World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 04.05.11 | 13:33 WORLD-ENDURANCE.COM | 04.05.11 | 13:33


…Et du sprint à l’endurance, avec la même exigence: se battre pour la victoire ! A Monza, pour la première course de longue haleine de l’histoire d’HEXIS AMR, une de ses deux Aston Martin a longtemps mené la course, et la deuxième entrevoyait le podium à dix minutes de la fin…


Dans les deux cas, un problème technique a mis fin à la démonstration mais il est clair que l’équipe française leader du championnat du Monde FIA GT1 n’est pas venue en Blancpain Endurance Series pour faire de la figuration. Elle entame à présent un périple de trois semaines qui la verra sillonner l’Europe, de sa base Nîmoise vers le Portugal puis l’Allemagne pour deux manches mondiales avant d’enchaîner la deuxième épreuve d’endurance de la saison en Espagne à Navarra !

Monza: HEXIS AMR découvre l’endurance aux avant-postes
Aux qualifications de la manche inaugurale de la toute nouvelle Blancpain Endurance Series, l’Aston Martin DBRS9 de l’équipage composé du Suisse Henri Moser et des Français Fred Makowiecki et Gilles Vannelet décroche le 3ème temps. Le Lavallois installé dans le Calvados Yann Clairay, associé au Charentais étudiant à Bordeaux Pierre-Brice Mena et au Francilien Julien Rodrigues est 5ème sur la grille. Dès le 5ème tour, Yann Clairay s’installe en tête d’un peloton de 32 voitures. Il n’en sera délogé qu’au 22ème passage, suite à une attaque de Stéphane Ortelli. Mais l’Audi de l’ancien vainqueur des 24 Heures du Mans crève un pneu et l’Aston Martin n°3 reprend la tête avant un premier ravitaillement magnifiquement exécuté par l’équipe HEXIS AMR. Une fois la valse des arrêts au stand achevée, Pierre-Brice Mena retrouve le commandement, avec une avance qui culminera à 25 secondes. Hélas, alors qu’il se prépare à passer le témoin à Julien Rodrigues, Pierre-Brice aperçoit des alertes au tableau de bord qui finissent par le contraindre à s’arrêter avec une fuite d’huile provenant du radiateur. C’est la fin des espoirs de victoire du trio tricolore après 1h45 de course.

L’Aston Martin n°4 tient son rang dans le Top 10 aux mains d’Henri Moser puis de Gilles Vannelet pendant les deux premiers tiers de l’épreuve. Les ennuis qui frappent plusieurs concurrents de pointe la placent parmi les prétendantes à un podium très convoité dans la dernière heure. Fred Makowiecki hausse alors le ton et parvient à la hisser en troisième position au 69ème des 94 tours de course. Une lutte sans merci s’engage avec la Porsche des futurs vainqueurs, une Ferrari, une Audi et une Ford GT. Hélas, la n°4 ne boucle pas son 89ème tour. Mako est sorti dans la Parabolique, victime de ses freins.

Philippe Dumas, team-manager, nous confie ses conclusions après cette course endiablée:
« Nous avons fait un gros travail cet hiver sur les GT3 pour les remettre totalement à neuf et les adapter à l’endurance. Le règlement laisse peu de libertés mais nous avons mis l’accent sur une foule de détails notamment au niveau de la position de conduite. Vu le nombre de choses qui restent à améliorer, je suis plutôt satisfait du déroulement de ce premier week-end dans une discipline très exigeante. Le résultat n’est pas là mais les voitures sont 100% fiables, à part ce souci de radiateur d’huile qui est récurrent sur ces autos, et pour lequel AMR doit vite trouver une solution. En ce qui concerne le problème qui a causé la sortie de route de Mako, nous savions que Monza allait être difficile pour les freins. La solution testée aux essais libres n’a pas donné satisfaction, et finalement, les deux voitures sont parties avec des plaquettes différentes. L’option retenue sur celle de Yann, Pierre-Brice et Julien s’est révélée être la meilleure. Je suis content de la performance et de nos six pilotes qui nous ont bien écoutés et se sont bien entendus. On a su se professionnaliser comme en GT1, et les deux « capitaines de route » Fred et Yann ont été exemplaires dans la voiture et en dehors. Il faut continuer à travailler le set-up, peaufiner les changements de roues mais le point critique est le refueling. Le troisième arrêt de la n°4 s’est éternisé à cause d’un problème de tour de ravitaillement. Nous pouvons gagner du temps « gratuitement » dans les stands. Globalement, il faut être positif, car nous sommes passés à deux doigts du podium après de bonnes qualifs et de très bons temps en course. »

L’Europe en long en large et en travers !

Voici une présentation des trois prochains week-ends de course de l’équipe HEXIS AMR qui n’aura guère le temps de souffler en ce joli mois de mai:

3ème manche du Championnat du Monde FIA GT1 à Portimao / Algarve (7/8 mai):
HEXIS AMR aborde enfin un circuit où elle pourra exploiter les enseignements de la saison dernière. Le tracé d’Abou Dabi avait en effet été modifié entre 2010 et 2011, et l’équipe n’avait couru à Zolder qu’en GT3. L’Aston Martin apprécie modestement les revêtements bosselés mais HEXIS AMR avait ramené une bonne 6ème place du Portugal l’an passé. Il faudra toutefois composer avec un lest de 25 kg pour la DB9 n° 3 de Clivio Piccione – Stef Dusseldorp, actuels deuxièmes du Mondial et de 10 kg pour la n°4 des pilotes classés troisièmes Christian Hohenadel – Andrea Piccini.

4ème manche du Championnat du Monde FIA GT1 au Sachsenring (14/15 mai):
A l’extrême Sud-Est de l’Allemagne, HEXIS AMR pourra s’appuyer sur l’expérience d’une manche de l’ADAC GT Masters (championnat GT3 allemand) où l’équipe avait remporté la victoire en 2008 grâce à Frédéric Makowiecki et Christian Hohenadel.

2ème manche de la GT3 Pro Cup – Blancpain Edurance Series à Navarra (21/22 mai):
à l’inverse du Sachsenring, HEXIS AMR engage ses Aston Martin DBRS9 GT3 sur un circuit qu’elle connaît sous l’angle du GT1. La deuxième marche du podium de la 8ème manche du championnat du Monde avait récompensé Fred Mako et Yann Clairay en 2010, ce dernier étant cette année intégré à l’effectif « endurance » du team. « Navarra sera à nouveau une grande séance de test pour l’équipe qui dispute sa première saison en endurance » confie Philippe Dumas « notre objectif est de voir nos deux voitures terminer les trois heures de course. »
Le site du Team: www.hexis-amr.com

Romane Didier / Future racing



Cliquez pour agrandir l'image
De l’endurance au sprint (Antonin Grenier)
De l’endurance au sprint (Antonin Grenier)
  • Dans la même catégorie

  • Six heures de Spa : position de leader à défendre pour Pescarolo Team Autovision

  • ILMC (2/7) 1000 km de SPA : 5-7 mai Dernière Ligne Droite

  • 1000 Km de Spa-Francorchamps, Peugeot et Audi têtes d’une affiche royale

  • Dunlop lance la 3ème édition du concours de design Dunlop

  • Une belle préparation des 24 Heures du Mans pour Soheil AYARI !

Plus de news »

Publicité