Le F.R.T. #116 Donne Rendez-vous à Oschersleben
24 Heures Moto du Mans 2009

Pour sa quatrième participation aux 24 Heures du Mans, le Team F.R.T.#116 s’était donné les moyens et les atouts nécessaires, tant dans la rigueur de la préparation que dans nos choix techniques, pour préparer cette nouvelle moto Kawasaki ZX10-R 2009 afin d’être toujours plus compétitive.

F.R.T. #116 C’est ainsi que dotée de nouvelles évolutions et des meilleurs équipements que pouvait nous permettre notre budget, la préparation de notre seule moto en catégorie Stocksport nous a permit dès les premiers essais, de se présenter sereinement pour cette première épreuve du championnat du monde.

Malgré une hernie discale suite à ma chute aux 24 Heures de Barcelone 2008, j’ai néanmoins réalisé et validé tous mes essais me permettant d’être au départ, cependant l’exigence d’une épreuve de 24 heures sur un circuit éprouvant comme Le Mans et sur une moto aussi brutale que notre Kawasaki, m’obligera au forfait pour être remplacé par Arnaud Le Royer, pilote aguerrie et expérimenté avec 7 courses de 24 heures à son palmarès.

Mais suite à un problème technique sur la moto durant les essais libre, Arnaud perdra le contrôle de la machine dans une chute violente qui lui fracturera la clavicule gauche en quatre. Choqué de perdre notre ami brutalement, le team fera face avec professionnalisme et réactivité pour remettre notre moto parfaitement en état puis réussira d’emblée la qualification en 39ième position.

C’est alors qu’à la seconde séance d’essais qualificatives, Rudy Martins (pilote N°2) parti pour améliorer sereinement notre place sur la grille, sera victime d’un accrochage par un pilote anglais en perdition lors du freinage du virage du garage vert.

Pour la seconde fois, notre staff technique effectuera un travail de pointe pour que notre machine soit parfaitement réparée et sécurisée au départ du Warm-up puis de la course. Enfin Tristan Guyot, pilote de réserve disponible d’un team voisin, remplacera au pied levé Arnaud Le Royer.

C’est Philippe Patault qui représentera le Team#116 en 40ième position sur la grille, et un départ réussi avant une montée au classement jusqu’à la 29ième place à la fin du second relais. C’est à cet instant dans la troisième heure de course qu’une première averse fera son apparition rendant la piste piégeuse et délicate. Tristan en sera victime par un manque de prudence qu’il regrettera.

A cet instant, ces trois chutes successives auront une conséquence directe sur notre capacité à tenir la distance sur les 21 heures de courses restantes en cas de problème, de part le nombre de pièces consommées à la remise en état de la moto suite aux chutes.

Les conditions de course ne feront que de s’aggraver d’heure en heure. La pluie s’intensifiera par une température de 6-7° qui feront de l’adhérence des motos, un vrai défi d’équilibriste pour les pilotes. A 2h du matin dans le dernier tour de son relai, Rudy Martins perdra l’avant de la moto en aquaplaning à l’entrée de la chicane Dunlop. Les mécaniciens s’acharneront une dernière fois pour refaire partir la #116 avec succès, néanmoins par prudence et pour la sécurité des pilotes, nous ferons le choix de stopper la moto étant incertain des dégâts causés au moteur. L’abandon sera déclaré à 3h04 après 12 heures de course.

Toutes les courses d’endurances, qu'elles soient de 4 heures à 24 heures, ont cet impératif de temps durant lequel tout peut arriver et qui font de ces courses, les plus difficiles à préparer comme à gérer surtout dans de telles conditions.

Reste à reconnaître le travail, la motivation et la passion de tout un Team, à relever avec acharnement ces perpétuels défis de l’endurance… d’ores et déjà en route pour la seconde manche du championnat du monde d’endurance aux 8 heures d’Oschersleben (Allemagne).

Didier Galloyer pour le F.R.T. #116



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Ducat53 - 24/04/2009 14:25:54