World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 25.05.11 | 21:26 WORLD-ENDURANCE.COM | 25.05.11 | 21:26


Suite à leur très belle performance au Bol d’Or en avril dernier, Etienne Masson et le Team National Motos a finalement pu participer à la deuxième manche du Championnat du Monde d’Endurance à Albacete, en Espagne. Essai transformé ? Quasiment ! Il s’en est fallu de peu…


L’équipe est arrivée mercredi soir à Albacete en Castille, 170 km à l’est de Valencia. Les essais libres ont débuté vendredi matin. Les trois pilotes, Etienne, Lucas de Carolis et Emeric Jonchière, sont dès lors à peu près dans les mêmes chronos.
Ils sont dans le coup et se classent à une encourageante sixième place pour ces premiers essais. L’après-midi ont lieu les premières qualifications et Etienne s’élance pour sa séance. Mais il commet une erreur au début de celle-ci, l’empêchant d’effectuer un chrono probant. Il est quinzième et l’équipe est provisoirement qualifiée dixième au cumul des temps. La chute d’Etienne l’a pas mal secoué et, s’il n’a pas perdu connaissance, il a tout de même besoin de deux à trois heures pour retrouver ses esprits. De plus il a mal au dos et ne peut plus bouger. Il passe un long moment avec le kiné/osthéo. de l’équipe qui lui dira ensuite « que tout avait bougé ! ». Les essais de nuit sont donc, pour Etienne, un très bon moyen de vérifier que tout va mieux.

Samedi matin pour sa deuxième séance qualif, Etienne confirme qu’il a retrouvé sa forme. Il améliore son chrono en 1’33’1 et pensait même pouvoir faire mieux. Avec les temps de ses co-équipiers, la Honda #55 du National Motos est huitième sur la grille de départ.

L’après-midi ce sont 45 minutes consacrées au warm’up. C’est la première fois que la chaleur est aussi intense depuis le début de la compétition. Bon nombre de pilote, y compris les meilleurs, partent à la faute et chutent. C’est presque une hécatombe ! Lucas fait partie de ceux-ci et se blesse au talon. Etienne et Emeric se voient devoir faire la course tous les deux…

C’est Emeric qui prend le départ à 18h. C’est parti pour une course d’endurance version sprint !
8h de course ça passe vite et dans un premier temps les pilotes cravachent pour remonter au classement, car il y a eu des soucis lors du premier relai. En effet, en roulant Lucas se rend compte que sa blessure « tient » et ne le fait pas tellement souffrir.
L’équipe grignote place après place pour arriver jusqu’à la septième. Le rythme est très élevé et ne doit pas faiblir. La sixième place est même dans la ligne de mire avec des espoirs fondés d’aller l’accrocher. Pour se faire Bernard Fourcadet, team manager, fait doubler deux relais à Etienne et Lucas. La malchance en décide autrement à 30 minutes de l’arrivée. Le moteur casse au cours du relai de Lucas. Il arrive à ramener la moto, mais elle n’est pas réparable. Radiateur percé et donc moteur cassé stoppent là les espoirs de viser une belle place. L’équipe décide de passer la ligne d’arrivée malgré tout, c’est Etienne qui s’y colle. Il part avec la moto « à la poussette » comme on dit, pour faire le tour du circuit par les voies de sécurité, ainsi que l’impose le règlement. C’est un véritable exercice physique auquel les pilotes n’aiment pas se prêter, mais il est parfois nécessaire. Etienne franchit enfin la ligne d’arrivée. L’équipe n’est certes finalement classée que vingtième. Mais tout de même classée !

Cet aspect de l’aventure humaine et l’esprit d'équipe que l’on retrouve ici est caractéristique de l’endurance. Et c’est pourquoi aller jusqu’au bout et tout donner est si important. Car finir vingtième mais finir coûte que coûte, est bien plus gratifiant et représentatif du travail fourni par tous les membres de l’équipe.


Etienne Masson : « Albacete c’est une course que j’ai adoré !
Alors certes le résultat n’est pas là, mais il n’est pas représentatif de notre week-end. Nous avons bien roulé et réalisé de belles performances. J’ai adoré devoir tout donner à chaque relai, car nous partions à chaque fois pour une course de vitesse de 45 ou 50 min.
Et en doublant les relais encore plus, fallait pas se poser de question et y aller à fond ! Sans avoir droit à l’erreur en plus ! L’équipe a fait un super travail et il y a toujours une très bonne ambiance. Je me suis vraiment bien amusé malgré la chute. J’aborde le week-end prochain au Vigeant avec un bon état d’esprit ! »



Retour en SUPERSPORT les 28 et 29 mai

En effet ce week-end, les 28 et 29 mai, se déroulera la troisième manche du Championnat de France Supersport au Vigeant (Vienne, 86). Etienne va retrouver le Yamaha Junior Team Moto Ain et sa R6. Le circuit du Val de Vienne est l’une des manches phares de ce championnat. L’année dernière cette épreuve avait réuni plus de 20 000 spectateurs dans le week-end. Devant ce succès grandissant d’année en année, les organisateurs proposent ce week-end des animations telles qu’un mur d’escalade pour les enfants ou une tombola dont le premier lot à gagner n’est autre qu’un quad ! Il est toujours très encourageant pour les pilotes et autres acteurs du sport moto, de voir se développer de telles initiatives autour de la compétition vitesse moto.

Autre lieu, autre équipe, mais même objectif pour Etienne: les meilleures places !



Etienne remercie ses partenaires :
Michelin - Yamaha - Moto Ain - Ixon - Shark - Tournay Distribution - Kutvek - AFAM - Ka de Com’ - Clim Assistance - Taxi du Bugey  - Guerrier et Fils - Tansport Gally - SEEC - Kutvec - MILF Sunglasses - Restaurant La Ferme des Acuires - Bresse Paysage - Forch - Prodalu - Conseil Général de l’Ain



Cliquez pour agrandir l'image
Etienne Masson et le National Motos à Albacete : De belles performances, un formidable esprit d’équipe et une superbe bagarre ! (Esprit-Racing)
Etienne Masson et le National Motos à Albacete : De belles performances, un formidable esprit d’équipe et une superbe bagarre ! (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • Le team FMA aux 8H00 d'Albacete, Viva Espana !

  • 5e place pour Yamaha Maco Racing aux 8 heures d'Albacete

  • La National Motos pas veinarde aux 8h00 d'Albacete 2011

  • Victoire pour Gregory Fastre lors des 8H00 d’Albacete

  • Une recette payante !

Plus de news »

Publicité