World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 21.07.11 | 23:00 WORLD-ENDURANCE.COM | 21.07.11 | 23:00


Vainqueur au Castellet et à Spa-Francorchamps, le team strasbourgeois Pegasus Racing a conforté sa position de leader du championnat Formula Le Mans aux 6 Heures d’Imola. Patrick Simon, Mirco Schultis et Julien Schell ont lutté jusqu’au bout pour la victoire, avant de se contenter de la 2ème place à la suite d’un changement de pilote imprévu.


Le circuit d’Imola est plus connu pour ses Grand Prix de F1 qu’en tant que fief de l’endurance. A l’image des 1000 km de Spa en mai dernier, l’épreuve Emilienne était pourtant inscrite au calendrier des deux championnats, Le Mans Series et Intercontinental Le Mans Cup. Les Peugeot et Audi officielles ont ainsi offert au public une revanche de leur duel des 24 Heures du Mans.

Les essais libres se déroulent alternativement sur piste sèche et humide, et au cumul des trois séances, la Formula Le Mans de Pegasus Racing obtient le meilleur temps de sa catégorie. En qualification, Patrick Simon décroche le 2ème chrono et une place à l’extérieur de la 12ème ligne sur la grille, juste à côté de la voiture de l’équipe JMB Racing. La lutte peut commencer ! Elle promet d’être intense car le plateau des « FLM » est remarquablement homogène cette saison. Avec 49 voitures sur un tracé de 4909 mètres, on s’attend aussi à de belles montées d’adrénaline au niveau de la gestion du trafic en piste !

L’Allemand Patrick Simon est chargé du départ et il prend tout de suite un excellent rythme pour mener les débats avec autorité pendant l’intégralité de son double relais. Son compatriote Mirco Schultis lui succède dans le baquet de la n°95. Il commet un tête à queue sans conséquence, mais au début de son deuxième relais, un léger contact avec une autre voiture l’incite à rentrer au stand pour vérification. Julien Schell repart alors plus tôt que prévu pour accomplir ses deux relais. Les écarts restent faibles et au terme de la 5ème heure, les quatre premiers sont groupés en à peine plus d’une minute ! Mais Mirco doit remonter dans la voiture en fin de course pour compléter son temps de roulage et marquer des points au championnat. A l’arrivée, Pegasus Racing ne concède qu’une quarantaine de secondes par rapport aux vainqueur.

« Nous étions très performants à Imola, mais les différents teams sont très proches et il ne nous a pas manqué grand-chose pour l’emporter à nouveau. Nous étions en mesure de boucler des relais d’une heure pile, mais les circonstances nous ont contraints à effectuer un changement de pilote supplémentaire qui a duré une cinquantaine de secondes de plus qu’un arrêt normal. Cette deuxième place est tout de même une bonne affaire dans l’optique du championnat car nous avons creusé l’écart en Italie. Depuis le début de la saison, notre voiture n’a pas rencontré le moindre ennui technique, ce qui prouve la qualité de sa préparation. Il faudra continuer à être fiable à Silverstone et à Estoril pour décrocher le titre. »

La saison se poursuivra les 10 et 11 septembre par un de ses rendez-vous traditionnels sur le circuit britannique de Silverstone.

Classement provisoire Le Mans Series / Formula Le Mans
1. Pegasus Racing 43 pts; 2. Genoa Racing 35 pts; 3. JMB Racing 34 pts; 4. Neil Garner Motorsport 23 pts, etc...



Pegasus Racing, www.pegasusracing.fr : une décennie sur les circuits...
2010 : première participation aux 24 Heures du Mans, 8ème Le Mans Series (Courage-AER LC75, 1 podium en LMP2, 1 victoire au Michelin Green X Challenge)
2009 : 10ème Le Mans Series (Courage-AER LC75 LMP2) et vice-champion du Challenge Endurance Moderne VdeV (Ligier-Honda JS51)
2008 : champion du Challenge Endurance Moderne Proto (Ligier-Honda JS49), 7 podiums dont 3 victoires, vainqueur 100 Miles d’Hockenheim (Sports Car Challenge)
2007 : 4ème de la Peugeot 207 Spider Cup (2 victoires)
2006 : champion et 3ème du Challenge Endurance Moderne Proto catégorie CN (Norma-Honda), 3ème du Challenge Sprint Proto
2005 : 2ème du Challenge Endurance Moderne Proto, 2ème de la Coupe de France de Formule Ford
2003 : 3ème du championnat de France de Formule Ford, Partenariat avec le constructeur MYGALE (développement du châssis SJ2003)
2002 : Champion de France de Formule Ford (4 victoires, 5 poles et 9 podiums sur 9 courses)
2001 : Champion d’Allemagne en Formule Ford, 3ème au championnat de France de Formule Ford
2000 : Vice champion Promotion de Formule Ford, Vainqueur de l’Euro-Asia Cup à Sentul (Indonésie)



Romane Didier / future racing commm





Cliquez pour agrandir l'image
Pegasus Racing ne mollit pas à Imola (D.R.)
Pegasus Racing ne mollit pas à Imola (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité