World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 09.06.11 | 13:44 • Mis à jour le 13.06.11 | 11:26 WORLD-ENDURANCE.COM | 09.06.11 | 13:44 • Mis à jour le 13.06.11 | 11:26


Ingolstadt/Le Mans, 8 juin 2011 – Exactement 183 jours après ses débuts à Ingolstadt, la nouvelle Audi R18 TDI affronte un grand challenge : quand les feux de la grille de départ des 24 Heures du Mans passeront au vert samedi 11 juin à 15h00, Audi aura l’opportunité de remporter une dixième victoire dans la plus importante course d’endurance au monde.


Au cours des douze dernières années, Audi a remporté les 24 Heures du Mans à neuf reprises dans des éditions où la concurrence était très relevée. Les succès de la marque aux quatre anneaux ont successivement été accompagnés d’innovations technologiques. En 2011, Audi avait associé l’injection directe avec la suralimentation. La technologie TFSI, qui a rendu l’Audi R8 quasiment imbattable, joue aujourd’hui un rôle majeur dans la production de moteurs de plus petites cylindrées. En 2006, Audi a signé le premier succès d’une voiture à moteur diesel au Mans. L’année dernière, quand la marque a remporté un triplé et battu le record de distance qui existait depuis 39 ans, des turbocompresseurs avec turbine à géométrie variable (VTG) étaient utilisés. 

 

L’Audi R18 TDI est une nouvelle voiture apportant des innovations, depuis son moteur compact 3,7 litres V6 TDI avec un simple turbo VTG, aux phares entièrement LED en passant par son design ultraléger qui sera visuellement évident dans l’édition 2011 du Mans. Les trois voitures alignées par Audi Sport Team Joest comportent beaucoup de fibre de carbone pure. La fibre de carbone en plastique renforcée (CFRP) est considérée comme un matériau important pour la production à venir de véhicules électriques. Dès les années 80 et 90, Audi a commencé à utiliser en sport automobile ce matériau extrêmement léger et résistant.

 

Malgré la réduction de puissance due aux moteurs de plus petite cylindrée avec turbo prescrits pour 2011, l’Audi R18 TDI atteint, grâce à son aérodynamisme, la même vitesse maxi au Mans que son modèle précédent, la R15 TDI.

Les temps réalisés sur le circuit de 13,629 kilomètres durant la Journée Test début mai étaient déjà impressionnants. Selon les prévisions des ingénieurs d’Audi Sport, la nouvelle voiture LMP1 devrait avoir encore progressé en vitesse et en constance.

 

6 000 kilomètres sans aucun problème

 

Durant les derniers tests qui ont suivi les débuts en course de la R18 TDI aux 1000 km de Spa-Francorchamps, l’équipe s’est concentrée à Monza et au Castellet sur la fiabilité et sur des performances aussi constantes que possible. En préparation du Mans, la voiture a couvert une distance de 6 000 kilomètres soit près de 600 de plus que lors de la victoire l’an dernier. La R18 TDI a effectué ces tests sans aucun problème et en affinant les réglages, a accompli un nouveau pas en avant qui pourrait s’avérer très important.

 

Après la course de Spa Francorchamps, les trois voitures portant les numéros de châssis R18-104 (Timo Bernhard/Romain Dumas/Mike Rockenfeller), R18-106 (Marcel Fässler/André Lotterer/Benoît Tréluyer) et R18-105 (Dindo Capello/Tom Kristensen/Allan McNish) ont été entièrement démontées chez Audi Sport à Ingolstadt et réassemblées avec le plus grand soin, le moindre petit détail pouvant ruiner le travail de toute une année. 

 

De Spielberg au Mans

 

Les trois Audi R18 TDI sont déjà arrivées au Mans pour être présentées aux commissaires des vérifications techniques qui débutent lundi après-midi à 16h20, place des Jacobins. Arrivant directement de Spielberg où elle disputait une course DTM, et où étaient notamment présents le dirigeant d’Audi Motorsport, Dr. Wolfgang Ullrich, ainsi que Mike Rockenfeller, un des trois pilotes vainqueur au Mans l’an dernier, l’équipe Audi sera l’avant-dernière à être inspectée.

 

Les trois voitures entreront en action pour la première fois mercredi après midi à 16h00. La première séance de qualification est programmée le même jour dans la soirée. La grille de départ sera déterminée jeudi soir, à minuit. Le départ de la course sera donné samedi à 15h00.

 

Pour sa dixième participation au Mans avec engagement de l’usine, Audi reçoit le soutien de solides partenaires : les rôles de Alpinestars, Bosch, Castrol EDGE, MAHLE, Michelin, O.Z. et TAG Heuer dépassent largement ceux de classiques sponsors. La plupart apportent un soutien technique à Audi Sport depuis de nombreuses années. Bosch, par exemple, fournit de nombreux composants pour le moteur et l’électronique et Michelin est un partenaire éprouvé. Comme Audi, ces deux entreprises utilisent la course du Mans pour le transfert de technologie qu’elle permet depuis la compétition vers la production de série.

 

Avant la course, les spectateurs présents pourront de nouveau avoir un aperçu du futur de l’automobile et des 24 Heures du Mans. Faisant partie du programme baptisé “Le Mans vers le futur” l’Audi e-tron Spyder et l’Audi Q5 hybride seront présentées comme deux exemples de la future électrification des trains roulants vers laquelle se dirige Audi.

 

En outre, la veille de la course, Audi présentera une nouvelle voiture de sport particulièrement excitante : la R8 GT Spyder qui illustre la technologie d’allègement “ultra lightweight” sur de nombreux points.

 

La mention “Audi ultra lightweight technology” sera affichée le long du circuit. Audi attend 1 200 invités, un nombre plus grand que jamais, pour le weekend de la course. Dans le cadre de cette opération, un nouveau point d’accueil a été installé dans la zone freinage, après la ligne de départ et d’arrivée, d’où les invités pourront profiter d’une vue inédite sur le circuit. Les organisateurs attendent un total de 250 000 spectateurs sur place. Des millions de fans à travers le monde suivront la “course de l’année” sur leurs écrans de télévision.

 

Déclarations avant les 24 Heures du Mans

 

Dr. Wolfgang Ullrich (Dirigeant Audi Motorsport) :Le Mans représente un challenge complètement nouveau chaque année et une course totalement différente à chaque fois. Cela s’applique particulièrement pour 2011 en raison du nouveau règlement. La réduction de cylindrée des moteurs mène à de nouvelles exigences techniques parfaitement en phase avec une motivation centrale dans notre engagement en sport automobile : éprouver de nouvelles technologies qui pourront à l’avenir profiter aux clients de véhicules Audi. De plus, Le Mans est une des courses les plus importantes au monde. Le fait de couvrir en un seul week-end et avec la même voiture quasiment la même distance qu’une Formule 1 sur une saison entière rend cet événement très spécial. Les neuf victoires Audi depuis 2000 n’ont pas été obtenues par chance. Malgré une préparation optimale, il n’y a pas de garantie de gagner en sport en général et au Mans en particulier. Notre objectif est d’enlever une dixième victoire au Mans avec l’innovante R18 TDI. Avant le départ, nous aurons fait tout notre possible pour nous donner les moyens d’y parvenir.

 

Ralf Jüttner (Directeur Technique Audi Sport Team Joest) : “La R18 TDI marque un grand pas en avant. Tout le développement de cet ambitieux concept a été fait sous une immense pression de temps. De plus, Audi Sport Team Joest a augmenté le nombre de ses salariés. Toute l’équipe est restée très proche, a été loin de chez elle au cours des derniers mois et a traversé une période exigeante. Tandis que nous accomplissions récemment des tests au Castellet, une autre partie de l’équipe réalisait également un important travail en produisant des pièces à Ingolstadt. Désormais, tout le monde attend le départ de la course avec impatience. Ensemble, nous sommes arrivés au stade qu’on peut souhaiter avant une course de 24 heures. Nous revenons avec la même équipe de pilotes solides que l’an dernier. Nous savons que nous pouvons nous appuyer sur eux. Nous savons aussi ce que nous pouvons attendre de la R18 TDI. Lors des essais préliminaires, nous avons vu qu’elle répond aux critères avec lesquels elle a été développée. Mais il n’y a aucune raison de ne pas rester prudent. Nous sommes engagés dans une rude bataille. Ma prévision personnelle est que toute voiture qui s’arrêtera dans les stands quelques minutes de plus pour de simples arrêts ravitaillements ne sera probablement plus en situation de viser la victoire.

 

Timo Bernhard (30/D), Audi R18 TDI N°1 (Audi Sport Team Joest)

 

•           A remporté sa première victoire au Mans l’an dernier
•           Dispute la classique mancelle pour la troisième fois avec Audi

 

Nous courons pour la première fois au Mans avec la voiture N°1. L’année dernière, nous étions plutôt des outsiders. Cette année, l’attention sera sur nous et nous serons une équipe à battre. Et c’est exactement ce que nous voulions devenir ! J’ai accompli ma première course de 24 heures il y a dix ans, au Nürburgring. Mais malgré toute l’expérience acquise, le jeu repart de zéro à chaque fois. Je m’attends cette année à une compétition très serrée entre Audi et Peugeot. Dans cette course de 24 heures, la plus petite faute peut devenir cruciale. Je suis soutenu par une équipe très forte avec Audi Sport et le Team Joest. Jusqu’à la dernière minute, avec mes équipiers, nous avons continué à travailler pour tout optimiser et ajuster. Nous avons également eu la journée tests préliminaires qui n’existait plus les deux dernières années. Nous prendrons le départ de la plus importante course de l’année en étant minutieusement préparés.

 

 

Romain Dumas (33/F), Audi R18 TDI N°1

 

•           Comme Timo Bernhard, il a gagné l’an dernier au Mans à l’occasion de sa troisième participation avec Audi
•           Premier Français à gagner au Mans depuis 1999, il a bénéficié d’une attention particulière de la part de ses compatriotes

 

Je me rends au Mans avec une bonne impression. Tous nos tests se sont bien déroulés. Depuis la course de Spa, nous avons encore amélioré le set-up de la R18 TDI. Désormais, la voiture est même encore un peu plus facile à conduire. Nous aimerions beaucoup apporter à Audi une nouvelle victoire. J’aurais continué à faire du sport jusqu’à la semaine de la course. Mais j’ai accompli ma plus importante préparation physique pour cette dure semaine de course en disputant le Marathon de Paris, en avril. Au Mans, nous allons retrouver les mêmes adversaires qu’au cours des années précédentes. Comme nous, ils prendront le départ de la course avec une nouvelle voiture. La course sera dure. La devise pour samedi et dimanche sera : reste sur la piste et ne commet pas la moindre erreur.

 

Mike Rockenfeller (27/D), Audi R18 TDI N°1

 

•           S’est rendu directement au Mans après la course DTM de Spielberg
•           Comme Marcel Fässler, il dispute deux courses de 24 Heures en deux semaines, au Mans puis au Nürburgring
•           Participe avec Audi à son sixième weekend de course consécutif

 

Il est bien sûr très plaisant de courir au Mans avec la voiture N°1 mais cela fait une différence relativement faible par rapport aux précédentes participations. Il est vrai qu’il n’y a plus la pression de gagner une première fois au Mans. Mais cela ne change rien en regard du niveau de nos adversaires en 2011.  Je suis impatient de voir à quel point la compétition sera serrée cette année. L’équipe Audi avec ses neuf pilotes est très équilibrée, et nos adversaires nous livrerons une forte opposition. Je suis très excité à l’idée de courir les 24 Heures. Nous sommes bien préparés. Le moment le plus important est toujours quand le soleil se lève le dimanche matin. Si vous avez passé la nuit sans problème et que vous êtes en bonne position à ce moment précis, cela veut dire que vous êtes parti pour une fin de course passionnante.

 

Marcel Fässler (34/CH), Audi R18 TDI N°2

 

•           Dispute trois courses de 24 heures pour Audi cette année, au Mans, au Nürburgring et à Spa-Francorchamps
•           Partagera après Le Mans le cockpit avec Timo Bernhard pour les courses restantes en ILMC

 

Le Mans sera encore formidable cette année. Lors de nos derniers tests, deux semaines avant la course, nous avons encore fait un pas en avant. Comparé à l’an dernier, il y a plusieurs différences majeures. Outre le fait que la R18 TDI est une nouvelle voiture, nous avons pu la conduire pour la première fois au Mans à l’occasion des essais préliminaires en avril. J’ai personnellement accompli un nombre important de kilomètres au volant de la R18 TDI, aussi. Je pense que cette année, il sera encore plus important d’être rapide sans commettre la moindre erreur. Comparé à l’an dernier, pour nous, dans la voiture N°2, il n’y qu’une progression possible. Durant la semaine du mans qui est très chargée, il faut faire un bon travail pour savoir bien gérer son énergie.

 

André Lotterer (30/D), Audi R18 TDI N°2

 

•           Court au Mans pour la troisième fois
•           A passé du temps avant la course dans le sud de la France et en Belgique

 

Pour Le Mans, je me suis préparé d’une façon particulière cette année. Après avoir remporté une victoire en Formula Nippon, j’ai décidé de ne plus courir au Japon durant le week-end précédant Le Mans. J’ai concentré toute mon énergie pour réussir avec Audi. Après nos tests, j’ai passé du temps dans le sud de la France avec mon équipier Benoît Tréluyer. J’ai ensuite profité de la nature en Belgique en faisant du vélo pour recharger mes batteries. Sportivement et techniquement, nous venons au Mans bien préparés. La voiture est rapide et nous avons appris beaucoup en avril lors des tests au Mans puis lors des essais suivants. De plus, mes deux équipiers vont courir avec le même insert de siège ce qui sera utile lors des arrêts au stand.

 

Benoît Tréluyer (34/F), Audi R18 TDI N°2

 

•           Est originaire d’Alençon, à 50 kilomètres du Mans
•           Comme André Lotterer, court pour la seconde fois avec Audi au Mans

 

Nous arrivons au Mans parfaitement préparés. Nos tests se sont bien déroulés et nous prendrons le départ de la course avec un bon feeling. La R18 TDI nous est devenue familière. Extérieurement, la différence visible est que la voiture est fermée. Mais le plus gros changement est qu’elle est plus facile à conduire. C’est un avantage majeur pour une course d’endurance. Je suis confiant. L’an dernier nous étions nouveaux et apprenions au sein de l’équipe. Ce serait formidable si nous pouvions améliorer notre classement d’une position cette année.

 

Dindo Capello (46/I), Audi R15 TDI N°3

 

•           A remporté trois fois les 24 Heures du Mans
•           Fête son 47eme anniversaire cinq jours avant la course

 

 “Le niveau d’excitation avant le départ de la plus grande course de l’année monte progressivement. Lors des derniers tests, nous avons réussi à accomplir un nouveau pas en avant avec l’Audi R18 TDI. On s’en rend compte immédiatement. La voiture est plus facile à conduire à des vitesses élevées constantes. Je me suis accordé le temps de me détendre avant la semaine du Mans et c’est pourquoi j’ai décidé de ne pas disputer la course du Championnat d’Italie GT à Misano avec l’Audi R8 LMS.

 

Tom Kristensen (43/DK), Audi R18 TDI N°3

 

•           Avec huit victoires en seulement 14 éditions, il reste le recordman de succès au Mans, depuis la création de la course en 1923
•           Dispute Le Mans aux côtés de Dindo Capello et Allan McNish pour la sixième fois consécutive

 

Chaque année, Le Mans est la course la plus importante du calendrier et chaque année l’objectif est le même pour Audi : viser la victoire. Avec la nouvelle Audi R18 TDI, cette nouvelle édition promet d'être passionnante. Durant chaque semaine où nous l’avons conduite, nous avons été en mesure de l’améliorer. Les tests se sont très bien déroulés ce qui donne une bonne impression avant la course. Audi Sport a réalisé un travail fantastique. Désormais c’est à l’équipe et à nous les pilotes d’exploiter ce potentiel en course. L’an dernier, une petite incompréhension nous a écartés de la lutte pour la victoire. Cette année, nous espérons réaliser un sans faute. Nous sommes prêts à tout donner.

 

Allan McNish (41/GB), Audi R18 TDI N°3

 

•           A remporté sa première victoire au Mans il y a 13 ans
•           Dispute sa trentième saison de compétition cette année (courses de kart comprises)

 

Cette année, la course sera encore plus difficile pour plusieurs raisons. Durant les essais préliminaires, cinq voitures se tenaient en une seconde, sur un circuit de 13,6 kilomètres ! Je pense que la cadence des Audi et des Peugeot sera très similaire des essais et à la course. Cela signifie que nous devrons gérer nos arrêts au stand de façon sûre et très précise et que nous aurons besoin d’une bonne stratégie en course. Les temps au tour sont cruciaux mais l’efficience dans l’utilisation des pneus et du carburant l’est également. Depuis novembre, nous nous sommes concentrés sur les performances autant que la fiabilité. Aux essais préliminaires du Mans, nous étions premier et deuxième et nous avons fini troisième de notre première course à Spa. Nous avons achevé toute notre préparation et sommes totalement concentrés sur la course.

 

 

ILMC LMP1 classement constructeurs après 2 des 7 manches:
1 Peugeot : 55 points; 2 Audi : 38 points.

 

 

ILMC LMP1 classements équipes après 2 des 7 manches:
1 Peugeot Sport Total, 27 points; 2 Audi Sport Team Joest, 19 points; 3 Team ORECA Matmut, 18 points, 4 Rebellion Racing, 12 points.

 

 

Un communiqué Audi



  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 2/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 3/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 4/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 5/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 6/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 7/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 8/8 » Voir 24H00 du Mans...


  • Cliquez pour agrandir l'image
    L’équipe Audi prête pour la course de l’année (Esprit-Racing)
    L’équipe Audi prête pour la course de l’année (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Le Japon à l’honneur aux 24 Heures du Mans 2011

    • Coup d'envoi des 7 jours du Mans pour le Team Peugeot !

    • Début du compte à rebours pour le Team Pescarolo Autovision aux 24 Heures du Mans !

    • Soheil Ayari: fêter cette 10ème participation aux 24 Heures du Mans... !

    • ILMC 2011: La saison s'emballe

    Plus de news »

    Publicité