World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 13.06.11 | 11:57 WORLD-ENDURANCE.COM | 13.06.11 | 11:57


250 000 spectateurs sur le circuit et des millions de téléspectateurs devant leurs télés, ont suivi avec passion un thriller captivant qui s’est conclu par la victoire de Marcel Fässler (Suisse), André Lotterer (Allemagne) et Benoît Tréluyer (France) au volant de l’innovante Audi R18 TDI et le dixième succès au Mans pour la marque aux quatre anneaux. Dans une des éditions les plus dramatiques et indécises de l’histoire des 24 Heures du Mans, la technologie d’allègement Audi “ultra-lightweight” a prévalu.


L’intensité dramatique de cette 79eme édition pouvait difficilement être plus élevée. Après qu’Audi ait perdu deux de ses trois Audi R18 TDI sur des accidents dès le premier tiers de la course, tous les espoirs ne reposaient plus que la seule voiture N°2 qui s’était qualifiée en pole position pour Audi. Durant 16 heures, Fässler, Lotterer et Tréluyer ont été seuls à se battre contre les équipages des trois Peugeot officielles qui ont tout donné pour contrer Audi.

Dimanche matin, les quatre voitures n’étaient toujours séparées les unes des autres que par quelques secondes. Les changements continuaient de s’opérer en tête selon les différentes stratégies. Fässler, Lotterer et Tréluyer ont continuellement mis à ,profit les performances de leur voiture à moteur diesel qui, pour la première année d’application du règlement imposant des moteurs de plus petite cylindrée, a clairement été la plus rapide au Mans. Dans le 229eme tour, André Lotterer a même réussi à battre le meilleur temps des essais en signant un temps 3m 25,289s.

La fiabilité de la nouvelle Audi R18 TDI a également été impressionnante. Durant toute la course, la voiture N°2 n’a jamais eu à opérer un arrêt au stand imprévu. Seul un problème de réservoir d’essence a donné des maux de tête au dirigeant d’Audi Motorsport, Dr. Wolfgang Ullrich, et au Directeur Technique d’Audi Sport Team Joest, Ralf Jüttner. La pleine capacité de 65 litres du réservoir n’a pu être utilisée. Par conséquent, André Lotterer a dû se construire une avance suffisante pour accomplir un arrêt ravitaillement supplémentaire en fin de course. Un exercice rendu particulièrement difficile par la bruine qui par moments rendait la piste extrêmement glissante.

Lotterer a également maitrisé cette difficulté. Après son dernier arrêt, l’Allemand a entamé son dernier relais avec une avance de sept secondes sur la Peugeot qui était deuxième. A la fin, il a franchi la ligne d’arrivée, sous les acclamations de ses équipiers Marcel Fässler et Benoît Tréluyer et de toute l’équipe Audi, avec une avance de 13,420 secondes. Les trois pilotes Audi qui avaient terminé deuxièmes l’an dernier, signaient ainsi leur première victoire au Mans et la dixième pour Audi.

“C’est un formidable triomphe dans des conditions extrêmes pour la technologie “ultra-lightweight” d’Audi.” a commenté Rupert Stadler, Président du Directoire d’ AUDI AG, qui a suivi cette course captivante dans les stands de son équipe. “Après avoir obtenu une victoire record l’année dernière, essentiellement grâce à la fiabilité et l’efficience, nous n’étions pas seulement les plus fiables mais aussi les plus rapides cette année.” Membre du Directoire Responsable du Développement, Michael Dick a déclaré “L’équipe toute entière a réalisé un remarquable travail qui mérite un grand respect. Cette dixième victoire au Mans pour notre marque est sans aucun doute celle qui a nécessité la plus dure bataille ce qui, peut-être, la rend aussi la plus précieuse.  Dans le même temps, et sans le vouloir, nous avons prouvé que nos ingénieurs ont conçu une voiture remarquablement sûre.”

Allan McNish et Mike Rockenfeller sont sortis sans blessures d’accidents extrêmement violents durant le premier tiers de la course. McNish au volant de l’Audi R18 TDI N°3, a pris la tête très brièvement avant la fin de la première heure quand une voiture GT a heurté sa roue arrière gauche dans le secteur de La Chapelle. La R18 TDI est partie en tête-à-queue et a fini son impressionnante embardée en heurtant violemment les rails de sécurité et en se retournant. La monocoque en carbone faite d’une seule pièce sur la R18 TDI a résisté au crash. McNish a pu s’extraire seul de la voiture, sans blessure, avant de se soumettre par précaution à un examen médical puis de revenir sur le circuit.

Mike Rockenfeller a eu un ange gardien encore plus vigilant quand, peu avant 23h00 et alors qu’il était deuxième du classement, il fut également touché à la roue arrière gauche par une voiture GT et alors qu’il roulait à 300 km/h. L’Audi R18 TDI est partie sur la gauche et a heurté les rails de sécurité à 270 km/h à l’entrée du virage d’Indianapolis. La monocoque en carbone, développée et produite par Audi selon une nouvelle technologie, a résisté à l’impact. La partie avant de la voiture conçue pour absorber les chocs et toutes les autres pièces destinées à la sécurité passive ont pleinement rempli leurs rôles également. Mike Rockenfeller a été en mesure de sortir de l’épave. Par précaution, le vainqueur de l’édition 2010 a passé la nuit à l’hôpital avant d’en sortir dimanche matin.

“Les standards de sécurité chez Audi sont simplement incroyables et m’ont sauvé la vie,” a déclaré Mike Rockenfeller. “Je n’avais jamais eu un tel accident et j’espère ne plus jamais en avoir.” Allan McNish  a fait un commentaire similaire : “Je veux remercier les designers Audi pour avoir conçu une voiture qui permettre de se sortir indemne d’accidents aussi sévères.”

En remportant sa dixième victoire en 13 ans, Audi a écrit un nouveau chapitre impressionnant de l’histoire de sa série de succès au Mans. Après la première victoire d’un moteur TFSI en 2001, la première d’un moteur diesel en 2006, et la première d’une turbine à géométrie variable VGT l’an dernier, Audi a de nouveau triomphé avec une technologie innovante. “La technologie Audi ultra a passé un test extrême ce weekend,” a déclaré le Dr. Wolfgang Ullrich après que la voiture ait franchi la ligne d’arrivée. “Explorer de nouvelles voies  comporte toujours des risques. Mais ce risque a totalement payé. En particulier à cause des accidents très sévères, nous avons vécu l’édition du Mans la plus difficile sur un plan émotionnel. Que notre équipe ait réussi à contrer une forte opposition avec une seule voiture pendant 16 heures est presque incroyable. Chacun chez Audi peut être fier de ce triomphe. Et le fait qu’Allan (McNish) et Mike (Rockenfeller) se soient sortis aussi bien d’accidents si violents est au moins aussi important que la dixième victoire au Mans d’Audi.”

Un communiqué Audi Sport



  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 2/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 3/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 4/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 5/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 6/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 7/8 » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans sur le grand circuit de 24 Heures 8/8 » Voir 24H00 du Mans...


  • Cliquez pour agrandir l'image
    Audi remporte un dixième succès (Esprit-Racing)
    Audi remporte un dixième succès (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • 24 Heures du Mans: 13’’854 de légende…

    • 24 Heures du Mans: Exploit d’Audi !

    • Soheil AYARI signe la pole en LM-P2

    • Pescarolo Team Autovision : Des qualifications conformes aux prévisions

    • Première pole position au Mans pour Audi depuis 2006

    Plus de news »

    Publicité