World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 08.05.10 | 08:38 WORLD-ENDURANCE.COM | 08.05.10 | 08:38


Deux fois vice-champion du monde d’endurance moto en catégorie SuperStock, le LTG 57 a présenté officiellement son équipe le 29 avril 2010, dans les ateliers de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz. L’équipe y est née et continue d’y puiser des forces et des ressources précieuses pour progresser. C’est un immense défi, à la fois technologique et humain, qui est partagé au quotidien par le LTG 57 et l’ENIM. Riche d’enseignements, il trouve toute sa place dans le système de formation de cette école d’ingénieurs qui privilégie l’apprentissage de terrain, la passion et la dynamique des aventures humaines.


A l’origine, un groupe de fêlés de Solex…

A l’issue d’un cursus de cinq ans, Frédéric Nicolle est sorti diplômé de l’Enim en 1992. Aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours été passionné de mécanique. « Je suis un homme de bureau d’études, passionné de conception, et connu à l’Enim pour dessiner constamment… » Son surnom « solexman », il le doit à l’aventure de l’EnimTech, une association qu’il crée en troisième année afin d’unir les efforts des Enimiens pour que l’un d’entre eux gagne la course de Solex. « Chacun travaillait dans son coin, on ne parvenait pas à capitaliser l’expérience. Résultat : sur le podium, l’Enim était absente ! » Grâce aux efforts conjugués au sein de l’EnimTech, la course sera enfin gagnée en 1995 et en 1996 par un élève-ingénieur de l’Ecole, Michel Antoine.  

« A la fin de notre cursus, nous ne voulions pas voir cette aventure s’achever ». En 1993, un groupe de 12 Enimiens passionnés de mécanique crée « Les téméraires du galet », allusion au galet qui assure la transmission mécanique sur les solex. Le nouvel objectif des Téméraires est de gagner les Championnats de France de Solex. En 1996 et 1997, l’équipe remporte son challenge et devient vice-championne de France.

« Pour nourrir notre passion, il nous fallait de nouveaux objectifs et de nouvelles ambitions. Nous nous sommes alors tournés vers la moto. Pour apprendre les réglages et le pilotage, nous avons d’abord tenté les épreuves courtes de vitesse sur 1000 cm3, puis celles d’endurance. » En 2003, l’équipe participe aux trois courses du Master d’endurance (Spa, Le Mans et Magny-cours) et se classe 3ème.



Des progrès constants

Après avoir continué sa progression entre 2004 et 2006, l’équipe décide de s’inscrire au Championnat du Monde catégorie SuperStock. Elle se rapproche alors de son berceau, l’ENIM.  L’association « Team LTG » se crée à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz et rassemble très vite des élèves ingénieurs qui s’investissent dans la préparation de la moto et s’entraînent aux interventions lors des courses. C’est ainsi qu’en 2007, elle finit sur la deuxième marche du podium  après avoir rudement mené 6 courses dont 3 où elle termine première. Le LTG renouvellera l’exploit en 2008.

2009 sera l’année du partenariat avec le Team belge « Zone Rouge », notamment avec Mario Kupper, spécialiste de la préparation des moteurs qui prend le poste de Team Manager du LTG. Le LTG 57 se classe à la quatrième place du championnat, suite à de nombreux soucis de surchauffe moteur.  Frédéric Nicolle reprend alors les commandes du LTG 57 à la fin de la saison et négocie un partenariat plus étroit avec l’ENIM.



Le Team LTG 57 en  lien étroit avec son école

A partir de la rentrée 2010, les relations LTG/Enim vont s’approfondir encore puisqu’il a été décidé que les motos des Téméraires seraient complètement préparées dans les ateliers de l’école d’ingénieurs messine. Les élèves du « Team LTG » usinent chaque pièce à l’école. Cela permet aux élèves impliqués de gagner du temps et de disposer de tous les équipements et matériels de l’Enim, à la pointe de la modernité.

« Aujourd’hui, l’association compte une vingtaine d’Enimiens qui peuvent ensemble réaliser un rêve. Préparer les machines, vivre le stress de chaque course est une aventure technique, sportive mais aussi humaine » explique Frédéric Nicolle avec enthousiasme. L’originalité du LTG est d’intégrer chaque année de nouveaux élèves de l’Enim, passionnés de mécanique, pour leur transmettre le virus du challenge sportif et leur permettre de vibrer au rythme d’une aventure humaine hors du commun. L’investissement est lourd pour ces élèves qui s’engagent tout au long de l’année, que ce soit pour préparer les motos, s’entraîner à l’intervention rapide dans les box des courses ou participer activement aux différentes étapes du championnat. « Nous sommes ainsi passés d’une organisation où les anciens de l’ENIM étaient très présents à une organisation où les  jeunes en formation sont très nombreux et tiennent un rôle crucial » explique Mickael Magalhaes, coordinateur technique du Team LTG 57.

Quant à Kevin Denis, le pilote le plus rapide du Team LTG 57, il assure « qu’il roule en parfaite confiance : l’équipe est parfaitement performante du point de vue mécanique. Les attentes des pilotes sont très bien comprises au niveau technique. Les jeunes apportent beaucoup de créativité et de réactivité. Ce partenariat, c’est une affaire qui roule ! » sourit-il.


Saison 2010

La saison a débuté pour le Team LTG avec la 33 ème course des 24 heures du Mans. Les pilotes ont très bien géré les qualifications, ouvrant ainsi l’accès à la Superpole.  Kevin Denis prend le départ de cet exercice nouveau pour tous et boucle un tour en 1’40’’ 753, offrant ainsi la 18ème place sur la grille de départ (sur 55 participants). Avant la fin du premier relais, la #63 chute et projette des cailloux sur la piste. Plusieurs motos sont atteintes, dont celle du LTG dont la température d’eau se met à monter en flèche.  Dans le box, les équipes d’intervention rapide constatent un trou dans le radiateur… Les mécaniciens changent le radiateur en 15 minutes mais le moteur a souffert : après  deux relais, la moto rentre à 128°, brûlant du même coup tout espoir de repartir. Même si c’est un coup dur pour le moral, le podium est encore accessible. Le LTG 57 est plus déterminé que jamais et prépare la prochaine course du Championnat qui aura lieu en Espagne, à Albacete, le 22 mai prochain. Ensuite ce seront les le Bol d’Or,  puis les 8 heures de Doha au Qatar. Le Team participera également à deux courses hors championnat : les 6 heures de Spa et une course à Barhein, une façon d’améliorer les connaissances et l’expérience de l’équipe.

Les vitesses atteintes sur circuit sont de plus en plus importantes dans les courses d’endurance. Lorsque nous parvenons à éviter les pièges spécifiques de l’endurance et que l’on ne joue pas de malchance avec les impondérables de la course, on peut dire aujourd’hui que le Team LTG 57 a parfaitement l’envergure de finir sur le podium.


Pour le détail de la composition de l’équipe et des pilotes engagés. Le site des Téméraires du Galet : www.teamltg.com



Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à Wikio Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à Face Book Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à Yahoo! Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à Google Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à Digg Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à Technorati Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à Live-MSN Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellenceà del.icio.us Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à BlogMarks Ajouter: World-Endurance - EWC - LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence à Scoopeo
LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence (D.R.) LTG 57 - ENIM, un partenariat d’excellence (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité