Interview Pierrot Lerat Vanstaën - Son Bilan, Son Avenir !
Pierrot Lerat Vanstaën son avenir en Endurance


Pierrot Lerat Vanstaën en 2007, Le Globe-trotter - Photo : Esprit-Racing
Pierrot Lerat Vanstaën en 2007, Le Globe-trotter Photo : Esprit-Racing


Pierrot Lerat Vanstaën son bilan, ses objectifs et sa participation dans Loic Moto Racing

Pierrot Lerat Vanstaën en 2007, Le Globe-trotter L'intersaison est le moment de faire le bilan de la saison écoulée et d'afficher ses ambitions et ses projets. Pierrot Lerat Vanstaën se confie à Esprit-Racing sur sa saison 2007 et nous présente ses objectifs 2008 !


Esprit-Racing : pour toi, 2007 fut une année un peu bizarre entre R1, MV et Kawa, quels sont les grands moments et l'expérience que tu retiendras ?

Pierrot Lerat Vanstaën : Pas de moment bien précis. Je reviens après un petit break en Endurance pendant lequel je me consacrais à la Coupe du Monde Superstock.
Maintenant je dois refaire ma place, alors j’essaie tout ce que l’on me propose.

J’avais opté pour un guidon de remplaçant dans le Team YART, Vice Champion du Monde 2006, pour que l’on me regarde du coin de l’œil.

Malheureusement, une blessure de S. Scarnato et l’arrivée de S. Martin chambouleront notre programme.

Ensuite, j’ai donc été partagé entre le Yamaha Austria, le MPR MV Agusta, puis le Jadoul Motosport, c’est plutôt sympa de pouvoir essayer de nombreuses machines.

Aujourd’hui j’ai eu entre mes mains quasiment toutes les marques : Yamaha, Suzuki, Honda, Kawasaki, MV Agusta, MetisS. En 7 ans d’endurance, j’ai roulé pour une dizaine de teams.
Le team Octopuss, Junior Team LMS, DAP 91, Zongshen Team, National Motos, SERT, Power Bike, Yamaha Austria, MPR, Jadoul Motosport.

Je dois maintenant trouver un team pour 2008.



E.R : 2008, tu replonges pour de l'endurance avec Loic Moto Racing, quels sont les objectifs du team ?

P.L.V : L’objectif avec le Team Loic Moto Racing est de préparer les 24 heures du Mans. C’est leur première participation alors on doit tout prendre de zéro. Ma part de travail est d’apporter mon expérience.

Je n’ai pas encore donné ma réponse officielle quant à ma participation sur leur machine à la course. Pour le moment, je participe aux séances d’essais, encadrement des essais pour conseiller les autres pilotes à se préparer pour la course car ils sont novices dans la discipline.

L’objectif du team est un podium en Stocksport afin de fidéliser leurs partenaires et reconduire l’inscription pour le Bol d’Or.

J’ai aussi des contacts avec d’autres teams mais le challenge Loic Moto est très intéressant.



E.R : Toi, personnellement, quels sont tes objectifs pour 2008 en Endurance ?

P.L.V : Refaire ma place en Endurance. J’ai délaissé un peu la discipline pour la Coupe du Monde Superstock qui me prenait beaucoup d’énérgie et de temps car nous avions monté notre propre structure, n’ayant pas les moyens de payer un team pour me faire rouler.

A l’époque nous avons signé de belles performances avec les teams Zongshen et DAP 91, alors pour 2008, je dois continuer mes efforts pour prouver que j’ai toujours ma place dans le top 5.



E.R : La FIM vient d'annoncer la fin de la catégorie « Superbike », quel est ton point de vue sur ce changement, cela va-t-il changer quelque chose pour toi ou le projet Loic Moto Racing ?

P.L.V : Notre projet avec Loic Moto ne nous permettra pour le Mans de n’être qu’en Stocksport, mais à court terme, nous pourrions rejoindre les teams de pointes en Superproduction.

Je n’avais pas spécialement compris le retour de la catégorie Superbike face aux budgets que cela demande.
Je suis donc satisfait du retour à la catégorie Superproduction qui permettra à certains teams de resserrer les écarts et plus de combativités des pilotes qui pourront accrocher certaines machines de pointe.


E.R : Avec ton expérience, que penses-tu des modifications récentes sur les calendriers, l'arrivée du Qatar ? l'arrivée probable d'une épreuve au Portugal ou de la réduction de l'épreuve d'Oschersleben de 24 heures à 8 heures ?

P.L.V : Malheureusement, je n’ai pas pu aller au Qatar en 2007, cela m'aurait bien plu car je suis toujours excité par la découverte de nouveaux circuits, le Portugal me branche bien aussi. A bon entendeur...

Les raisons du passage à 8 heures pour l’épreuve d’Oschersleben, je ne les connais pas, mais les teams n’auront vraiment plus le droit à l’erreur lors des épreuves Françaises car la distribution des points ne permettra plus de se rattraper avec l’épreuve Allemande.


E.R : Merci pour ta disponibilité, à très bientôt !



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Fred14 - 17/12/2007 19:32:29