World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 25.05.11 | 07:25 WORLD-ENDURANCE.COM | 25.05.11 | 07:25


Au cours d’une saison, un pilote connaît presque toujours un week-end à oublier, où tout va de travers. C’est à peu près ce qu’a vécu Pierre-Brice Mena à Navarra, à l’occasion de la deuxième manche de la Blancpain Endurance Series.


Sur le tracé espagnol, l’Aston Martin DBRS9 n’était en effet pas aussi performante qu’à Monza. Elle a de plus été retardée par un accrochage au 4ème tour, et éliminée par un ennui de boite de vitesses en vue de l’arrivée.

La déception fut à la hauteur des promesses entrevues lors de la première course. L’équipage Mena/Clairay/Rodrigues n’avait pas vu le drapeau à damier à Monza, mais s’était longtemps maintenu au commandement.
A Navarra, Pierre-Brice a compris dès les essais que le scénario risquait d’être moins réjouissant pour lui et pour l’équipe HEXIS AMR dans son ensemble. « L’Aston Martin GT3 n’est vraiment pas faite pour ce circuit, où il faut rentrer le premier rapport à sept reprises, et où nous avons rencontré de gros problèmes de freins » expliquait le jeune Charentais, qui a de plus connu une « chaleur » aux essais libres. « Un pilote qui rodait ses freins m’a fermé la porte alors que je faisais mon premier tour rapide en pneus neufs. Je n’ai pas pu l’éviter et le crashbox a souffert. » En qualification, où chaque pilote dispose d’une séance d’un quart d’heure, un drapeau rouge l’empêche d’effectuer un tour lancé digne de ce nom. Dans la troisième séance, Yann Clairay qualifie la voiture en 17ème position, à deux secondes de la pole…

L’espoir d’un résultat positif reprend au début de la course, car au quatrième tour, Yann Clairay se bat pour la 8ème place. Il passe l’Audi de Piccini, avant d’être gêné par une Ferrari moins rapide. Piccini voit l’opportunité de reprendre son bien mais entre en contact avec l’Aston Martin. La réparation de la biellette fait perdre une dizaine de tours, et ses dernières illusions, au trio français qui poursuit néanmoins sa route. Dans la troisième heure, Pierre-Brice navigue aux alentours de la 20ème place quand il sent la boite de vitesses l’abandonner. Il s’arrête au stand avant la rupture définitive, à 23 minutes de l’arrivée.

Pierre-Brice espérait quand même un autre cadeau pour ses 23 printemps, qu’il a fêté le 19 mai dernier. « Je reste optimiste car les trois derniers circuits du calendrier nous serons favorables » concluait-il en pensant à Spa, Magny-Cours et Silverstone. Deux mois studieux l’attendent avant une première participation aux 24 Heures de Spa les 30 et 31 mai prochains.


Pierre-Brice Mena c'est sur www.pbmena.com
Blancpain Endurance Series c'est sur www.blancpain-endurance-series.com


Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Avatars en Navarre pour Pierre-Brice Mena et son Aston Martin HEXIS AMR (Blancpain Endurance Series)
Avatars en Navarre pour Pierre-Brice Mena et son Aston Martin HEXIS AMR (Blancpain Endurance Series)
  • Dans la même catégorie

  • La LMP1 SWISSHYTECH-Hybrid HOPE Racing sera bien au départ des 24 Heures du Mans.

  • Les performances des voitures seront ajustées en vue des 24 Heures du Mans

  • Highcroft forfait, l’Aston Martin de V. Ickx disputera les 24 Heures du Mans

  • Pegasus Racing double la mise aux 1000km de Spa-Francorchamps

  • Ayari-Mailleux-Ordonnez 5ème à SPA, prennent la tête du classement général ILMC

Plus de news »

Publicité