World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 30.07.11 | 09:18 • Mis à jour le 30.07.11 | 09:57 WORLD-ENDURANCE.COM | 30.07.11 | 09:18 • Mis à jour le 30.07.11 | 09:57


Ingolstadt/Spa, 29 juillet 2011–Les qualifications des 24 Heures de Spa-Francorchamps ont donné un avant-goût du spectacle qui pourrait bien se produire samedi et dimanche : un échange fascinant d’attaques entre les meilleures voitures GT3 du monde au terme duquel le résultat parait complètement imprévisible.


Comme cela est souvent le cas à Spa-Francorchamps, la météo capricieuse des Ardennes a joué un rôle décisif jeudi, durant les qualifications. Des averses se sont abattues à plusieurs reprises sur le circuit. Les pneus pluie étaient de rigueur durant les deux premières sessions. Dans la troisième et dernière session, la piste a séché dans les dernières minutes.

Avec 62 voitures représentant 13 marques différentes, une bataille extrêmement serrée s’est développée juste avant minuit sur les 7, 004 kilomètres du circuit. Les qualifications ont été interrompues deux fois par le drapeau rouge durant des phases finales mouvementées. A la fin, quand les essais ont été relancés, les pilotes qui se trouvaient devant ont été les plus chanceux dans le trafic, en trouvant un tour clair sur une piste qui séchait rapidement.

Après que l’Audi R8 LMS ait donné le ton le matin en signant le meilleur temps des essais libres sur une piste sèche, puis dans la première session sur le mouillé, les pilotes Audi ont joué de malchance dans les dernières minutes de qualification. Filipe Albuquerque (Audi Sport Team WRT N°32) est parti en tête-à-queue dans les barrières quand la piste était encore mouillée. A la fin,  il a ainsi vu sans pouvoir réagir, son chrono passer de 2eme  en 43eme position. Son compagnon d’écurie, Mattias Ekström (Audi Sport Team WRT N°33), qui avait signé le meilleur temps sous la pluie, s’est extirpé du milieu du peloton pour réaliser le 7eme temps  et réaliser ainsi le meilleur résultat des pilotes Audi. Mike Rockenfeller (Audi Sport Team Phoenix N°98) et Marc Basseng (Audi Sport Team Phoenix N°99) étaient quatrième et septième avant le dernier drapeau rouge. Malchanceux dans le trafic durant les sept dernières minutes,  ils devaient se satisfaire des 10eme et 13eme positions sur la grille de départ.

Il va sans dire que la fin des qualifications n’a pas été à notre goût,” a déclaré le dirigeant  d’Audi Motorsport Dr. Wolfgang Ullrich. “Il fallait avoir beaucoup de chance, ce dont nous avons définitivement manqué. En outre, notre position dans les stands était un désavantage aujourd’hui car après les drapeaux rouges, trop de voitures se trouvaient devant nous. Quoi qu’il en soit, les positions sur la grille dans une course de 24 heures ne sont pas si cruciales. Il est important que nous ayons acquis beaucoup d’expérience aujourd’hui et pu voir que nos R8 LMS se comportent bien et sont rapides sur le mouillé comme sur le sec. Nos deux teams vont faire le maximum pour s’assurer que les choses se déroulent mieux durant la course que dans les dernières minutes de qualifications.

Les trois Audi R8 LMS de l’équipe cliente United Autosports prendront le départ en  30eme, 35eme et 52eme positions. La 63eme édition des 24 Heures de Spa débutera samedi à 16h00.  La chaîne de télévision Motors TV diffusera 12,5 heures en direct. Les fans d’Audi pourront suivre la course en direct sur www.audi.tv, à partir de samedi 15h00.



Déclarations

Dr. Wolfgang Ullrich (Dirigeant Audi Motorsport) :
Durant ces qualifications pour les 24 Heures de Spa, il était important de trouver un tour clair à la fin car la session a été interrompue à plusieurs reprises par les drapeaux rouges. Malheureusement, nous n’avons pas eu cette chance avec nos voitures. Nous devrions être bien placés pour la course.


Mattias Ekström (Audi ultra R8 LMS N°33) :C’était un format de qualifications très excitant. Il y avait trois sessions mais à la fin, seule la dernière a compté. Nous avons obtenu la septième place. C’est correct pour une course de 24 heures. Bien sûr, nous avons toujours essayé d’obtenir la meilleure position possible.  Nous y sommes parvenus sous la pluie. Nous voulons encore progresser sur le sec. Je suis très satisfait.  Audi Sport Team WRT a remarquablement bien travaillé. Je suis vraiment impressionné jusqu’à maintenant. Si nous pouvons continuer à travailler de cette façon pendant les 24 heures, nous aurons une bonne chance d’avoir un excellent résultat.


Greg Franchi (Audi ultra R8 LMS N°33) :Nous étions en tête durant les deux premières sessions. Sur le sec, Mattias (Ekström) a essayé de trouver un tour clair. Sans résultat malheureusement ! Autrement, une place parmi les trois premiers était possible. Nous prendrons le départ dans le top ten ce qui est important. Nous nous concentrons désormais sur une très longue course pour laquelle nous avons l’ambition d’aller beaucoup plus vers l’avant.


Timo Scheider (Audi ultra R8 LMS N°33) :Mattias (Ekström) était très rapide sur le mouillé dans la première qualification. Il était plus rapide de six dixièmes de seconde sur la seconde voiture. C’était très impressionnant. Tout se déroulait selon nos plans. Nous avons fait notre travail en qualification. A la fin, la question était de bénéficier d’un tour clair et nous n’avons pas eu de chance sur ce plan. Nous avons réussi le septième temps. Pour une course de 24 heures, on peut vivre avec.


Marcel Fässler (Audi Top Service R8 LMS N°98) :Il va sans dire que nous aurions aimé être mieux placés sur la grille. Mais ce n’était pas si facile aujourd’hui : le circuit a séché sur la fin et tout le monde a voulu reprendre la piste ce qui a entrainé beaucoup de trafic. Il était difficile de trouver un tour clair. Nous sommes en dixième position ce qui n’est pas dramatique. Je suis confiant car notre R8 LMS a tourné sans problème jusqu’à maintenant et nous formons un solide trio.


Andrea Piccini (Audi Top Service R8 LMS N°98) :Je pense que nous étions très bons dans toutes les conditions. Nous avons juste été malchanceux à la fin. Marcel (Fässler) a réalisé un très bon temps au début de la première session. La seconde session était également bonne. Dans la troisième, nous étions toujours parmi les cinq premiers. Mais le timing ne nous a pas réussi sur la fin. Nous n’avons pas réussi à enchainer deux tours clairs et n’avons pas pu de ce fait exploiter pleinement nos pneus. Notre position ne reflète pas notre potentiel. La voiture est bonne et l’équipe est solide. J’attends la course avec impatience.


Mike Rockenfeller (Audi Top Service R8 LMS N°98) :Notre voiture se comportait très bien dans les conditions changeantes à la fin de la troisième session. Nous avons été dans le groupe de tête pendant un bon moment, jusqu’à l’intervention du dernier drapeau rouge.  Sur la longue voie des stands de Spa-Francorchamps, il était difficile de décider exactement du bon moment pour reprendre la piste pour éviter le trafic, à  5 minutes et 30 secondes de la fin. Malheureusement, j’ai été légèrement ralenti, suffisamment pour ne pas progresser. C’est dommage car je crois que nous pouvions viser la pole position. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une course de 24 heures et nous sommes prêts tous les trois. Je crois que nous allons montrer samedi et dimanche que nous valons mieux que notre dixième place aux essais.


Marc Basseng (Audi Sport performance cars R8 LMS N°99) :Il était extrêmement intéressant aujourd’hui de voir qui a réalisé le meilleur temps dans des conditions difficiles dans les derniers tours. J’ai buté sur le trafic à Eau Rouge, je suis resté trop longtemps sur la partie humide de la piste et n’ai pas bien négocié le virage droite ce qui explique que je n’ai pu faire un meilleur temps. Je suis bien sûr un peu déçu mais je sais aussi que notre position de départ reste acceptable pour une course de 24 heures.


Christopher Haase (Audi Sport performance cars R8 LMS N°99) : Nous avions l’opportunité de nous battre pour la pole dans les trois sessions. Nous avons fait un mauvais choix dans la première session en optant pour des slicks, mais nous avons pu améliorer dans la seconde session malgré des conditions plus difficiles. Cela n’a pas été facile dans la dernière session alors qu’il fallait essayer d’obtenir un tour clair sur la piste séchante. Respect pour mon équipier Marc Basseng. Je pense que nous pouvons être satisfaits. P13 pour notre voiture et P10 la voiture sœur sont de bonnes positions de départ, après tout, pour une course longue de 24 heures.


Frank Stippler (Audi Sport performance cars R8 LMS N°99) :Pour résumer : j’ai accompli beaucoup de kilomètres en slicks sur le mouillé. Les qualifications ont été une loterie à la fin. Qui était sur la bonne piste et quand, comment était le trafic, à quelle température pouviez-vous faire monter les pneus ? Les dixième et 13eme positions ne sont pas mauvaises, même si nous aurions préféré être plus en avant.


Filipe Albuquerque (Audi ultra R8 LMS N°32) :J’ai malheureusement eu un accident alors que la piste séchait en fin de qualifications. J’étais en slicks dans mon deuxième tour  rapide. Il n’était pas facile de distinguer les parties humides de nuit. L’arrière de la voiture s’est dérobé alors que je freinais pour le premier virage exactement au même endroit qu’au tour précédent. La voiture a surviré et est partie en tête-à-queue sur la gauche. Le mur est plus prêt de la piste à cet endroit et j’ai fini dans les barrières.


Bert Longin (Audi ultra R8 LMS N°32) :Nous avions fait un bon travail avant l‘incident. Nous avions suivi notre plan de travail avec calme et concentration et avions une chance de nous qualifier dans les trois premiers. Un tel accident fait partie de la course. Cela peut toujours se produire.


Stéphane Ortelli (Audi ultra R8 LMS N°32) :En français on dit ‘C’est la vie’. Nous avons perdu une chance de mieux figurer sur la grille après l’accident de mon équipier Filipe Albuquerque. Ce n’est pas la fin du monde. Nous ne devons pas oublier que nous avons trouvé une bonne base pour la course. Je suis impatient que le départ soit donné et que je puisse conduire une des meilleures voitures sur un des plus beaux circuits au monde. Les premiers points sont attribués après six heures, ce qui laisse beaucoup de temps pour remonter.


Ernst Moser (Responsable  Audi Sport Team Phoenix) :La journée a été partagée. Nous étions toujours en tête dans les sessions sur le mouillé et à dix minutes de la fin, nous étions toujours dans le groupe de tête. Le drapeau rouge à la fin nous a rendu la vie difficile. A chaque fois que nous sommes sortis, nous avons buté sur le trafic. Et quand nous avons réussi à nous en sortir, une nouvelle neutralisation s’est produite. Nous sommes un peu déçus car la première ou deuxième ligne était possible. Mais la course est longue et nous verrons où nous nous situerons après quelques heures. Les qualifications sont vite oubliées.


Vincent Vosse (Responsable Audi Sport Team WRT) : Nous avons assisté à une bonne séance de qualifications, non pas pour notre équipe directement mais pour les spectateurs qui ont pu suivre avec beaucoup d’intérêt qui allait tirer son épingle du jeu à la fin. La grille s’est décidée dans le dernier tour. Nous allons désormais nous concentrer sur la préparation et utiliser la journée de vendredi pour tout régler le mieux possible pour la course de 24 heures.


La grille de départ à Spa
1 Martin/Leinders/Hennerici (BMW) 2m 24.488s
2 Goossens/Heylen/Soulet (Porsche) 2m 24.735s
3 Roda/Giammaria/Ruberti (Porsche) 2m 26.713s
4 Hayek/Kox/Merten (Lamborghini) 2m 26.807s
5 Westbrook/Menzel/Stursberg/Riegel (Porsche) 2m 26.952s
6 van Splunteren/Miller/Sougnez/de Crem (Porsche) 2m 27.195s
7 Ekström/Franchi/Scheider (Audi R8 LMS) 2m 27.842s
8 Gerber/Griffin/Cadei/Cioci (Ferrari) 2m 28.262s
9 Parisy/Vannelet/Haezebrouck/Vignall (Mercedes) 2m 28.355s
10 Fässler/Piccini/Rockenfeller (Audi R8 LMS) 2m 28.573s
...
13 Basseng/Haase/Stippler (Audi R8 LMS) 2m 29.250s
30 Dean/Brown/Herbert/Johansson (Audi R8 LMS) 2m 34.216s
35 Patterson/Bell/Cheever/Blundell (Audi R8 LMS) 2m 35.543s
43 Albuquerque/Longin/Ortelli (Audi R8 LMS) 2m 38.997s
52 Luyendyk/Li/Meins/Richard (Audi R8 LMS) 2m 44.720s


Les équipes Audi aux 24 Heures de Spa

La classique d’endurance belge a eu lieu pour la première fois en 1924. Presque aussi ancienne que les fameuses 24 Heures du Mans,  elle a la particularité d’être réservée aux voitures GT. Cette catégorie comprend l’Audi R8 LMS qui a enregistré près de 100 victoires depuis ses débuts en 2009 et est une des voitures ayant connu le plus de succès en GT3. Cela en fait une des prétendantes naturelles à la première place du classement général au sein d’un plateau qui compte 62 voitures représentant 13 marques différentes.

Audi Sport est officiellement représentée dans les Ardennes par les équipes Phoenix et WRT. L’écurie Phoenix de Ernst Moser a été intégrée dans le développement de l’Audi R8 LMS depuis le début et a remporté deux fois la catégorie GT3 aux 24 Heures du Nürburgring. Cette équipe expérimentée venant de l’Eifel a également gagné aux 24 Heures de Spa en 2007 avec une voiture GT1.

Spa constitue une course à domicile pour  l’équipe belge WRT, qui défend les couleurs d’Audi et qui est championne en ‘Belcar’, la série de courses d’endurance en Belgique.  Vincent Vosse, Team Manager de WRT, a gagné les 24 Heures de Spa en 2002 en tant que pilote. Pierre Dieudonné, un autre ancien vainqueur de Spa, travaille également pour WRT.

Trois anciens vainqueurs de la classique de 24 heures figurent aussi parmi les pilotes Audi : Stéphane Ortelli (Monaco) a gagné en 2003, Timo Scheider (Allemagne) en 2005 et Marcel Fässler (Suisse) en 2007. Marc Basseng (Allemagne) et Bert Longin (Belgique) ont également déjà connu les joies du podium à Spa.

Marcel Fässler (Suisse) et Mike Rockenfeller (Allemagne) ainsi qu’Andrea Piccini (Italie) partagent le volant de la R8 LMS N°98 d’Audi Sport Team Phoenix. Les trois Allemands Marc Basseng, Christopher Haase et Frank Stippler conduisent la N°99. Au sein de l’équipe Audi Sport Team WRT, la R8 LMS N°32 est confiée à Filipe Albuquerque (Portugal), Bert Longin (Belgique) et Stéphane Ortelli (Monaco). Les deux vedettes du DTM, Mattias Ekström (Suède) et Timo Scheider (Allemagne) partagent  la voiture sœur N°33 avec le spécialiste des courses d’endurance en Belgique, Greg Franchi.

Les douze pilotes Audi possèdent une grande expérience de l’Audi R8 LMS qui constitue depuis 2009 le troisième volet de l’implication d’Audi  en compétition, aux côtés du DTM et des sport prototypes.

Aux côtés des deux écuries officielles, l’écurie cliente anglo-américaine United Autosports s’appuie également sur l’Audi R8 LMS et aligne trois voitures avec le support du département client d’Audi Sport dans la catégorie Pro Am où des professionnels et des gentleman drivers se partagent le volant. L’équipe  United Autosports comprend des anciennes stars de la Formule 1, Mark Blundell (Grande Bretagne), Eddie Cheever (USA), Johnny Herbert (Grande Bretagne) et Stefan Johansson (Suède) ainsi que le Hollandais Arie Luyendyk, vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis.

 

Un communiqué Audi Sport



Cliquez pour agrandir l'image
Qualifications 24 Heures de Spa, deux Audi R8 LMS dans le top ten (AUDI)
Qualifications 24 Heures de Spa, deux Audi R8 LMS dans le top ten (AUDI)
  • Dans la même catégorie

  • Les premières 24 Heures de Pierre-Brice Mena, pilote Aston Martin HEXIS AMR

  • Pegasus Racing ne mollit pas à Imola

  • 6H00 d’Imola : une crevaison prive la FLM HOPE Racing de la victoire

  • Olivier Lombard remporte les 6H00 d’Imola et signe une 2ème victoire de rang avec Greaves Motorsport

  • 6 Heures d’Imola : Troisième place pour l’Audi R18 TDI à Imola

Plus de news »

Publicité