World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 08.05.11 | 02:59 • Mis à jour le 08.05.11 | 17:35 WORLD-ENDURANCE.COM | 08.05.11 | 02:59 • Mis à jour le 08.05.11 | 17:35


A quelques semaines des 24 Heures du Mans, Peugeot signe un doublé encourageant à Spa-Francorchamps, au terme de six heures d’une course palpitante. Alexander Wurz, Anthony Davidson et Marc Gené s’imposent à bord de la n°7, devant l’équipage de la n°8, Franck Montagny, Stéphane Sarrazin et Nicolas Minassian, pourtant partis 48e. Le Team Peugeot Total a ainsi franchi une nouvelle étape dans sa préparation du Mans.


Une première heure incroyable
Samedi, à Spa-Francorchamps, devant 34 600 spectateurs, les Peugeot 908 n’occupaient pas les devants de la scène sur la grille de départ, mais dès le feu vert, les trois voitures du Team Peugeot Total affichaient leurs ambitions. Parti 12e, Alexander Wurz, à bord de la Peugeot n°7, pointait 3e à la fin du premier tour ! Sébastien Bourdais, dans la n°9, revenait quant à lui au 4e rang et Franck Montagny, parti 48e, doublait 38 voitures en un tour !

Conquérant, Alexander Wurz s’emparait de la deuxième place après trente minutes de course. L’Autrichien revenait ensuite dans les échappements du leader Lotterer et parvenait à s’emparer des commandes juste avant le premier ravitaillement au terme d’un magnifique dépassement dans le trafic.

Les choses se passaient tout aussi bien pour ses équipiers avec Sébastien Bourdais qui passait le volant de la Peugeot 908 n°9 à Pedro Lamy en pointant au 4e rang. Franck Montagny occupait quant à lui une détonante 5e place au moment d’être relayé par Stéphane Sarrazin.

Les trois Peugeot aux commandes
La course se mettait peu à peu en place et la régularité des Peugeot permettait aux trois 908 d’occuper les trois premières positions après 2h30 de course démontrant ainsi leur compétitivité. Anthony Davidson, Pedro Lamy et Stéphane Sarrazin gardaient constamment un rythme élevé creusant ainsi l’écart sur leurs adversaires. La Peugeot 908 n°7 ne quittait la première place qu’au jeu des ravitaillements. Marc Gené, puis de nouveau Alexander Wurz allaient enchainer jusqu’au bout de ces six heures de course, sans rencontrer la moindre alerte.

Derrière eux, la lutte pour le podium était intense. Pedro Lamy était le seul pilote à aligner trois relais. Le Portugais partait à la faute à la fin de son effort et laissait la deuxième place à la Peugeot n°8. Simon Pagenaud relayait le Portugais mais il fut contraint de passer aux stands à 30 minutes du but pour changer le demi-train avant droit. Le trio Bourdais-Lamy-Pagenaud terminait au 8e rang avec le meilleur tour en poche.

Cinquième victoire à Spa-Francorchamps pour Peugeot
Au terme de six heures d’une course intense, le Team Peugeot Total décrochait un doublé important dans l’optique de la prochaine édition des 24 Heures du Mans. Pour la cinquième fois en cinq ans, une Peugeot s’adjuge donc les 1000 Kilomètres de Spa-Francorchamps. Alexander Wurz, Anthony Davidson et Marc Gené resteront dans l’histoire comme les premiers pilotes à imposer cette nouvelle Peugeot 908.

« Ce cinquième succès d’affilée à Spa, cette première victoire de la Peugeot 908 et cette première victoire de la saison en ILMC tombe à point » lâchait Olivier Quesnel, directeur de Peugeot Sport.

« Les essais sont faits pour tester les voitures et pas forcément pour faire des performances, la course étant une épreuve plus représentative. Celle-ci s’est déroulée pour nous comme prévu. Nous avons été fiables et performants, tout en maitrisant la consommation et l’usure des pneus. Nous avons gagné une étape sans être favoris, il nous reste à franchir l’Everest. »

Grâce à ce deuxième doublé de la saison en ILMC, Peugeot renforce sa première place au classement Constructeurs. Le Team Peugeot Total prend également les commandes du classement par équipes.

Quatrième sur la grille de départ, la Peugeot 908 HDi FAP du Team Oreca-Matmut s’est classée 10e avec son trio Duval-Lapierre-Panis.

Déclarations
Bruno Famin, directeur technique: « Les essais du Mans au mois d’Avril étaient une véritable séance de travail pour nous, nous avons déroulé notre programme sans regarder la concurrence. C’était la même chose ici lors des essais libres. La course de Spa était dans la même optique, préparer Le Mans, mais avec en plus un enjeux sportif. On se devait de faire un bon résultat. Nous n’étions pas certains de pouvoir prétendre à la victoire, mais nous avons fait le meilleur travail
possible et le résultat est venu par lui-même, grâce aux belles performances de nos pilotes. Ce résultat est bon point pour la confiance de l’équipe, mais c’est une confiance limitée et résonnée car les écarts sont faibles. Le Mans sera difficile et compliqué. »

Alexander Wurz, Peugeot 908 n°7: « Mon premier relais s’est très bien passé. Je me suis vite rendu compte de l’efficacité de notre voiture. Lorsque j’ai pris conscience que nous étions les plus rapides en piste, cela m’a sur-motivé. Tout en économisant mes pneus, j’ai mis la pression sur nos adversaires et je suis passé en tête ! Ensuite tout s’est formidablement déroulé. C’est une victoire importante dans notre préparation pour les 24 Heures du Mans. »

Anthony Davidson, Peugeot 908 n°7: « Lorsque j’ai vu le rythme d’Alex, j’ai compris que nous avions la voiture pour gagner. Elle était très confortable à piloter et c’est un circuit que j’aime beaucoup. Mon ingénieur m’a demandé de pousser à 100%, c’est ce que j’ai fait. Nous avions une bonne stratégie, nous n’avons pas rencontré la moindre alerte. C’est positif avant Le Mans.»

Marc Gené, Peugeot 908 n°7: « Le principal enseignement de cette course, c’est que les 24 Heures du Mans seront très disputés, ce sera certainement l’édition la plus ouverte de ces cinq dernières années. C’est un beau résultat, mais Spa n’a rien à voir avec Le Mans. Nous avons montré notre efficacité et notre fiabilité aujourd’hui. »

Franck Montagny, Peugeot 908 n°8: « Mon relais a été compliqué car j’ai été obligé de dépasser beaucoup de monde. Je n’ai pas pu rouler sur le même rythme que les autres à cause du trafic et j’ai pas mal tapé dans mes pneus, donc l’équilibre était étrange en fin de relais.»

Stéphane Sarrazin, Peugeot 908 n°8: « Je suis satisfait de mes deux relais. L’équilibre de la voiture est bon et constant. La voiture de sécurité nous a fait perdre une quarantaine de secondes, mais finalement j’ai quasiment rattrapé le temps perdu en piste. Nous avons beaucoup fait évoluer la voiture tout au long de la semaine. Ce résultat nous permet d’arriver au Mans encore plus motivé qu’avant. »



www.peugeot-sport.com



  • 1000 Km de Spa-Francorchamps, l'ILMC fait étape en Belgique » Voir 1000 Km de...
  • 1000 Km de Spa-Francorchamps, Le Raidillon - Eau Rouge sous le soleil » Voir 1000 Km de...
  • 1000 Km de Spa-Francorchamps, deuxième manche de l’ILMC 2011 » Voir 1000 Km de...
  • 1000 Km de Spa-Francorchamps, Peugeot en tête du classement ILMC » Voir 1000 Km de...
  • 1000 Km de Spa-Francorchamps, grand succès populaire ! » Voir 1000 Km de...


  • Cliquez pour agrandir l'image
    Doublé des Peugeot 908 (Esprit-Racing)
    Doublé des Peugeot 908 (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • 1000 Km de Spa-Francorchamps, doublés Peugeot et Ferrari !

    • l’Automobile Club de l’Ouest a pris acte des performances enregistrées pour chacune des voitures engagées

    • Les 1000 km de Spa-Francorchamps en Live avec Peugeot Sport !

    • 1000 Km de SPA: Peugeot coupé dans son élan

    • ILMC à Spa, la nouvelle Audi R18 TDI signe les trois meilleurs temps

    Plus de news »

    Publicité