World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 21.05.11 | 19:26 WORLD-ENDURANCE.COM | 21.05.11 | 19:26


A la base je pensais suivre vaguement le bol d’or sur Internet, de mon canapé certainement, car je ne suis pas parvenu à trouver un accord avec une équipe cet hiver !


Mais le mardi matin avant la course (J-5), Francis Denise, qui s’occupe du team Sport Passion Endurance (la machine n°22), me passe un coup de fil et me demande si j’ai un guidon, car un de leurs pilotes n’a pu avoir sa licence à temps ...

A cet instant je n’ai ni licence ni aucun entrainement, le défi est de taille !

Mais les défis, j’adore ça, alors j’accepte et grâce à mon super club (le Mob club Mongestnois) j’ai pu avoir ma licence dans la journée et le soir même je faisais connaissance avec l’équipe (en fait j’en connaissais une partie car j’avais roulé pour avec eux en 2007 au Mans) et mes coéquipiers Japonais Koji et Osamu !

Le lendemain, première séance d’essais libres ... pas facile et le soir j’ai déjà mal partout !

Ensuite le jeudi, après une autre séance libre ont déjà lieu les qualifications, je refais le même chrono que l’année dernière et gagne 5 sec par rapport à la veille mais je peux faire mieux je le sens !

Malheureusement le lendemain pour la seconde séance l’équipe avait décidé de tester un nouveau pneu, qui était encore froid au moment de partir. Le comportement de la moto avait changé et je n’y étais  pas du tout ... donc pas d’amélioration c’est dommage mais au moins nous savons que ce pneu n’est pas bon pour nous !

Bref nous sommes prêt pour la course, nous savons qu’elle va être difficle, les températures varient beaucoup la nuit, elle va être longue ...

Et en effet cette course fut longue et difficile mais restera vraiment à tout jamais marqué dans un coin de ma tête, avec mes coéquipiers nous nous sommes soutenus, encouragés, pour que chacun donne le meilleur de soit même, et croyez-moi j’en avais besoin car physiquement il n’y avait plus grand-chose, c’est au mental que j’ai pu aller au bout de cette course de dingue !

A part quelques problèmes mécanique en début de course, nous avons plutôt bien roulé, l’arrivé fut une véritable délivrance. Le dépassement de soit même, la capacité à donner plus qu’il n’est possible de faire en théorie et l’esprit d’équipe font que ce type de course est magique et reste gravée dans les mémoires de chacun.

Il faut tout de même être complètement fou pour faire ce type de sport, c’est ce que beaucoup (pilotes et membres de l’équipe) se disent pendant la course, mais une fois l’arrivé passée, on oublie tout et on veut recommencer, pour faire mieux et souffrir  encore car on a besoin de ça pour apprécier ces moments de bonheur ...

Nous finirons 28ème, et c’est le 3ème 24h d’affilée que je termine, c’est chouette !

Merci à mes coéquipiers, à l’ensemble de l’équipe, à notre hostéo incroyable (un magicien !) à mes parents et à mon club.

RDV aux 24H00 Moto du Mans si je trouve une équipe (oui j’ai envie de recommencer !).


Tristan Guyot



Cliquez pour agrandir l'image
Tristan Guyot au Bol d'Or, une semaine pas prévue ... (Esprit-Racing)
Tristan Guyot au Bol d'Or, une semaine pas prévue ... (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité