à la lutte en tête dès les premiers tours.
« J’ai doublé l’autre voiture de l’équipe et une Ford GT au 3ème tour, puis j’ai suivi l’Audi d’Andrea Piccini pendant les deux tours suivants. Il n’était pas dans mon rythme, alors je l’ai doublé pour prendre la tête au virage de Lesmo. » Yann se ménage une petite avance, et c’est une autre Audi, celle de Stéphane Ortelli qui devient son plus proche challenger. Le Monégasque trouve l’ouverture au 22ème passage, mais crève peu après. Yann est donc repassé au commandement de la course quand il s’arrête pour passer le témoin à Pierre-Brice Mena à la 56ème minute.

Quand la valse des ravitaillements s’achève, celui-ci retrouve la tête avec une avance d’un peu plus de 20 secondes. Hélas, une alerte de pression d’huile s’affiche au tableau de bord de l’Aston Martin n°3, qui ne bouclera pas son 55ème tour. Elle s’engouffre dans la voie des stands entourée d’une fumée de mauvais augure. Le radiateur d’huile situé dans la calandre est en cause, c’est l’abandon.

« Dommage car nous n’avions pour ainsi dire connu aucun ennui depuis le début du week-end. Nous avons une bonne voiture et l’équipe a encore fait un méga job. On peut donc dire que nous sommes en bonne voie et que ce n’est sans doute que partie remise ! »

En tout cas, cette manche inaugurale de la Blancpain Endurance Series a tenu ses promesses au niveau du spectacle et du suspense. Rendez-vous sur le circuit espagnol de Navarra pour la revanche, le 22 mai prochain.

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Un radiateur qui refroidit les espoirs de victoire ! (future racing)
Un radiateur qui refroidit les espoirs de victoire ! (future racing)
  • Dans la même catégorie

  • Pescarolo Team Autovision prêt pour la journée test des 24 Heures auto

  • Les 24 Heures du Mans Autos diffusées sur Eurosport jusqu'en 2013

  • 24 Heures du Mans Auto 2011: Un festival de concerts !

  • On se bouscule à Spa !

  • Début du spectacle le 24 avril !

Plus de news »

Publicité