World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 20.03.11 | 09:20 WORLD-ENDURANCE.COM | 20.03.11 | 09:20


Avec la Peugeot n°8 troisième et la n°7 huitième, les deux voitures du Team Peugeot Total sont venues à bout de cette exigeante édition des 12 Heures de Sebring. Toute l’équipe a ainsi pu continuer sa préparation pour les prochaines 24 Heures du Mans, en affichant à la fois un bon niveau de performance, avec notamment une pole position en poche, et une fiabilité déjà au rendez-vous.


En tête au départ
Samedi matin, face à un public surchauffé par l’ambiance des grands jours à Sebring, les deux Peugeot 908 animaient le début de course. À bord de la n°8, Franck Montagny, parti depuis la pole position, virait en tête tandis que Marc Gené sur la n°7, troisième sur la grille, ne tardait pas à passer deuxième. Si les deux Peugeot officielles apparaissaient alors comme les plus rapides en piste, les nombreuses neutralisations de course empêchaient de creuser le moindre écart.

Les chances de victoire s’envolaient pour la n°7, lorsque Marc Gené et Dindo Capello, alors en lutte pour la deuxième position, se touchaient lors d’un restart, peu avant le cap des cinq heures de course. Contraint de rentrer au box technique pour changer le demi-train avant gauche et l’embrayage, l’équipage Marc Gené, Anthony Davidson et Alexander Wurz perdait une vingtaine de tours dans l’opération.
« J’étais à la hauteur de Dindo Capello » analysait Marc Gené. « J’ai freiné assez tard, nous nous sommes retrouvés à deux de front à l’amorce du virage et nous nous sommes touchés. C’est vraiment dommage, car notre voiture se comportait très bien. »


Une formidable séance de travail !
La victoire se jouait alors entre la Peugeot n°8, de Franck Montagny, Stéphane Sarrazin et Pedro Lamy, la Peugeot 908 HDi FAP du Team Oreca (Lapierre - Duval - Panis) et la Honda ARX n°01 (Pagenaud - Brabham - Franchitti). Les trois voitures pointaient inlassablement dans le même tour. Le classement évoluait au rythme des passages par les stands et des interventions de la voiture de sécurité.


Le changement du capot avant (persienne cassée), après un peu plus de neuf heures de course, coûtait quelques précieuses secondes à la Peugeot n°8. Dernier pilote à s’installer à bord de cette toute nouvelle voiture, Franck Montagny terminait très fort et franchissait la ligne d’arrivée à la 3e place, dans le même tour que le vainqueur, la Peugeot 908 HDi FAP du Team Oreca. « J’ai poussé fort à la fin, pour essayer de ravir la deuxième place. Nous terminons à six secondes seulement du deuxième… » lâchait Franck après l’arrivée. « La voiture a tenu bon et a bien fonctionné pendant 12 heures. Si nous ne nous imposons pas aujourd’hui, c’est dû uniquement à des faits de course.»

« Plus que le résultat en lui-même, nous sommes vraiment satisfaits de compter nos deux voitures à l’arrivée », analysait Olivier Quesnel, directeur de Peugeot Sport. « Nous n’avons pas rencontré de problème technique, ce qui est une grande satisfaction pour la première course de cette nouvelle voiture.

Nos équipages ont été performants, les machines ont été fiables et tout le Team Peugeot Total a parfaitement bien réagi face à toutes les différentes situations rencontrées pendant 12 heures de course. Nous sommes venus ici pour préparer Le Mans, nous avons réalisé notre mission. Nous marquons également d’importants points en ILMC et nous sommes en tête du classement constructeurs. Nous tenons à féliciter chaleureusement le Team Oreca, qui s’est imposé avec la Peugeot 908 HDi FAP. Ils ont fait un sans-faute et prouvé une nouvelle fois l’efficacité et la fiabilité de cette auto. C’est une Peugeot qui gagne aujourd’hui.
»

Pour Bruno Famin, directeur technique de Peugeot Sport, cette course est encourageante en vue des 24 Heures du Mans. « Nous avons exploré beaucoup de choses durant toute cette semaine, et nous avons emmagasiné d’importantes informations pendant la course. Il faisait chaud, le trafic était intense et la piste piégeuse. Nous avons essayé différents types de gommes en fonction des conditions et divers set-up. Nous avons affiché un potentiel intéressant et un niveau de fiabilité au-delà de nos espérances. C’est une belle récompense pour toute l’équipe de voir les deux voitures franchir la ligne d’arrivée. Toutes ces données vont nous servir en juin. »


Cette préparation se poursuivra le 24 avril, avec la journée test des 24 Heures du Mans, où la Peugeot 908 foulera pour la première fois ce tracé si spécifique, de plus de 13 kilomètres.


Positions Intercontinental Le Mans Cup :

Constructeurs :
1. Peugeot, 27 points
2. Audi, 17 points

Teams :
1. Team Oreca Matmut, 15 points
2. Team Peugeot Total, 12 points
3. Audi Sport Team Joest, 9 points
4. Rebellion Racing, 6 points



Prochaine course ILMC (2/7) : 6 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique) – 8 mai 2011


Un communiqué www.peugeot-sport.com



Cliquez pour agrandir l'image
ILMC, 12 Heures de Sebring, 12 Heures riches en enseignements (Peugeot Sport)
ILMC, 12 Heures de Sebring, 12 Heures riches en enseignements (Peugeot Sport)
  • Dans la même catégorie

  • ILMC, 12H00 de Sebring, Victoires pour la Peugeot-Oreca et les BMW officielles

  • ILMC, 12 Heures de Sebring, Qualifications : Première Pole Pour la Peugeot 908

  • 12 Heures de Sebring, Pole Position pour Peugeot

  • 55 voitures à la Journée Test des 24 Heures du Mans

  • Pierre-Brice Mena, l’Aston Martin et HEXIS AMR à nouveau réunis… en version endurance !

Plus de news »

Publicité