Interview Christophe Herriberry, Team Manager Du Team Endurance 33
Team ENDURANCE 33 - Son Bilan, Ses Objectifs 2008


Team ENDURANCE 33, Vainqueur à Barcelone - Photo : Esprit-Racing
Team ENDURANCE 33, Vainqueur à Barcelone Photo : Esprit-Racing


Christophe Herriberry, team manager du team ENDURANCE 33, son Bilan, ses Objectifs pour la nouvelle saison !

Team ENDURANCE 33 En cette période calme d'intersaison, Esprit-Racing a interviewé Christophe Herriberry, team manager du team ENDURANCE 33.
Sans prendre partie nous vous présentons donc le résultat de cet échange sans modifier le moindre mot !


Esprit-Racing : 2007 marque une saison pleine de surprises, entre Barcelone et le Bol d'Or, quels sont les enseignements que vous retiendrez ?

Christophe Herriberry : Nous retiendrons que la course n'est pas une science précise et que rien n'est jamais acquis. Notre exploit de Barcelone, car s'en est un, a confirmé que nous sommes au point, tant au niveau du team que des pilotes.

Nos 3 pilotes ont assuré comme des chefs, ils ont été rapides pendant 24 heures et fiables. Bernard Cuzin a été impérial sur cette épreuve, il a attaqué de bout en bout, a boosté le moral des troupes.

Notre moto a fonctionné à merveille pendant 24 heures, nous avions particulièrement bossé sur la préparation car nous avions fait l'impasse sur le Mans.
Notre technique est toujours la même : une moto stock à 100%, seulement équipée des accessoires minimum : échappement, suspensions Av & Ar, pas de montage tortueux, rien que de l'éprouvé ...

Le Bol a fait l'effet d'une douche froide pour tout le team, Bernard Cuzin chute et se casse le poignet à cause d'un garde boue arrière baladeur.
Carton rouge aux commissaires techniques qui nous ont ensuite appris qu'ils connaissaient le problème en championnat de France mais pas un seul n'a transmis l'info pendant les vérifs techniques !

L'initiative ? Connais pas ! Vaut mieux emmerder les gars pour des trucs qui servent à rien ! C'est tellement plus excitant ...

Ensuite viens le crash, terrible ! Un moment j'ai eu peur pour la vie de notre pilote mais une bonne étoile devait veiller sur lui à ce moment là.
Après c'est les on-dit, les bruits de paddock qui ont fait le reste. "Vous avez fait tomber la N°1 ?"

On a fait tomber personne et quand bien même la N°1 pourrait elle aussi subir les assauts suicidaire d'un autre pilote, ce serait un fait de course comme un autre...
Impossible de parler au staff SUZUKI, pas d'images à la tour de contrôle de la chute comme par hasard !
Il ne faut pas bousculer l'ordre établi dans ce petit univers.
Nous avons fait deuil de tout cela pour repartir plus motivé. Une chose est sûre on ne se laissera pas faire une seconde fois !



E.R : 2008, La 33 sera au départ pour le même programme avec les mêmes acteurs ?

C.H : Oui on repart pour les 3 courses : Mans, Barcelone et Bol
Pilotes : attente de confirmation mais cela devrait être l'équipage du Bol.



E.R : Quels seront les objectifs du team pour cette nouvelle saison ?

C.H : Nous courrons après une victoire en Superstock, note team a participé à 20 courses de 24 heures, 2 abandons, 10 fois sur podium Superstock.

Mais battre l'indéracinable N°72 à la régulière est difficile ; nos pilotes ne roulent qu'en endurance excepté Lee Jackson, notre moto est 100 % privée, notre budget ne nous permet pas de bénéficier des bons pneus et surtout de les changer aussi souvent que nous le souhaitons.
Mais nous sommes tenaces et persuadés que la Yamaha R1 peut faire la différence !



E.R : Intégrer les Teams permanents du Championnat du Monde, envisageable à moyen ou long terme ?

C.H : Définitivement non car même si le budget nous le permettait, nos emplois du temps respectifs nous l'interdisent. Je suis chef d'entreprise d'une société de 70 personnes et arriver à gérer un team moto à coté est déjà déraisonnable.
Heureusement l'équipe n'est faite que de potes tous plus motivés les uns que les autres et la passion l'emporte sur la raison.


E.R : La FIM vient d'annoncer la fin de la catégorie « Superbike », quel est votre point de vue sur ce changement, cela va-t-il modifier quelque chose ?

C.H : Je suis un peu loin de ces soucis. J'ai du mal à comprendre pourquoi on change, puis on rechange, pour la même chose qu'il y a deux ans ?
Quand les SBK sont arrivés on nous a dit que c'était aussi pour être plus en harmonie avec le règlement du SBK !!!
Maintenant je ne connais pas leurs motivations, mais une chose est sur, le spectacle sera toujours la SBK ou SPP.



E.R : Selon vous, faudrait-il modifier le règlement ?

C.H : Au bol une réflexion des teams privés semblait dire que les organisateurs devraient faire des pré qualifs avant ces grandes épreuves, je pense que c'est une bonne chose.

Quand on débute et qu'on investit dans un 24 heures du Mans, ne pas être qualif doit être un drame (humain et financier)
Certaines équipes n'ont rien à faire là, moto ripoux, sécurité plus que légère, ...
Ce serait leur rendre service que de les faire passer par des pré qualifs mais pas 15 jours avant ( 15 jours avant les investissements sont fait ! ) idéalement 2 mois avant.

Quand vous voyez le nombre de motos aux essais au Bol ce n'est pas sérieux.
Evidemment cela fera quelques précieuses demande d'engagements en moins pour les pauvres organisateurs mais je pense que tout le monde y gagnerait : allure des équipes, niveau général, aménagement du paddock, etc.


E.R : Merci pour votre disponibilité, à très bientôt !


Le Team 33 Endurance c'est sur www.team33endurance.com

Imprimez cet article ! Envoyez cet article  un ami !
World-Endurance - Fred14 - 18/12/2007 18:59:29