World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 24.06.10 | 11:08 • Mis à jour le 24.06.10 | 11:09 WORLD-ENDURANCE.COM | 24.06.10 | 11:08 • Mis à jour le 24.06.10 | 11:09


L’Automobile Club de l’Ouest et son Président Jean Claude Plassart sont heureux de saluer la victoire de Romain Dumas lors de la 78e édition des 24 Heures du Mans. Romain Dumas fait partie d’une génération de pilotes de talent, comme Stéphane Sarrazin, Sébastien Bourdais ou Simon Pagenaud ayant débuté leur carrière sur le circuit Bugatti en disputant le Volant ACO.


Chacun de ces quatre pilotes chevronnés pouvait légitimement prétendre à la victoire cette année. La lutte pour la première place entre Audi et Peugeot fut intense et il fallut bien un vainqueur. Et quel vainqueur, Romain Dumas, après avoir offert à Porsche des succès inoubliables aux 24 Heures de Spa, 24 Heures du Nurbürgring et aux 12 Heures de Sebring, entre dans la légende des 24 Heures du Mans en permettant à Audi de décrocher son 9e succès au Mans. Une victoire assortie du record de l’épreuve à la distance qui datait de 1971.

A 32 ans, Romain Dumas restera aussi dans l’histoire de l’école de pilotage ACO, qui fête cette année ses 41 ans d’existence, comme le premier Volant ACO à obtenir une victoire au classement général des 24 Heures du Mans. François Migault, s’en était précédemment approché en se classant 2e en 1976 et 3e en 1981. Stéphane Sarrazin et Sébastien Bourdais s’y sont illustrés en décrochant à eux deux les quatre dernières pole positions (2007-2008-2009 pour Sarrazin et 2010 pour Bourdais)

Les 78emes 24 Heures du Mans ont aussi été l’occasion de voir plusieurs pilotes issus de la Formula Le Mans prendre part à la course. Notons que Natacha Gachnang, David Zollinger et Gary Chalandon disputaient la FLM Cup 2009 avant de faire leur entrée dans l’univers des 24 Heures du Mans.

L’ACO, qui propose désormais une véritable filière d’endurance commençant dès le plus jeune âge par le Critérium du jeune pilote, puis le Karting, le Volant ACO, la Formula Le Mans, Le Mans Series et enfin les 24 Heures du Mans, tenait à saluer ses anciens élèves qui inscrivent aujourd’hui leurs noms en lettre d’or dans la grande histoire des 24 Heures du Mans.


Retrouvez ci-dessous l’interview exclusive de Romain Dumas. Le pilote cévenol a très gentiment accordé à l’ACO un peu de son précieux temps pour répondre à quelques questions concernant son passage au sein de l’école de pilotage ACO.

Qu’est-ce qui vous a poussé à tenter votre chance au volant ACO ?
« Chaque été nous partions en vacances en camping-car avec mes parents et là, on s’était dit, tiens si on allait plutôt du côté du Mans que du Castellet. On allait dans le sud chaque année, ça changerait !
Mes parents ont décidé d’aller au Mans. Et je n’avais aucune, mais aucune idée ce jour-là de ce qui pouvait bien se passer par la suite. Je suis arrivé là-bas, je ne savais même pas freiner et encore moins faire le talon-pointe ! »

Quels souvenirs gardez-vous de votre passage à l’école de pilotage ACO ?
« Je n’avais jamais conduit une monoplace de ma vie. Après avoir passé avec succès les premières phases qualificatives, j’ai compris que j’avais mes chances pour gagner le volant. Dans le cas d’une victoire en phase finale, on gagnait une saison en Campus. Mon père m’avait dit « si tu gagnes, tu démarres en monoplace. Si ce n’est pas le cas, tu auras au moins eu ta chance. Sur la route du retour, là, on a vraiment pris conscience que c’était le début de quelque chose. Ce jour-là, j’avais quand même battu Arnaud Sarrazin mais aussi Bourdais, Tréluyer et Cochet ! »

A l’époque, aviez-vous des rêves de carrière particuliers ?
« Non, je ne me projetais aucunement. Dans mon idée, j’allais marcher un peu sur les traces de mon père et faire des rallyes. Quinze jours après cette victoire, je me suis retrouvé en Sport Etudes au Lycée Sud du Mans et à conduire une Formule Campus le week-end ! Je ne m’y attendais pas du tout, je n’envisageais aucune carrière. »

Aviez-vous un pilote comme modèle à l’époque ?
« Senna était mort quelques semaines plus tôt, c’est quelqu’un qui m’impressionnait par son talent pur. Alesi, aussi. Ce talent qui leur permettait de compenser un niveau de performance parfois modeste de leur voiture. La Scuderia Ferrari me faisait bien sûr rêver, mais à vrai dire, vu que je me voyais plus continuer en rallye, c’est sont les pilotes de rallye qui me servaient de référence. »

Vous n’imaginiez donc pas forcément remporter un jour les 24 Heures du Mans ?
« Non, car tout cela me semblait tellement inaccessible que je n’osais pas y penser. Etant né dans les Cévennes, je me voyais surtout essayer de faire encore mieux que mon père, ce qui ne s’annonçait pas facile ! »

L’école de pilotage de l’ACO a évolué, dorénavant des prototypes Pescarolo servent de voiture école, vous avez été pilote Pescarolo Sport, qu’en pensez-vous ?
« Un proto moderne, c’est une monoplace carrossée. Un peu plus large, un peu plus lourd, mais c’est une monoplace de haut niveau. Apprendre sur une voiture de ce type, c’est très formateur. Le Mans, ça fait rêver et permettre aux débutants d’apprendre sur un prototype, c’est aussi valorisant que de le faire avec une monoplace. Ma première monoplace était un châssis en aluminium et avait un moteur de Renault 18 Turbo ! Avec le petit prototype développé par Pescarolo, c’est au moins aussi bien ! Celui qui s’en sortira avec cette voiture s’en sortira sûrement partout ! »

Quels conseils donneriez-vous à un jeune pilote qui débute en compétition par le volant ACO ?
« Travailler, travailler et encore travailler. Il n’y a pas de mystère : quand la motivation s’accompagne de travail, les résultats arrivent.
C’est sûr qu’il ne faut jamais baisser les bras car dans ce sport, tout n’est pas toujours facile et il ne faut pas hésiter à se remettre en question»



Un communiqué ACO - www.lemans.org



Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à Wikio Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à Face Book Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à Yahoo! Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à Google Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à Digg Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à Technorati Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à Live-MSN Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mansà del.icio.us Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à BlogMarks Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans à Scoopeo
Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures (Esprit-Racing) Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • Les 24 Heures du Mans 2010 consacrent Audi

  • 24 Heures du Mans – Bilan de course - Abandon des Ford GT1 Matech n°60 et 61

  • 24 Heures du Mans, Matech Compétition, le point après 7 heures de course

  • Les Ford GT Matech Compétition sont prêtes pour les 24 Heures du Mans

  • 24H00 du Mans, essais qualificatifs, Sébastien Bourdais illumine la nuit

Plus de news »

Publicité